Wowpedia
Advertisement
Cet article traite le lore des taurens. Pour la race jouable de tauren de Kalimdor, voir Tauren (jouable). For la race jouable de tauren de Haut-Roc, see Tauren de Haut-Roc (jouable). For autres utilisations, see Tauren (désambiguïsation).
Stub.png
Cet article ou section nécessite une traduction. Vous pouvez contribuer à sa traduction en modifiant cette page.
Tauren
Glowei Baine Bloodhoof.jpg
Faction/AffiliationHorde, Tribu Totem-Sinistre, Cercle Cénarien, Cercle Terrestre, Marteau du Crépuscule, Indépendant
Classes de personnageWoW Icon 16x16.gif Chaman, Chasseur, Chevalier de la mort, Druide, Guerrier, Moine, Paladin, Prêtre

Maître des bêtes, Chef, Soigneur, Primal, Eclaireur, Marcheur d'esprit
Warcraft III Guerrier

The RPG Icon 16x36.png Barbare, Holy strider, Ley walker, Plagueshifter, Maître-rune, Esprit champion, Wilderness stalker
Capitale racialeHorde Pitons-du-Tonnerre
Neutral Darkcloud Pinnacle
Chef(s)Horde IconSmall Baine.gif Baine Sabot-de-Sang
Horde IconSmall Grimtotem Male.gif Jevan Totem-Sinistre
Neutral IconSmall Magatha.gif Magatha Totem-Sinistre
Monture racialeIconSmall Kodo.gif Kodo
IconSmall Wyvern2.gif Wyvern
Monde d'origineAzeroth
Zone(s)Kalimdor, Norfendre, Pandarie, Iles Brisées
Langue(s) principale(s)Taur-ahe, Orc, Commun
Organisation(s)Clans, tribus

Les Taurens (shu'halo dans leur langue native, le Taur-ahe)[1] sont une race de grand humanoïdes bovins qui habitent les grandes plaines du Centre de Kalimdor. De nombreuses générations furent harcelées par des centaures, qui forcèrent les taurens à adopter un mode de vie nomade dans les Tarides. Cependant, lors de la Troisième Guerre et de l'invasion de la Horde, les taurens s'allièrent à la Horde pour envahir Kalimdor. La Horde aida ainsi les taurens à repousser les centaures de Mulgore, leur terre sacrée. Le Grand Chef Cairne Sabot-de-Sang établit ensuite leur capitale aux Pitons-du-Tonnerre. A ce jour, les taurens restent parmi les plus loyaux à la Horde, même après la mort de Cairne et l'ascension de son fils, Baine Sabot-de-Sang.

Malgré leur énorme taille, les taurens sont un peuple pacifique et honorable, mais sont également des féroces combattants lorsqu'ils sont provoqués. Dans leur culture, la chasse et le chamanisme sont des pratiques importante. Ils vénèrent en effet la Terre Mère et respectent ainsi la terre et la nature. [2]

Histoire[]

Origines et histoire précoce[]

L'explorateur nain Brann Barbe-de-bronze pense que les taurens descendent d'un Ancien taureau inconnu ou d'un esprit animal du Rêve d'émeraude.[3]

Les taurens sont les descendants d'une race bovine connue sous le nom de yaungols. Plusieurs millénaires après la Première Guerre, les yaungol habitaient le centre de Kalimdor et vivaient en paix avec le demi-dieu Cénarius. Cependant, ils durent partir vers le sud car ils ne voulaient pas partager leur terrains de chasse avec les trolls. A ce moment, les yaungol furent réduits en esclavage par les Mogu et furent déformés par les façonneurs de chair mogu. Même s'ils regagnèrent leur liberté avec les autres races esclaves lors de la révolte pandaren, la plupart de leurs anciennes coutumes furent perdues. Des conflits poussèrent de nombreux yaungols à retourner vers le Nord. Alors qu'un groupe alla dans le grand Nord vers les Pics Foudroyés, où ils prirent le nom de taunka, un autre groupe s'installa aux alentours du Puits d'éternité. Ces derniers rénouèrent alors avec Cénarius et redécouvrirent leurs anciennes traditions. Ceux qui étudièrent avec Cénarius apprirent la magie druidique du monde naturel, alors que d'autres apprirent le chamanisme. L'énergie du Puits commença alors à changer ces yaungols en une autre race, qui prendra par la suite le nom de "tauren". Les taunkas, taurens et yaungols gardèrent des contacts pendant longtemps, jusqu'à la grande fracture qui romput les connections entre les tribus.[4]

Guerre des Anciens[]

Huln Haut-Roc, chef des tribus unies des taurens lors de la Guerre des Anciens.

A l'origine les taurens ne participèrent pas à la guerre des anciens, la guerre qui eut lieu dans la Légion ardente envahit Azeroth (monde) environ 10000 ans avant la Première Guerre. Cependant, dans l'histoire alternative créée par l'intervention de Krasus et ses companions, les taurens rejoignirent l'alliance contre la Légion Ardente. Ils furent convaincus par les mages-dragons et les tribus furent dirigées par Huln Haut-Roc, qui brandissait la lance aigle. Le commandant elfe de la nuit xénophobe Desdel Stareye, refusa que les taurens se battent à leur maximum (c'est-à-dire avec des armes de mélées) de peur qu'ils tuent autant d'elfes de la nuit et de terrestres que de démons. Après la perte "tragique" de ce commandant, les taurens furent redéployés avec une efficacité maximale par son remplaçant. Les taurens qui survécurent à la guerre gardèrent des relations assez bonne, ou tout du moins cordiales, avec les Sentinelles.

Suite à la bénédiction de Cénarius, les taurens sous le direction de Huln acquérirent les Cornes d'Eche'ro, des bois d'élans. Après la guerre, ces tribus ont renommé leur région Haut-Roc en honneur de l'héroïsme de Huln au cours de la guerre.[5]

L'apogée des centaures[]

1 100 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, les taurens erraient dans les forêts et les plaines de Kalimdor, vivant en harmonie avec la nature. Une région en particulier était particulièrement sacrée : la prairie verdoyante de Mashan'she, ou « métier à tisser de la Terre Mère ». Attirés par de faibles chuchotements élémentaires, les taurens sont devenus convaincus que quelque part sous les prairies, la Terre Mère elle-même habitait. Après des décennies à tenter de la réveiller de son sommeil, un chaman tauren a finalement réussi, mais à leur grande stupeur ils ont réalisé que ce qu'ils avaient réveillé n'était pas la bienveillante Terre Mère, mais l'énorme princesse élémentaire de la terre Theradras, fille de Therazane la Mère de pierre. Les Theradras nouvellement réveillées ont tendu la main vers les environs verdoyants pour se nourrir et ont consommé leurs énergies afin de se régénérer . Les taurens nommeront plus tard cette terre désormais stérile "Désolace".

La perte soudaine et monumentale de la vie a provoqué des répercussions dans tout Azeroth et même dans le Rêve d'émeraude. Zaetar, fils du demi-dieu Cénarius, s'est rendu à Désolace pour enquêter, mais bien qu'il ait décidé d'emprisonner Theradras, il est tombé amoureux d'elle. Theradras a récompensé l'affection de Zaetar et les deux sont devenus amis. De cette union interdite et contre nature, les centaures sont nés. Après avoir brutalement assassiné leur père, les créatures à demi-chevaux ont rapidement proliféré et se sont répandues à travers Kalimdor, chassant les taurens de Désolace de leurs maisons et déclenchant une longue et sombre période de guerre qui allait durer plusieurs siècles.

Pendant d'innombrables générations, les taurens ont parcouru les plaines des Tarides à la recherche du puissant kodo et ont recherché la sagesse de leur déesse éternelle, la Terre Mère. Leurs colonies de tentes étaient dispersées à travers le paysage et changeaient au fils des saisons. Les tribus errantes n'étaient unies que par une haine commune pour leur ennemi juré : les centaures. Le centaure chassait les taurens pour le sport et lançait des attaques intermittentes sur leurs ennemis, prélevant un lourd tribut des deux côtés. Les taurens n'hésitaient pas à combattre et faisaient payer au centaure chaque attaque non provoquée, mais ils n'avaient aucun amour pour la guerre et choisissaient toujours de trouver une nouvelle maison plutôt que de risquer leur vie à chaque fois que les cavaliers apparaissaient. Ainsi, les taurens vivaient dans un état constant de bouleversements, et une année de paix était toujours suivie d'une année de guerre. Les shu'halo acceptaient ce cycle de conflits comme inévitable car c'était la seule vie qu'ils connaissaient, mais cela finirait par changer.Le Cercle terrestre a été fondé à l'origine par un chaman tauren quelque temps avant la Guerre des Trois Marteaux pour diriger son peuple avec sagesse et maintenir l'harmonie entre les esprits élémentaires

La troisième guerre et la Horde[]

WC3RoC logo 16x32.png Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III.

Les puissants taurens des plaines de Kalimdor ont prêtés allégeance à la nouvelle Horde par respect pour leur courage et leur honneur. Les audacieux Taurens ne cherchent qu'à protéger leur culture des attaques de la Légion ardente. Lorsqu'ils sont énervés, les taurens sont de féroces combattants et utilisent leurs fléaux, leurs cornes et leurs puissants totems pour écraser leurs ennemis dans la poussière des plaines.

Mulgore

Au bord de l'extinction, le chef Cairne Sabot-de-Sang, cherchant désespérément de l'aide, s'est tourné vers les étranges guerriers à la peau verte venus d'outre-mer. Cairne s'est rapidement lié d'amitié avec le chef de guerre Thrall et les autres orcs, et a reconnu qu'ils partageaient un amour pour l'honneur et la bataille. De leur côté, les orcs et les trolls Sombrelance qui composaient la Horde avaient beaucoup en commun avec les taurens. Chacune de ces races souhaitaient acquérir une culture plus chamanique, et les taurens, versés depuis longtemps dans la tradition de l'esprit et de la nature, étaient bien préparés pour conseiller et soutenir le chamanisme naissant au sein de la Horde.

Avec l'aide des orcs, Cairne et sa tribu , les Sabots-de-Sang, ont pu repousser les centaures et revendiquer les prairies de Mulgore pour eux-mêmes. Pour la première fois depuis des millénaires, les taurens avaient une terre ou s'installer. Ils étaient devenus à jamais redevables à leurs alliés orcs. Sur la mesa balayée par les vents, Cairne a construit un refuge pour son peuple, où les taurens de toutes les tribus étaient les bienvenus. En raison d'une dette de sang envers les orcs pour leur aide, les taurens rejoignirent Thrall sur le mont Hyjal pour défendre Kalimdor d'une invasion par la démoniaque Légion ardente. Après la défaite de la Légion, les taurens qui ont aidé à défendre Hyjal sont retournés dans leur nouvelle maison à Mulgore. Au fil du temps, les tribus dispersées de taurens se sont unies sous le règne de Cairne. Il n'y avait que quelques tribus qui n'étaient pas d'accord sur la direction que devrait prendre leur nouvelle nation, mais toutes s'accordaient à dire que Cairne était le plus sage et le mieux placé pour les conduire vers l'avenir. L'archidruide Hamuul Totem-Runique et l'aînée Magatha Totem-Sinistre aidaient le puissant Cairne à diriger sa race.

Bien que les taurens aient récupérés leurs terres et combattu aux côtés de la Horde, tout n'était pas paisible. La tribu Totem-Sinistre a tenté d'usurper la place de chef de Cairne, complotant pour le renverser.Au même moment, le Rêve d'émeraude, royaume du vol draconique vert, était entaché d'un mal étrange. Malfurion Hurlorage était piégé à l'intérieur, et les dragons verts agissaient étrangement en attaquant tous ceux qui passaient à proximité. Les druides elfes et taurens faisaient des recherches sur ces événements puisque le Rêve d'émeraude, la maison d'Ysera la Rêveuse (l'Aspect vert), devait être gardé en sécurité. Plusieurs taurens ont rejoint des organisations comme le culte du Marteau du Crépuscule et le Conseil des Ombres.

Cataclysm[]

Cataclysm Le contenu de cette section est exclusif à Cataclysm.

Grand chef Baine-Sabot-de-Sang

Lorsqu'une réunion pacifique entre taurens et druides elfes de la nuit a été sabotée par des cultistes du Marteau du Crépuscule se faisant passer pour des membres de la Horde, Cairne a pensé à tort que le nouveau chef de guerre, Garrosh Hurlenfer, en était responsable. En conséquence, Cairne a défié Garrosh à une mak'gora pour le titre de chef de guerre. Le duel s'est terminé par la mort de Cairne, alors que la perfide Magatha avait empoisonné la hache de Garrosh. Après la mort de Cairne, les Totems-Sinistres ont rapidement pris le contrôle des Pitons du Tonnerre et d'autres colonies tauren majeures. Le fils de Cairne, Baine Sabot-de-Sang est devenu le grand chef des taurens et a mené une attaque contre le clan de Magatha, reprenant les Pitons du Tonnerre. Il a ensuite banni Magatha et les siens dans les montagnes des Serres Rocheuses.

Malgré leur bannissement, les forces totem-sinistre ont pu corrompre plusieurs puits d'eau à Mulgore, mais leurs efforts ont été stoppés par des aventuriers taurens et Baine a personnellement tué Orno Grimtotem, le chef des forces de Magatha envahissant Mulgore. Les Totems-Sinistres, chassés par la Horde, ont été contraint à une trêve difficile avec l'Alliance dans les montagnes, qui a été rompue peu de temps après. Dans Mulgore, les hurans ont commencé à attaquer les caravanes de taurens. Alors que de nombreux taurens et Garrosh souhaitaient affronter les assaillants, Baine se tourna vers des mesures diplomatiques pour trouver un compromis. Plusieurs taurens ont commencés à exprimer leur mécontentement face à l'attitude compromettante de Baine envers Garrosh. Considérant sa volonté de se plier à toutes les demandes qui lui étaient faites comme un affront aux intérêts de leur peuple, ils ont ainsi envisagés de s'éloigner de la Horde. Lorsqu'une autre caravane fut attaquée, Garrosh et ses Kor'kron attaquèrent personnellement les hurans, mais furent presque submergés. Baine, Hamuul et les Marche-Soleils sont arrivés a temps pour aider les orcs à s'échapper. Hamuul a ensuite démontré le pouvoir de la Terre Mère à Garrosh en faisant ppel à une rivière. Baine se tenait au-dessus du huran vaincu et annonca aux survivants que la rivière leur fournirait toute l'eau dont ils avaient besoin - à condition qu'aucune autre attaque ne soit faite contre le peuple tauren. Le huran retourna anxieusement dans ses tunnels.

Plus tard, Baine fut approché par les taurens qui s'étaient préparés à quitter Mulgore auparavant, et ayant été témoin de la victoire de Baine sur les hurans, se sont excusés d'avoir douté de la capacité du grand chef à diriger et a demandé pardon pour cette action irréfléchie. Baine l'a accordé et les a exhortés à rester forts et inébranlables en ces temps difficiles pour le bien de leur peuple.

Lorsque les forces de l'Alliance ont envahi les Tarides le Camp Taurajo a été réduit en cendres. Les survivants ont fui vers Camp Una'fe et la Hale de la Vendetta. Pour protéger Mulgore d'une invasion, les taurens ont créé un immense mur nommé la Grande Porte.

Mists of Pandaria[]

MoP Le contenu de cette section est exclusif à Mists of Pandaria.

Lorsque le chef de guerre a lancé un appel aux chefs de la Horde pour qu'ils se réunissent pour une réunion à Orgrimmar, Baine a répondu à l'appel bien qu'il ne se sente pas bien dans le "nouvel Orgrimmar". Garrosh les informa alors de son plan pour détruire le port de l'Alliance de Theramore. Alors que Baine et d'autres dirigeants ont protestés contre un tel plan, ils ont finis par accepter. Malgré ses appréhensions personnelles, Baine décide finalement de rejoindre la cause de Garrosh pour tenter de protéger son peuple. Baine mena ses forces taurènes depuis la Grande Porte, puis rejoignit Vol'jin et ses forces. Baine a ensuite codirigé l'armée combinée de taurens et de sombrelances alors qu'elle marchait de la porte au fort de Guet-du Nord, tuant tout soldat de l'alliance qui se mettait en travers de leur chemin. Baine a ordonné à ses forces de s'occuper des corps des morts. Il a en outre ordonné à son peuple de ne profaner aucun des soldats de l'Alliance tombés au combat. Après leur arrivée à Theramore, Baine mena ses taurens au combat. Lorsque la bataille a été gagnée avec la destruction de Theramore, Baine et les taurens sont retournés aux Pitons du Tonnerre.

Pendant une période, Baine et plusieurs taurens de rêvèrent d'une vallée dorée, remplie de fleurs,porteuse de l'espérance de la paix. Baine a ordonné donc ordonné au marche-soleil Dezco et à sa tribu, les Chasselaube, de naviguer dans des eaux inexplorées à la recherche de cet endroit mystérieux. Guidé par les visions de la femme enceinte de Dezco, Leza, le dernier navire a pu trouver la Pandarie et a atterri sur la rive sud de Krasarang. Après s'être dirigé vers l'intérieur des terres en canoë, le groupe a installé son camp à la faille du Tonnerre. La tribu a poursuivi sa recherche pendant des semaines jusqu'à ce qu'elle découvre enfin le Val de l'Eternel Printemps.. Ils s'installèrent dans la vallée et au Sanctuaire des Deux Lunes.

Lorsque Vol'jin a déclaré une rébellion ouverte contre Garrosh, Baine et les taurens ont promis leur soutien. Les deux forces, ainsi que le reste de la Horde et de l'Alliance, ont ensuite marché sur Orgrimmar, où Garrosh a finalement été vaincu.

Legion[]

Legion Le contenu de cette section est exclusif à Legion.

Les taurens ont aidé la Horde dans la bataille du Rivage Brisé. Mulgore, ou du moins les Pitons, ont été la cible de la Légion ardente lors de sa troisième invasion.Les taurens rejoignirent divers ordres de classe et combattirent la Légion sur les îles Brisées.

Suite à l'invasion démoniaque, les taurens se sont réunis avec les taurens de Haut-Roc et les ont amenés à la Horde.

Battle for Azeroth[]

Battle for Azeroth Cette section concerne du contenu lié à l'extension Battle for Azeroth.

Culture[]

Icone de la Terre Mère.

Un chasseur tauren.

Mais nous ne sommes rien sinon des gens qui recherchent l'équilibre. Nos guerriers ne se battent qu'en cas de besoin. Nos chasseurs ne prennent que ce dont les tribus ont besoin pour vivre et utilisent tout ce qu'ils peuvent que quand cela est nécessaire. Le chaman sert de guide et de médiateur aux esprits élémentaires.
Tahu Vent-de-Sagesse

Les taurens sont une race noble qui embrasse le monde naturel. Ils ont abandonnés leurs racines nomades pour se sédentariser. Leur race est certe celle de la spiritualité, du respect de la nature et du respect des anciens, mais elle possède également de puissants guerriers qui se battent volontiers lorsque la situation l'exige. Peuple calme et stable, les shu'halo s'efforcent de mener une vie honorable et digne dans le respect de la nature et de la Terre Mère. Bien qu'ils soient des guerriers forts et capables lorsqu'ils sont mobilisés au combat, la plupart des taurens réservent le combat lorsque toutes les autres options sont épuisées. Ils préfèrent une discussion sage et une réflexion approfondie avant de se lancer dans une grande entreprise, et ils ont un grand respect pour les sages, les spirituels et les personnes âgées parmi leur peuple. Les taurens ne sont pas courroucés par nature, mais parfois une soif de justice les pousse à prendre les armes dans la colère.

Dans les cœurs courageux de ses enfants purs, la Terre Mère a placé l'amour de la chasse. Car les créatures de la première aube étaient sauvages et féroces. Ils se sont cachés de la Terre-Mère, trouvant du réconfort dans l'ombre et les endroits sauvages de la terre. Les Shu'halo chassaient ces bêtes partout où elles se trouvaient et les apprivoisaient avec la bénédiction de la Terre-Mère.
— Le Cerf blanc et la Lune

Bien que les nobles taurens soient de nature pacifique, les rites de la Grande Chasse sont vénérés comme le cœur de leur culture spirituelle. Chaque tauren, guerrier ou autre, cherche à s'identifier à la fois en tant que chasseur et en tant qu'enfant de la Terre-Mère. Les Taurens, jeunes ou non, cherchent à prouver leur bravoure en s'opposant aux créatures sauvages. La chasse est le plus grand honneur d'un tauren ; parfois ils chassent pour se nourrir, parfois pour l'honneur et parfois pour gagner les enseignements de la Terre-Mère. Les chasseurs sont importants pour les tribus en tant que partie intégrante de la tradition et de l'histoire des taurens, et sont respectés et vénérés s'ils servent bien leur peuple. Les jeunes gazelles apprennent rapidement à fuir lorsqu'elles entendent les cris de guerre des chasseurs de taurens à Mulgore. Ils n'entendent pas les bons chasseurs, malheureusement. Alors que de puissants guerriers défendent les maisons des taurens, que les chamans montrent le passé des ancêtres et que les druides découvrent la volonté de la Terre-mère, les chasseurs apprennent de nombreux aspects de ces rôles et les mélangent. Ils représentent le cœur du peuple tauren et sont considérés comme des protecteurs. Malgré le fait de tuer les animaux, les taurens apprennent à ne jamais gaspiller ce que la nature leur a donné et à rendre ce qu'ils peuvent. Ils apprennent le subtil équilibre qui existe dans la nature et que s'ils honorent la Terre-Mère, elle les bénira en retour.

De nombreuses tribus affirment que c'est un don d'être doté de l'aptitude à utiliser la magie ou à parler aux ancêtres, mais les guerriers taurens apprennent qu'ils sont tout aussi doués. Ils sont également une race spéciale, un peu comme les druides et les chamans, et sont tout aussi importants. Ce sont eux qui sont appelés à défendre les frontières, à chasser le centaure et à faire la guerre. Chaque guerrier joue un rôle dans sa tribu et ils doivent tous passer par les mêmes rites.

Malgré leur énorme taille et leur force brute, les taurens remarquablement pacifiques cultivent une société tranquille et tribale. Cependant, lorsqu'ils sont réveillés par un conflit, ils deviennent des ennemis implacables qui utiliseront chaque once de leur force pour écraser leurs ennemis sous leur sabot. Ils sont nobles et fiers et n'ont jamais, malgré l'adversité importante du passé, succombé à leurs ennemis. Comme les orcs, les taurens luttent désormais pour conserver leur sens de la tradition et leur identité.

Leurs constructions sont appelées maisons longues et grandes tentes.

Foix[]

Un pretre tauren.

La paix entre la terre et tout son peuple devrait être notre objectif. Elle a un grand plan pour la nature, et nous avons tous un rôle à jouer dans ce plan.
Bashana Totem-Runique[6]

Les taurens vénèrent la Terre Mère comme leur créatrice. Selon les mythes taurens, lorsque la Terre Mère a vu ses enfants tomber sous les murmures corrompus(l'œuvre des Dieux très anciens), elle s'est arraché les yeux et les a fait tourner sans fin dans le ciel. Son œil gauche est devenu Mu'sha, la lune, et son œil droit est devenu An'she, le soleil. Aucun des deux n'est meilleur que l'autre, et ensemble, ils voient avec une vision équilibrée - ils sont la propre "Lumière" du tauren.

L'histoire la plus ancienne des taurens est enregistrée dans une série de mythes. Ceux-ci relatent la période de temps allant de la création du monde à l'apparition du centaure, parlant de la création des taurens par la Terre-mère, de leur rencontre avec Cenarius et de la venue du centaure.

En raison de l'influence des elfes de la nuit, les druides taurens ont longtemps vénérés Mu'sha, car Mu'sha est considéré comme l'équivalent tauren de la déesse de la lune kaldorei, Elune. Pendant la guerre contre le roi-liche, le guerrier Aponi Crin-Brillant s'engagea dans une discussion théologique à ce sujet avec Tahu Vent-de-Sagesse. Aponi fit remarquer que les taurens recherchaient l'équilibre, et elle se demanda s'ils avaient négligé un aspect clé de l'équilibre en toutes choses. À la suite de ces discussions, après le Cataclysme, les Marches-soleils, un ordre de paladins taurens, a surgit, brandissant le pouvoir de la Lumière à travers An'she.

Outre la Terre-Mère et ses deux yeux, une entité connue sous le nom de Père du Ciel est également vénérée.

  • Les taurens sont un peuple simple et, par conséquent, leurs rites ont tendance à ne pas être particulièrement complexes. Ils n'ont pas besoin de mots élaborés ou d'objets rares dans leurs cérémonies. Ce que la bonne terre fournit est presque toujours suffisant.
  • Le pollen de maïs est utilisé dans les cérémonies impliquant la vie, tandis que la poussière de tauren incinéré est utilisée dans les rituels des morts.*
  • Les taurens croient que la Terre Mère tisse les fils du destin. Les ténèbres ne sont pas considérés comme un mal par les taurens, car c'est une chose naturelle, et donc juste.
  • Considérés comme le mauvais présage d'une ère à venir, les taurens blancs sont tenus en vénération par leur peuple, devenant souvent des prêtres reclus qui errent dans le pays à la recherche d'esprits apparentés.
  • Les légendes taurènes abondent concernant les grands kodos cornus des Tarides de Kalimdor. Certains mythes parlent de kodos rares qui sont liés aux esprits du ciel et de la tempête, permettant ainsi aux bêtes colossales d'exploiter les pouvoirs de la foudre elle-même.
  • Les roches solaires figurent en bonne place dans les cycles mythologiques des taurens primitifs. L'ancien mythe Shu'halo parle de trois artefacts puissants : le crécelle d'os, les tambours de guerre et l'ordonnance de l'histoire. Si l'on en croit les contes, ils étaient des cadeaux de la Terre Mère elle-même.
  • Les chefs taurens entretiennent des liens si sacrés avec leur Terre-mère qu'ils peuvent se réincarner après leur mort au combat. Cette capacité reste néanmoins très rare.

Derniers rites.[]

A tauren grave site.

Terre Mère, dans tes bras nous te remettons l'un des nôtres. Elle est Unaya VentFaucon, ma mère et notre grand-mère à tous; la plus sage de notre tribu. Puisse son esprit voler vers toi rapidement; que les vents la portent doucement, et que l'herbe murmure son nom. Veillez sur elle comme elle a veillé sur nous ; qu'elle nous regarde avec joie, à travers le regard éternel d'An'she et de Mu'sha, jusqu'à ce que nous aussi nous la rejoignions dans la mort. Car nous sommes tous nés de toi, et nous retournerons tous vers toi.
Chef Vent Faucon durant les funérailles de la matriarche de son clan.

Les taurens considèrent que la mort n'est que l'ombre de la vie et soutiennent que la fin des choses est aussi naturelle que leur naissance.

Bien qu'ils aient maintenant un chez-eux, les taurens choisissent de ne pas enterrer leurs morts. Au contraire, ils préparent le corps pour son retour aux éléments et le placent sur l'un de leurs lieux de sépulture sacrés. Seuls les taurens les plus vaillants sont inhumés aux roches rouges, le lieu de sépulture sacré des taurens. C'est un honneur accordé aux grands guerriers qui ont aidés à fonder et à défendre les Pitons et à ceux qui ont donné leur vie pour leus tribus.

Lorsqu'un tauren est incinéré, cela se fait avec cérémonie et rituel. Le corps du défunt est rituellement baigné et enveloppé dans une linceul de cérémonie avant d'être placé au sommet d'un bûcher, après quoi un feu est allumé en dessous. Les cendres sont offertes aux vents et aux rivières, pour ne faire qu'un avec Terre Mère et Père Ciel. Alors que les cendres tombent sur la terre et que la fumée monte vers le ciel, la Terre Mère et le Père Ciel accueillent les morts honorés, et An'she et Mu'sha sont témoins de leur décès. Ce rituel de la mort parle des origines des taurens en tant que nomades, et si leurs proches sont libérés du vent et du feu, ils peuvent errer dans la mort comme ils l'ont fait dans la vie s'ils le souhaitent.

Une fois les rites appropriés accomplis, les esprits des défunts rejoignent la Terre Mère pour trouver la paix, et les ancêtres taurens décédés sont accueillis au "foyer des ancêtres". On croit que les esprits des taurens morts marchent à l'ombre de l'Esprit de Vie.

La tribu Chasselaube croit que les ancêtres honorés qui ont donnés leur propre vie pour sauver ou créer d'autres vies deviennent yeena'e ("ceux qui annoncent l'aube" en Taur-ahe) - des esprits qui aident An'she à annoncer l'arrivée de l'aube .


La Fête du Voile d'Hiver[]

Les taurens et leur compréhension chamanique de l'hiver, ainsi que leur récente émergence dans les efforts druidiques, sont en raccords avec la légende du Voile d'Hiver. Cependant, ils se concentrent presque entièrement sur les aspects de renouvellement de la tradition, laissant le culte de la légende à ces races (telles qu'elles la voient) moins en phase avec la nature des choses. De nombreux taurens choisissent ce moment comme le moment idéal pour rendre grâce pour les bénédictions de leur nouvelle maison à Mulgore. Certains taurens désapprouvent les célébrations modernes du Voile d'hiver, affirmant que les gobelins ont « pollués » le véritable sens de la fête.

Traditions[]

Artwork of a tauren.

  • Les mâts totémiques des taurens représentent un lien avec leur passé. Les sculptures fournissent un accent pour les arts chamaniques ou illustrent des événements célèbres ou des contes héroïques.
  • Les villages taurens utilisent des signaux de fumée pour coordonner les chasses sur de grandes distances ou, occasionnellement, pour signaler une détresse.
  • Un geste de salutation respectueux du tauren consiste à toucher son cœur, puis son front. Un salut tauren est effectué en plaçant leur main sur leur poitrine, sur leur cœur et en frappant sur le sol.
  • Une ancienne coutume tauren au début des pourparlers de paix est de partager une pipe de cérémonie entre les participants. La pipe est remplie d'herbes, allumée, puis transmise de personne à personne, chaque individu étant encouragé à réfléchir à ce qu'il espère accomplir avec la réunion. Au cours d'une réunion avec d'autres membres de la Horde, Baine a préconisé l'utilisation d'un bâton - une branche avec des plumes, des perles et des morceaux d'os attachés autour. Seule la personne tenant le bâton était autorisée à parler.
  • Les jeunes taurens exécutent les Rites de la Terre-mère afin de devenir des braves et de gagner le respect des anciens. Ces rites consistent en ce qui suit :
    • Rite de force : la première cérémonie, prouvant la force physique.
    • Rite du Courage : prouver sa bravoure face à l'ennemi.
    • Rite d'honneur: défendre l'honneur de son clan.
    • Rite des Vents : volonté de rechercher l'inconnu.
    • Rite de vision : volonté de suivre la direction des esprits.
    • Rite de la Sagesse : honorer ses ancêtres.

Après avoir terminé les Rites, les braves doivent continuer à prouver leur valeur afin de conserver leur statut.

  • Une cérémonie implique apparemment un tauren se présentant devant le Grand Chef tout en portant une coiffe spéciale à plumes. Au moins un de leurs frères et sœurs doit assister à la cérémonie.

Il est probable que chaque tribu ait ses propres traditions uniques, car la tribu Chasselaube est connue pour avoir des coutumes rarement trouvées dans d'autres tribus.

Cuisine[]

Les shu'halo utilisent des pignons de pin dans la plupart des plats : viande, poisson, légumes, même cuits dans des pains ou saupoudrés sur des pâtisseries sucrées. Les meilleurs pignons de pin proviennent des arbres sur les mesas mêmes des Pitons. Le pain d'épices est commercialisé dans d'innombrables colonies dans les terres les plus lointaines, même par les ennemis les plus farouches des taurens. La semoule de maïs est l'un des aliments de base les plus importants; des bols de maïs peuvent être trouvés dans presque toutes les maisons, et les biscuits à la semoule de maïs, qui n'étaient autrefois qu'un aliment de base parmi les tribus taurens de Mulgore, ont voyagés le long de diverses routes commerciales et sont maintenant appréciées dans de nombreuses régions d'Azeroth. L'une des grandes spécialités de Mulgore est l'écrevisse qui habite dans les lacs et les ruisseaux. Ils sont particulièrement appréciés lors des mariages ou la célébration d'une naissance.

Lorsque l'Alliance s'est alliée à la tribu Totem-Sinistredans les Serres-Rocheuses, le commandant de la Force Valen a demandé au cuisinier de la garnison de cuisiner le meilleur de la cuisine tauren ; une offrande qu'aucun tauren, "pas même un totem-sinistre", ne pouvait refuser. Il se composait d'œufs d'aigle, de viande de bélier et d'un fromage spécial conservé par les kobolds locaux.

Le Marzipan des Pitons est également un met tauren.

Montures et animaux de compagnie[]

Une marche-soleil à dos de kodo.

Les kodos sont la monture raciale des taurens. Plus rapides et légèrement plus petits que leurs cousins sauvages, les montures kodo font néanmoins preuve de la même résilience et de l'intrépidité que l'on retrouve chez leurs frères indomptables, traits qui leur sont très utiles lorsqu'ils portent leurs cavaliers tout aussi résolus. Lorsque les taurens se sont installés en Mulgore, ils ont également apporté les kodos avec eux. De nombreux kodos entretiennent un lien particulier avec les taurens.

Comme le reste de la Horde en Kalimdor, les taurens utilisent des wyvernes, qu'ils considèrent comme sacrées, comme montures volantes.

Les chiens de prairie bruns sont leurs animaux de compagnie.

Equipéments[]

Les hallebardes sont utilisées par les chefs taurens.

Langue et noms[]

Les taurens parlent le taurahe et l'orc.

Voici un échantillon de noms de taurens tirés de World of Warcraft et du jeu de cartes à collectionner World of Warcraft :

  • Exemples de noms masculins : Motah, Ahul, Varg, Dezco, Turak, Helaku, Hurnahet, Torwa, Huum
  • Exemples de noms féminins : Tamaala, Winnoa, Chepi, Hahrana, Kamu, Torra, Jyn, Isashi, Tawn
  • Exemples de noms de famille : Totem de Rage, Huntsworn, Sabot Lumière, Oeil de Faucon, Chasselaube, Corne Tonnerre

La tribu Chasselaube a une rare tradition de donner à ses nouveau-nés des "noms de sevrage" jusqu'à ce qu'ils soient assez vieux pour recevoir un nouveau nom.

Apparence[]

Un tauren dansant.

Les taurens sont décrits comme mi-bovin[7] et sont connus pour avoir une large stature, une longue queue, des sabots à la place des pieds et uniquement trois doigts par main. Les mâles et les femelles possèdent des cornes de taille et formes variées.[8] Les Taurens sont une race majoritairement diurne.[9] Le corps des taurens est couvent d'une fine fourrure avec des couleurs variant du noir au gris au blanc et du roux au marron et de nombreuses combinaisons de couleurs sont observables. Quand les taurens vieillissent, leur fourrure devient ponctuées de taches grises.[10] Durant l'été, les taurens utilisent leurs oreilles et leur queue pour éloigner les mouches. Les taurens ont une meilleure vision nocturne que les humains.[11]

Taille[]

D'après le manuel de jeu World of Warcraft: The Burning Crusade, les femelles taurens font 1,98 m (6,5 pieds) et les mâles 2,43 m (8 pieds).[12] Cependant, d'après la bible interne de Blizzard, les femelles font 2,74 m (9 pieds) et les mâles 3,04 m (10 pieds) en moyenne.[13][14] Il se pourrait que les modèles en jeu soient plus petits du fait de limitation pour le jeu. En effet, même avec des modèles plus petits, les taurnes peuvent avoir des difficultés à passer dans des ouvertures où les autres races peuvent passer.

Taurens notables[]

Nom Rôle Affiliation Statut Localisation
Horde IconSmall Cairne.gif Cairne Sabot-de-Sang Ancien chef de tribu Sabot-de-Sang et dirigeant de l'union des tribus taurènes Horde, Pitons-du-tonnerre, Tribu Sabot-de-Sang Décédé Incinéré aux Rochers Rouges à Mulgore
Horde IconSmall Baine.gif Baine Sabot-de-Sang Chef actuel de la tribu Sabot-de-Sang et grand chef des taurens Horde, Pitons-du-tonnerre, Tribu Sabot-de-Sang Vivant Variées
Neutral IconSmall Magatha.gif Magatha Totem-Sinistre Chef de la tribu Totem-Sinistre Tribu Totem-Sinistre Vivante Inconnue
Horde IconSmall Hamuul.gif Hamuul Totem-Runique Archi-druide des taurens et étudiant Malfurion Hurlorage Pitons-du-tonnerre, Cercle Cénarien Vivant Variées
Neutral IconSmall Highmountain Male.gif Huln Haut-Roc Dirigeant des tribus taurènes durant la Guerre des Anciens Résistance Kaldorei, Tribu Haut-Roc Decédé Inconnue
Horde IconSmall Tauren Female.gif Aponi Crin-Brillant Dirigeante des Marche-Soleil Pitons-du-tonnerre, Marche-Soleil Vivante Variées
Horde IconSmall Tauren Male.gif Tahu Vent-de-Sagesse Créateurs des prophètes Pitons-du-tonnerre, Prophètes Vivant Variées
Neutral IconSmall Muln.gif Muln Rageterre Ancien dirigeant du Cercle Terrestre Cercle Terrestre Vivant Variées

Tribus taurens et organisations[]

Marchesoleil Dezco, chef de la tribu Chasselaube.

Tribus/Clans[]

  • Tribu Sabot-de-Sang - Tribu tauren appartenant à la Horde. Dirigée par Baine Sabot-de-Sang.
  • Tribu Chasselaube - Tribu qui chercha la Pandarie. Dirigée par le Marche-soleil Dezco.
  • Tribu Aube-Glorieuse
  • Tribu Longue-Errante —Tribu en désaccord avec les actes de Garrosh. Dirigé par Sabot-Gris.
  • Tribu Totem-Sinistre - Tribu de renégats, connue pour être plus agressive que les autres taurens. Dirigées par Magatha Totem-Sinistre
  • Tribu de Haut-Roc — Dirigé par Ornamm ou Sulamm.
  • Tribu Sabot-de-Fer - Selon Durgan Un-Dieu, ces taurens vivent dans la région de Désolace.
  • Tribu Totem-de-Rage
  • Tribu Chasse-ciel— Chefs spirituels des chamans taurens. Anéanti par le Grimtotem.
  • Tribu Rage-d'acier
  • Tribu Sabot-de-Pierre
  • Clan Corne-Tonnerre
  • Clan Crin-Sauvage
  • Tribu Sabot-d'Hiver

Remarque : Ceux-ci peuvent ne pas tous représenter des tribus, mais seulement des noms spéciaux donnés plus tard dans la vie ou des noms de famille.

  • Griffe-de-Nuage
  • Rode-Falaise— Habitent dans les Serres-Rocheuses.
  • Chant-des-Nuages—Clan qui a assumé le rôle de chefs spirituels après que la tribu Chasse-Ciel ait été anéantie.
  • Sombrecrin
  • Serre d'Aigle
  • Tribu Vent-du-Faucon - Tribu native du camp Narache.
  • Longue-Foulée
  • Cours-la-Brume
  • Clan Totem-Runique
  • Oeil-des-Cieux
  • Stonespire tribe
  • Wheathoof
  • Whitecloud
  • Wildrunner
  • Windtotem
  • Younghoof

Organisations[]

Golas Swiftwind, a tauren shaman.

  • Earthen Ring — A worldwide organization of the most powerful shaman on Azeroth, originally founded by tauren shaman.
    • Elder Council — Ruling council of the Earthen Ring. Also functions as a governing council in Thunder Bluff.[15]
  • Longwalkers — Scouts and messengers who serve only Baine, and before him, Cairne.
  • Outrunners — An organization dedicated to ensuring the safety of all who travel through Mulgore's plains.[16]
  • Seers — An order of tauren priests formed in the wake of the Cataclysm. Led by Tahu Sagewind.
  • Sunwalkers — An order of tauren paladins formed in the wake of the Cataclysm. They are the most militant branch of the tauren armies within the Horde.[17] Led by Aponi Brightmane.

Tauren are found as members in a multitude of independent organizations, most notably the Cenarion Circle and the Twilight's Hammer cult. Some individuals are adventuring explorers such as Trag Highmountain (who was one of the first tauren to appear in Lordaeron and the Eastern Kingdoms) and the ancient Watcher Xarantaur, who is assisting the bronze dragonflight. Over the years, some pirates had journeyed to Kalimdor and recruited or impressed various tauren into their crews,[18] and shu'halo pirates can be found as members of the Blackwater Raiders, Bloodsail Buccaneers, Northsea Freebooters and the Dread Crew, just to name a few. As such, these criminal tauren were among the first to appear in the Eastern Kingdoms, and some even call Rustberg Village of Tol Barad home, becoming fishermen. A sole tauren was also a member of the infamous Defias Brotherhood.

Relations avec les autres[]

A tauren chieftain.

Horde[]

"The world is torn, and our Horde allies have turned down dark paths. We must guide them. Even in the darkest hour, we will bravely hold our heads high, and honor the Earth Mother in all we do."[19]
Baine Bloodhoof

The tauren remain stalwart allies of the Horde, even after Cairne's death. The Grimtotem tribe, is, in fact, the only tribe to have never formally joined the Horde.[20] When a great drought struck Horde-controlled lands in Kalimdor and quilboar raids became frequent, Garrosh demanded that the tauren deliver water from Mulgore to Durotar. The Farwanderers tribe, who were not used to remaining static, disapproved of Garrosh's rule and Baine's passive obedience at the Warchief's every command, and so considered leaving Mulgore. However, they were eventually convinced to remain in Mulgore, and the Horde, after Baine dealt with the quilboar problem.[21]

Following the destruction of Camp Taurajo, a group of tauren were unsatisfied with Baine's rule, and so the High Chieftain banished them from Thunder Bluff but did not take further action. Despite this, the tauren tribes retain respect for their High Chieftain.[22]

The Forsaken

When Sylvanas Windrunner sent out emissaries to various factions in order to protect her budding nation, the Forsaken, the kind-hearted tauren of Thunder Bluff proved to be the most promising contact. Specifically, Archdruid Hamuul Runetotem saw the potential for redemption in Sylvanas' people, even though he was fully aware of the Forsaken's sinister nature. Thus, the tauren convinced Warchief Thrall, despite his misgivings, to forge an alliance of convenience between the Forsaken and the Horde.[23] There are some tauren, such as the Elder Council, that wish to cure the Forsaken,[24] and Bena Winterhoof, who wept when first seeing the undead, claims that she was given a mission by the Earth Mother herself to save their new undead allies from their curse.[25] Magatha Grimtotem herself was one of the original proponents of the alliance between the tauren and the Forsaken, and she, more than anyone among the elders, felt the tauren and their ways could help the Forsaken find a path back to being human.[26] She claimed that to heal the land, the tauren had to first remove the disease upon it. She pointed out that the Forsaken know much of disease, and claimed that by aiding one another, the trust between the two peoples would be strengthened.[27]

Alliance[]

The smoldering Ruins of Taurajo in the Southern Barrens.

The tauren are not as hostile to the Alliance as some of the other races that comprise the Horde,[28] though many Alliance members consider them to be little more than beasts.[29] Varian Wrynn notes that the tauren are the only Horde race that do not make him want to immediately reach for his weapon, but they, too, have made themselves untrustworthy by siding with the orcs.[30]

Tauren have poor relations with the dwarves of Ironforge, as the dwarves' constant digging in the earth has caused them to come into conflict with the tauren. The tauren see their digging as scarring the Earth Mother, and that the dwarves are hollowing and defiling the land.[31][32][33] The Stonespire tribe of tauren were nearly wiped out by the dwarves of Bael'dun Keep, and as a result Gann Stonespire, one of the few survivors, severed all ties with the Horde and went rogue to exact vengeance or die trying.[34] The tauren don't seem to get along well with the Wildhammer clan, either, as it was their gryphon riders that firebombed Camp Taurajo.[35] Roon Wildmane and Hemet Nesingwary is one of the few cases of friendship despite the enmity between the two races.[36]

Of all the Alliance races, the night elves are the ones with the best relations to the tauren, due to their shared druidic tradition and connection to nature. Arch Druid Hamuul Runetotem strives for diplomacy and willingly works side by side with the night elf druids in the Cenarion Circle.[37] The tauren have shown an incredible propensity to the tenets of Cenarius, and by their proxy the Horde is welcomed within the safety of Moonglade. The preservation of Azeroth is a common goal that the two races both share.[38] One notable example of close friendship between shu'halo and kaldorei is that of Tholo Whitehoof and Anren Shadowseeker. However, despite the bond between the two races, there are some tauren who believe that the night elves' pride still limits their sight.[39] Prior to the War of the Shifting Sands, the night elves and the tauren had apparently been involved in a blood feud dating back centuries.[40] Some of the kaldorei during the War of the Ancients, such as Desdel Stareye, also seemed to regard the tauren who came to their aid as barbaric and uncivilized in nature, although this attitude seems to have considerably lessened over the millennia.

The Grimtotem tribe, after being driven from Mulgore, briefly allied with the Alliance in the Stonetalon Mountains,[41] but the pact was broken shortly afterwards.

Les Totem-Sinistre[]

"Some see our people as gentle giants, or noble savages. They have never seen us fight against our own kind... against betrayers from within.
The Grimtotem were offered mercy in exile, and they have scarred their own home to spite us. They will no longer be tolerated in Mulgore."
[42]
Baine Bloodhoof

The Grimtotem tribe stand as an aggressive extreme of the usually pacifistic tauren, wishing to eradicate the "lesser races" from Kalimdor and to retake the tauren's long lost ancestral holdings.[43] Even before their exile, the Grimtotem showed open hostility towards the other tribes, going so far as to attack the settlement of Freewind Post and almost eradicate an entire village in Stonetalon.[44]

After the battle for Thunder Bluff and the exile of the treacherous Grimtotem, they sought to ruin Mulgore itself as they were driven out, sending a force led by Orno Grimtotem through the Stonetalon Pass and poisoning several sacred tauren water wells throughout Mulgore.

Les autres[]

The centaur

A centaur fighting a tauren.

Tauren and centaur tribes have long feuded with each other over the lands that the two nomadic races shared. The centaur are known for their brutality and savagery, but support from the Horde has turned the conflict in the tauren's favor, allowing them not only to survive but also to prosper.[45] The barbaric centaur over-hunted giraffes for decades, but it was the tauren who saved them from extinction.[46] The tauren claim that the centaur have always existed to scourge the land,[47] even though the shu'halo were actually indirectly responsible for the centaur's creation by awakening Theradras.[48]

Despite this, friendship between a tauren and a centaur can be made as seen with Ironhoof and Dorthar.[49]

The quilboar

The vicious, boar-like quilboar have long clashed with both the centaur and the tauren over land and food.[50] One tauren group inhabited the southern parts of the Barrens for decades and considered the land to be holy, but they were driven off by the quilboar. While some tauren were able to forgive being driven from their ancestral lands, others, such as Auld Stonespire, were not and considered the quilboar's actions to be a sin worthy of the most severe revenge.[51]

The Bristleback tribe have long been at war with the tauren of Red Cloud Mesa, ambushing hunting parties and stealing from the village by dark.[52] For years they encroached on Camp Narache, and the great Cataclysm finally drove them from their dens to spread like locusts across the land.[53] Chief Squealer Thornmantle set upon Greatmother Hawkwind and took her life.[54] The thorncallers began calling up great roots to choke out all other life in the mesa,[55] and the Bristlebacks began training wild boars to be used against the tauren.[56] A band of Bristleback quilboar also began ravaging the Red Rocks, the holy burial ground of the tauren.[57]

Due to a drought that struck Central Kalimdor shortly after the Shattering, a group of quilboar began raiding Horde caravans and water shipments. Though Warchief Garrosh and his Kor'kron tried to put an end to the quilboar with force, it was Baine and Hamuul who resolved the conflict by creating a new river for the quilboar to take their water from.[21]

Although centaur, tauren, and quilboar all hate each other, the three races come together to do trade at Flayers' Point in Desolace. But there is no love lost between them, and brawls erupt like clockwork every five minutes, earning the trading post the nickname "Slayers' Point".[58]

The harpies

Harpies have clashed with the tauren on several occasions. During the Third War, a group of harpies from the Stonetalon Mountains started poaching the tauren's precious kodo herds, slaughtering them mercilessly and leaving the beasts to rot in the sun. The threat was only dealt with once Rexxar set out to kill the witches.[59] The Windfury harpies are one of the tauren's natural enemies in Mulgore,[60] and the shu'halo collect their feathers for ceremonial headdresses.[61] The tauren take pride as the protector of the Stonetalon Mountains, which unsurprisingly caused them to come into conflict with the nearby Bloodfury harpies.[62]

The furbolgs

The furbolgs formed positive relations with the tauren after the War of the Ancients.[63]

Espèces proches[]

Yaungol[]

Article détaillé: Yaungol

Though previously indicated to be an ancient offshoot of the tauren subspecies, the yaungol are actually the ancestors of both the tauren and the taunka. Unlike the two offshoot groups, the yaungol remained in the land later known as Pandaria, even after the Great Sundering separated them from their northern cousins. As a result of living in the harsh Townlong Steppes, a land they are forced to share with the dreaded mantid, the yaungol are a much more violent species than their tauren or taunka descendants, using oil and fire to succeed in battle. They were introduced in World of Warcraft: Mists of Pandaria.

Taunka[]

Article détaillé: Taunka

An ancient offshoot of the yaungol species dwelling in Northrend, the taunka were thought to have been lost forever but were rediscovered by orcish forces based in Warsong Hold. Due to dwelling in the unforgiving frozen wastes of Northrend, the taunka have taken to commanding the elements by force rather than asking them for aid. However, much like the tauren, the taunka have chosen to ally themselves with the Horde. They were introduced in World of Warcraft: Wrath of the Lich King.

Tauren de Haut-Roc[]

Article détaillé: Tauren de Haut-Roc

Direct descendants of the tauren led by Huln Highmountain who fought in the War of the Ancients, the Highmountain tauren have lived in peace in the region of Highmountain on the Broken Isles for millenia, until the shamanistic drogbar rose up and stole the Hammer of Khaz'goroth, shattering their unity. They were introduced in World of Warcraft: Legion.

Notes et autres[]

  • Brann Bronzebeard once theorized that the tauren predated the titans' arrival on Azeroth and therefore also the creation of the first Well of Eternity, just like the trolls.[3] This was proven wrong in Chronicle Volume 1, as the tauren actually evolved from yaungol who were affected by energies emanating from the Well. However, Brann's theorized bull Ancient may still have created the yaungol.
  • Tauren hooves are a secret ingredient used by confectioners.[64]
  • Occasionally, some Darkspear trolls travel to Thunder Bluff to live with the tauren and adopt their ways. Chen Stormstout refers to these trolls as "blue tauren".[65]
  • The tauren are based upon the Minotaur, a part man, part bull monster from Greek mythology, and the tauren were originally referred to as minotaurs during the early stages of development for Warcraft III: Reign of Chaos. The name "Minotaur" is either derived from Ancient Greek ταῦρος/taûros or Latin taurus, both meaning "bull". (See the article about myth references for more information.)
  • The tauren were originally planned to be their own faction in Warcraft III but were later incorporated into the Horde.[66][67]
  • While she was located at Light's Hope Chapel and arguing with Eligor Dawnbringer, Scarlet Commander Marjhan disdainfully referred to the tauren as bull-men.
  • The tauren culture is based on a conglomeration of Native American tribes from the Southwest, Northwest, and Great Plains regions of the United States and Canada.
  • The word "tauren" is an anagram of "nature", though whether this was intentional is unknown.


Galerie[]

World of Warcraft
Cinématiques
Autres

Références[]


  1. Mists of Dawn
  2. Modèle:Ref WoWCV3
  3. 3,0 et 3,1 World of Warcraft: The Magazine Volume 2 Issue 1, Ancients and others lineage chart
  4. World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 90
  5. Huln's War - The Nathrezim
  6. Blackfathom Villainy (Horde)
  7. Rise of the Horde, chapter 2
  8. World of Warcraft: Official Beginner's Guide, pg. 45
  9. The Shattering: Prelude to Cataclysm, page 207, 317
  10. The Shattering: Prelude to Cataclysm, pg. 211
  11. Jaina Proudmoore: Tides of War, chapter 6
  12. File:WoW Manual - height chart.png
  13. Sean Copeland on Twitter (2014-04-24)
  14. Sean Copeland on Twitter (2014-04-25)
  15. Ultimate Visual Guide, pg. 130
  16. Morin Cloudstalker#Quotes
  17. Blind Them! (Alliance)
  18. Ask CDev Answers - Round 3
  19. Walk With The Earth Mother
  20. The Shattering: Prelude to Cataclysm, pg. 41
  21. 21,0 et 21,1 As Our Fathers Before Us
  22. Jaina Proudmoore: Tides of War, chapter 2
  23. Races of World of Warcraft — Undead
  24. Compendium of the Fallen (original)
  25. Bena Winterhoof#Quote
  26. Delivery to Magatha
  27. Forsaken Aid
  28. The Shattering: Prelude to Cataclysm, chapter 24
  29. The Shattering: Prelude to Cataclysm, chapter 27
  30. Stormrage, chapter 10
  31. Gann's Reclamation (quest)
  32. Dwarven Digging
  33. The Restless Earth
  34. Tauren Vengeance
  35. Flightmare
  36. Hunting in Stranglethorn
  37. Ultimate Visual Guide, pg. 129
  38. Rabine Saturna (Horde)
  39. Verdant Note (quest)
  40. The War of the Shifting Sands
  41. Downfall (quest)
  42. War Dance
  43. World of Warcraft manual, pg. 184
  44. Avenge My Village
  45. Ultimate Visual Guide, pg. 126
  46. Giraffe Calf
  47. Warcraft III: Reign of Chaos Game Manual
  48. World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 144-145
  49. Bloodsworn
  50. Ultimate Visual Guide, pg. 179
  51. A Vengeful Fate
  52. Rite of Strength
  53. The First Step (Mulgore)
  54. Rite of Honor
  55. Stop the Thorncallers
  56. The Battleboars (2)
  57. A Sacred Burial
  58. Traveler, chapter 5
  59. Old Hatreds
  60. Dangers of the Windfury
  61. Preparation for Ceremony
  62. Harpies Threaten
  63. Ultimate Visual Guide, pg. 183
  64. Tauren Hoof
  65. Vol'jin: Shadows of the Horde, pg. 36, 100
  66. Game Informer #308: Reforging Real-time Strategy, pg. 57
  67. Game Informer 2018-11-08. GI Show – Warcraft III, Diablo Immortal, Red Dead Developer Roundtable (30:55). YouTube. Consulté le 2019-05-10.
Advertisement