Wowpedia
Advertisement

Le redresseur de torts Maraad brandissant la lumière pendant la bande-annonce cinématographique de The Burning Crusade.

Personne ne sent qu'il la mérite... sa grâce, pure et simple... mais la Lumière nous aime quand même.
— Uther le Porteur de Lumière à Arthas Menethil

La Lumière (également connue sous le nom de Lumière sacrée, Lumière sacrée de la Création ou encore lumière de la Création) est une mer d'énergie scintillante et sans fin située en dehors des barrières de la réalité, et l'une des deux forces les plus fondamentales du monde de Warcraft avec le Vide, , qui est né de l'absence du premier. Les deux ne peuvent exister sans l'autre. La Lumière n'est pas nécessairement « bonne » ; c'est une force primordiale avec sa moralité caractérisée par la façon dont elle est maniée.

La Lumière Pure ne peut pas exister dans l'univers physique, mais ses formes se manifestent sous forme de magie sacrée. La Lumière est la source de toute vie dans le cosmos. Invoqués par la volonté ou la foi en sa capacité à répandre le "bien", les pouvoirs de la Lumière peuvent être exploités pour guérir, nettoyer, protéger ou nuire. La plupart de ses praticiens sont appelés prêtres ou paladins, dévoués à nettoyer l'univers des ténèbres. Apprendre à manier cette force de guérison prend des années de discipline.

Ses énergies positives résident dans chaque être vivant dans chaque cœur et âme, sont partout, liant tous les êtres sensibles ensemble. Les naaru, êtres énigmatiques composés d'éclats de Lumière fracturés, peuvent être l'expression la plus pure de Lumière dans l'univers physique. Ils ont enseigné l'utilisation de la Lumière aux draeneï et à d'autres races illuminées, tels que les humains, mais d'autres races sont entrées dans l'étude et la pratique de la magie basée sur la Lumière de leur propre gré.

La Lumière ne peut pas voir pleinement le destin, mais le Vide non plus, car ni l'un ni l'autre n'est singulièrement responsable de la création. La Lumière cherche un chemin et évite tous les autres comme des mensonges.

Origines et Caractéristiques[]

Avant que la vie ne commence et avant même que l'univers n'existe, il n'y avait que la Lumière. La Lumière existait comme une mer illimitée d'énergie vivante, gonflant à travers toute l'existence, sans entrave par le temps et l'espace. Pourtant, alors que la mer toujours changeante s'étendait, des poches de néant froid sont apparues, donnant naissance à une seconde force opposée : le Vide. La tension croissante entre les deux énergies opposées a finalement déclenché une série d'explosions cosmiques qui ont donné naissance à l'univers physique, les Ténèbres de l'au dela.

La naissance cataclysmique du cosmos a envoyé des éclats de Lumière fracturée à travers le cosmos, imprégnant les planètes nouvellement formées de l'univers d'étincelles de vie et donnant naissance à d'innombrables formes de vie, dont les plus courantes étaient les élémentaires primordiaux. Occasionnellement, ces éclats de Lumière se rassemblaient et formaient des nuages ​​de Lumière d'où émergeaient des êtres puissants, parmi lesquels les bienveillants naaru.

Les énergies les plus instables créées par les explosions cosmiques se sont fusionnées dans une dimension astrale connue sous le nom de Néant Distordu. Les forces de la Lumière, y compris les naaru, sont enfermées dans une lutte de pouvoir cosmique avec le Vide et la Légion ardente depuis des milliers d'années, le Xenedar étant décrit comme le plus grand refuge restant de la Lumière, et le seul capable de faire la guerre contre la Légion. Sargeras avait cru qu'il avait déjà vaincu la Lumière, concentrant plutôt ses efforts sur le Vide, bien que ce soit ironiquement l'Armée de la Lumière qui ait finalement aidé à mettre fin à sa Croisade ardente.

Apparence[]

La Lumière est la Lumière, qu'importe sa source.
— Anduin Wrynn à Baine Sabot-de-Sang

La plupart du temps, la Lumière se manifeste sous la forme d'une lumière dorée et brillante, bien qu'elle soit également apparue sous la forme d'une lumière blanche et argentée éclatante, en particulier lorsqu'elle est utilisée par les adorateurs d'Elune.Tous les pratiquants de la Lumière ne suivent pas le même chemin. Par exemple, les humains suivent le chemin de l'Église, tandis que les Taurens vénèrent An'she, dont le pouvoir peut apparaître soit sous forme de flammes rouges, soit sous forme de magie dorée similaire à d'autres magies divines. Les yeux et les tambours de guerre du kodo marche-soleil émettent sensiblement des flammes rouges et oranges, tandis qu'en revanche, la selle émet de faibles vagues de lumière dorée.

Les elfes de sang manient la Lumière grâce au pouvoir du Puits de soleil renouvelé. C'est une relation harmonieuse, et non plus une discorde causée par les tentatives des elfes de sang de plier la Lumière à leur volonté, ce qui aura probablement un effet positif sur la société sin'dorei à long terme.

Races de la Lumière[]

Bien que rarement vues, les créatures de la Lumière ont été observées comme étant naturellement ordonnées. Elles sont une partie nécessaire de l'univers, tout comme leurs homologues.

Semblable à d'autres forces cosmiques, les êtres de Lumière ne peuvent normalement être définitivement tués que dans le royaume de la Lumière. S'ils sont tués dans le royaume des mortels, leur essence retourne à la Lumière pour se reconstituer, bien que des forces exceptionnellement puissantes puissent intervenir dans le processus.

Et comme la Lumière doit contrôler le Vide, il s'ensuit qu'elles doivent également être "contrôlées" par le Vide pour qu'il y ait équilibre.

Naaru[]

Les naaru sont une race d'êtres énergétiques vivants et sensibles constitués d'énergies sacrées scintillantes provenant de nuages ​​de Lumière fracturés et rassemblés. Bien que nés dans les Ténèbres de l'au dela, et non dans la Lumière, ils en sont l'expression la plus pure connue, et ont juré d'apporter la paix et l'espoir à toutes les civilisations mortelles et de repousser les forces du Vide. Ils sont connus pour voyager à travers les dimensions et sont les ennemis jurés de la Légion ardente. Cependant, les naaru eux-mêmes ont des objectifs différents ; par exemple, A'dal a cherché la mort d'Illidan, tandis que Xe'ra voulait apparemment le transformer en un soldat sancteforge capable de détruire la Légion et le Vide. Certains d'entre eux, comme Xe'ra et la Mère de la Lumière, ont même fait preuve d'un mépris flagrant pour le libre arbitre des créatures mortelles, et bien qu'ils fassent probablement ce qu'ils croient être correct, ont fait preuve d'un fanatisme indéniable, croyant apparemment que la fin justifie les moyens.

Rejetons de Lumière[]

Rencontré seulement récemment, les rejetons semblent être l'exact opposé des marcheurs du Vide, et peuvent toujours être trouvés parmi les champs de bataille de la Lumière. L'un d'entre eux a agi seul pour tenter d'arrêter un rituel nécromantique sur les confins de l'exil, mais a été capturé à la place. Après qu'un nouvel aventurier l'ait libéré, il a quitté Azeroth. On en trouve une poignée d'autres dans le Temple de la Lumière du Néant, salle d'ordre du Conclave, mais aussi à Revendreth.

Effets[]

Sur les vivants[]

On dit souvent que la Lumière provoque des sentiments d'émotion positive - espoir, courage, réconfort - venant du "cœur". Elle réchauffe d'abord, puis brûle. La personne se sent décapée ; vidée, nettoyée, puis rempli à nouveau. La Lumière s'étend à l'intérieur du corps d'un individu, puis s'estompe.

La Lumière peut guérir les maladies, éliminer les courbatures, les douleurs et les raideurs. Il peut également réparer les os cassés.Anduin Wrynn pense que restaurer la jeunesse d'un vieil homme n'est pas au-delà du pouvoir de la Lumière, mais cette possibilité n'est pas réalisable par un guérisseur.

Des événements récents ont montré que la Lumière peut être tout aussi dangereuse que le Vide pour ceux qui s'y plongent trop profondément. En raison de la tendance de la Lumière à n'avoir qu'un seul chemin, cela peut conduire les trop dévots à une fermeture d'esprit, refusant catégoriquement de reconnaître tout autre pouvoir ou mode de vie autre que la Lumière.

Sur les morts-vivants[]

La Lumière est atrocement douloureuse et destructrice pour les morts-vivants. Turalyon, par exemple, a utilisé la Lumière pour interroger Gaz Soulripper, lui causant une douleur atroce. Cependant, Ashra a utilisé la Lumière pour guérir un réprouvé du nom de Felgrim, ce fut un processus efficace mais douloureux.

Les âmes des morts-vivants (réprouvés, chevaliers de la mort, goules, etc.) sont imparfaitement attachées à leur corps ; la magie noire qui les soutient est un tampon qui empêche leurs âmes de se joindre correctement à leurs corps. C'est pourquoi les morts-vivants ne ressentent que de faibles sensations de douleur ou d'inconfort, et pourquoi la Lumière est si douloureuse pour leur existence.

Lorsque les morts-vivants canalisent la Lumière, ils ne se désintègrent pas ou n'explosent pas en canalisant la Lumière, bien qu'ils puissent souhaiter qu'ils le fassent. Au lieu de cela, ils ont l'impression que tout leur corps est consumé par un feu ardent. Les Réprouvés guéris par la Lumière (que le guérisseur soit Réprouvé ou non) sont effectivement affectés par l'effet : la blessure est guérie, mais l'effet de guérison est d'une douleur paralysante. Ainsi, les prêtres réprouvés sont des êtres dotés d'une volonté inébranlable.

Certains rapports indiquent que certains Réprouvés ont lentement expérimentés un aiguisage de leurs sens émoussés du toucher, de l'odorat, etc., ainsi qu'une augmentation de l'expérimentation de leurs émotions positives, plus que rares depuis leur chute dans la non-mort, grâce à la Lumière. Malheureusement, cela peut être la cause des tentatives accrues d'autodestruction du sacerdoce réprouvé ; retrouver ces sens forcerait les prêtres à sentir leur propre chair en décomposition, à goûter la pourriture dans leur bouche et leur gorge, et même à sentir les asticots s'enfouir dans leur corps.

Malgré tout cela, il existe au moins un récit de quelqu'un devenu mort-vivant grâce au pouvoir de la Lumière : Calia Menethil.

Autre[]

La Lumière est vue dans le quartier d'Ember à Revendreth, où son armée a riposté contre Denathrius il y a longtemps pour des expériences inconnues. Le naaru Z'rali notamment était présent. La présence de la Lumière à Revendreth a transformé les venthyr en goules de cendre, et jusqu'à la rébellion réussie du prince Renathal, cela a été utilisé comme punition pour tout venthyr qui s'est opposé à Denathrius.

Utilisation[]

  • Les pouvoirs de la Lumière permettent à ses praticiens de guérir les blessures, de réparer les os brisés,et même de redonner vie aux morts.Ils peuvent également les protéger des attaques, guérir les maux et les malédictions magiques, augmenter la productivité de l'esprit et du corps et supprimer les effets magiques bénéfiques de leurs ennemis. La Lumière apporte toujours un sentiment de paix et de calme chaque fois que ses bénédictions sont placées sur quelqu'un. Les détenteurs de la lumière peuvent également utiliser la magie sacrée pour frapper leurs ennemis ou pour se faire léviter au dessus du sol. Les paladins peuvent augmenter leurs propres prouesses martiales ainsi que ceux qui combattent à leurs côtés avec les bénédictions et les auras. Le pouvoir sacré peut également étourdir, affaiblir et réduire au silence leurs ennemis.
  • La Lumière peut être utilisée pour mettre apporter la paix aux défunts. Par exemple,A'dal a envoyé le croisé Bridenbrad à la Lumière elle-même. Dans un autre temps, lorsque Turalyon a béni le cadavre d'Anduin Lothar avec la Lumière, ses traits ont été décrits comme "légèrement détendus, devenant calmes, voire tranquillement satisfaits".
  • Les Auchenai draenei, ou "prêtres de la mort", et les voyants taurens peuvent également utiliser la Lumière pour contacter les morts afin de demander de l'aide, les interroger ou les aider à reposer en paix.
  • La Lumière a magnifié la voix de Turalyon afin qu'elle puisse être entendu par plusieurs centaines de soldats sous son commandement.
  • Grâce à la Lumière, un paladin peut développer une capacité empathique à ressentir les émotions profondes des autres, telles que la sincérité, ou la nature de leurs intentions.
  • La Lumière peut être utilisée à des fins d'interrogatoire en obligeant quelqu'un à dire tout ce qu'il sait et à découvrir s'il ment : Dans la nouvelle Au-delà de la Porte des Ténèbres, Turalyon a marqué le front d'un prisonnier orc avec la Lumière, laissant une brûlure sur sa chair et l'obligeant à dire tout ce qu'il savait sans pouvoir mentir.Il a également interrogé le chevalier de la mort Gaz Soulripper avec ses pouvoirs sacrés, lui causant une douleur atroce.
  • Durant Shadows Rising, Turalyon a utilisé la Lumière pour retenir les prisonniers tandis qu'Alleria a utilisé le Vide pour envahir leur esprit à la recherche d'informations.
  • Dans la bande dessinée Ashbringer, le paladin Alexandros Mograine a utilisé la Lumière sur le troll de la jungle Zabra Hexx pour savoir s'il mentait.
  • Dans la bande dessinée Dark Riders, le prêtre Revil Kost a utilisé la Lumière sur un worgen pour le forcer à dire la vérité et à répondre aux questions.
  • A travers la Lumière, ses pratiquants peuvent ressentir une connexion qui s'établit parfois entre eux, leur permettant de savoir s'ils sont encore en vie, de communiquer des mots et des pensées, ou d'avoir des visions les concernant à travers leurs rêves. Ce fut le cas entre Darion Mograine et Fairbanks, entre Zabra Hexx et Alexandros Mograine après que ce dernier lui ait sauvé la vie, et aussi entre Alleria Coursevent et son fils Arator.
  • Ils peuvent également utiliser la Lumière pour pratiquer la divination, à travers une incantation décrite par les livres de magie sacerdotale comme une "vision sainte" qui peut permettre de voir des objets et des lieux lointains.
  • À la suite d'un rituel sacré, un Destrier de la mort peut être racheté en tant que Destrier et sert de monture aux paladins.
  • La Lumière peut se manifester sous la forme de chaînes et de menottes pour gêner les vivants et les morts-vivants.
  • La Lumière est utilisée lors d'un rite d'exorcisme pour extraire un démon ou un esprit maléfique du corps d'un possédé, purifiant ainsi le corps et l'âme de la corruption.
  • La Lumière est utilisée pour responsabiliser ses praticiens : S'ils réussissent le procès de la Forge des Éons, les membres de l'Armée de la Lumière sont habilités à devenir des sancteforges, des protecteurs de la création. Après leur formation, les Chevaliers de la Main d'Argent sont habilités par des clercs et des paladins lors de leur cérémonie d'intronisation à rejoindre l'ordre,les immunisant contre toute sorte de maladie.Avant la renaissance du Puits de soleil, les chevaliers de sang se sont renforcés en sapant l'énergie du captif naaru M'uru. Après la bataille de Quel'Danas, ils ont embrassé la Lumière à travers le Puits de soleil d'une manière plus saine.
  • La magie sacrée est employée dans la création d'eau bénite, d'artéfacts, de runes, et de puits de lumière, mais aussi pour infuser des armes, des armures ,et librams avec le pouvoir de la Lumière.
  • La Lumière est aussi une source de développement technologique : L'Armée de la Lumière utilise et développe une technologie avancée basée sur la Lumière, y compris des pylônes de téléportation, batterie d'artillerie et hologrammes que Turalyon utilisait.Sur le Draenor alternatif, le haut arakkoa a utilisé le pouvoir de la Lumière pour créer des lasers et des gardiens Apexis.
  • Suite à la reprise de Gnomeregan, certains gnomes se sont intéressés aux pouvoirs de la Lumière pour sauver et purifier les gnomes irradiés. Leurs recherches les ont conduits à des avancées radicales dans la technologie basée sur la lumière.

Influence[]

La Lumière fait partie intégrante des cultures de plusieurs races. Bien qu'il existe un chevauchement dans les thèmes et les pratiques, plusieurs races ont des points de vue et des méthodes différents pour manier la Lumière. Une chose est sûre, manier la Lumière demande une concentration intense et une croyance très puissante.

Chez les arrakoas[]

Les exilés de Skettis sont des arakkoa qui ont évités les enseignements d'Anzu, corrompu, et ont embrassés la Lumière enseignée par le naaru A'dal. Kirrik l'Éveillé et ceux comme lui ont trouvé une grande dévotion dans la Lumière. La plupart de ces arakkoa sont affiliés à la ville basse.

WoD Le contenu de cette section est exclusif à Warlords of Draenor.

Les hauts arakkoa de la chronologie alternative de Draenor vénèrent Rukhmar et le soleil, de la même manière que les taurens vénèrent An'she. Contrairement aux taurens, les Adhérents de Rukhmar sont fanatiquement dévoués à montrer comment le soleil et la Lumière les favorisent par rapport à toutes les autres races : ilssont des suprémacistes génocidaires. Ils ont également utilisé des cristaux et des appareils Apexis pour canaliser la puissance de la Lumière vers des lasers et des gardiens Apexis. Les parias Arakkoa sont incapables d'utiliser la lumière en raison de la corruption de leur corps, de la même manière que les draeneï ne peuvent pas utiliser la lumière lorsqu'ils deviennent roués.

Chez les elfes de sang[]

Avant la Troisième Guerre, les prêtres et paladins hauts elfes étaient connus pour manier la Lumière sacrée au même titre que les humains et les nains - certains, comme Mehlar Aubelame, malgré l'isolement général de leur race, faisaient même partie de l'ordre de la Main d'Argent. Les hauts elfes avaient également leurs propres chapitres de prêtrise chez eux à Quel'Thalas, bien que ceux-ci fussent moins importants que leurs compatriotes mages.

De nombreux elfes croyant en la Lumière ont subi une perte de foi massive pendant et après l'invasion du Fléau de Quel'Thalas, au cours de laquelle 90% de leur peuple a été massacré et leur royaume été saccagé. Se renommant les elfes de sang, beaucoup d'entre eux ont juré de renoncer à la Lumière, la condamnant comme une chose inconstante qui avait vacillé dans la défense de leur peuple pendant l'assaut des morts-vivants.

Lorsque le prince Kael'thas Haut-soleil et ses elfes de sang ont conquis le donjon de la Tempête, ils ont découvert un naaru solitaire qui était resté sur place pour maintenir les défenses du donjon. Avec quelques difficultés, Kael'thas maîtrisa Mu'ru, le naaru en question, et l'envoya à Quel'Thalas afin que les elfes de sang accros à la magie puissent s'en nourrir.

Après de longs mois d'études et d'expérimentations, le Magister Astalor et ses compagnons sorciers ont appris à manipuler et à corrompre les énergies lumineuses des naaru. En fin de compte, les sorciers ont conçu un processus par lequel les pouvoirs de la Lumière pourraient être transférés à des destinataires qui n'avaient pas acquis de telles capacités. Au lieu de se plier devant la magie du sacré, les elfes de sang utiliseraient eux-mêmes les pouvoirs de la Lumière des naaru.

Dame Liadrin, ancienne prêtresse, avait récemment renoncé à ses vœux, car elle sentait que la Lumière avait abandonné son peuple. Elle s'est portée volontaire pour être la première à plier les pouvoirs volés à M'uru à sa volonté. Avec sa décision, un nouvel ordre est né : les chevaliers de sang. La plupart de ses membres faisaient autrefois partie de la Garde royale – de fiers défenseurs de la société des hauts elfes qui en sont venus à croire que la Lumière les avait déçus au moment où ils en avaient le plus besoin. Ils considéraient leur appropriation des pouvoirs du naaru captif comme une justice bien méritée.

Finalement, M'uru a été enlevé et vaincu par des aventuriers, et son cœur a été utilisé par Velen pour purifier et restaurer le Puits de soleil en tant que source d'énergie sacrée et arcanique. Les elfes de sang qui manient la Lumière le font désormais grâce au pouvoir du Puits de soleil renouvelé. C'est une relation harmonieuse, et non plus une discorde causée par les tentatives des elfes de sang de plier la Lumière à leur volonté

Les porteurs de lumière thalassiens notables incluent Dame Liadrin, le grand prêtre Vandellor, le Seigneur Solanar Hargnessang et Mehlar Aubelame.

Chez les draeneis[]

Il y a près de vingt-cinq mille ans, la race érédar est apparue sur le monde d'Argus.Les érédars étaient extrêmement intelligents et avaient une affinité naturelle pour la magie sous toutes ses formes. En utilisant leurs dons, ils ont développés une société vaste et merveilleuse. Malheureusement, les exploits des érédars ont attirés l'attention de Sargeras, le Destructeur de mondes. Il avait déjà commencé son ardente croisade pour éradiquer toute vie dans le cosmos, et il pensait que les brillants érédars seraient essentiels pour diriger la vaste armée démoniaque qu'il rassemblait. Ainsi, il contacta les trois chefs les plus éminents des érédars : Kil'jaeden, Archimonde et Velen. En échange de la loyauté de leur peuple , Sargeras offrit un pouvoir et des connaissances incalculables.

Bien que l'offre ait semblé très tentante, Velen eut une vision de l'avenir qui le terrififa : Sargeras avait dit la vérité : les érédars qui rejoindraient le Titan Noir gagneraient en effet un pouvoir et des connaissances énormes. Cependant, les érédars seraient eux-mêmes transformés en démons. Velen a vu la Légion dans toute sa puissance et a été témoin de la destruction qu'elle causerait à toute la création. Il s'empressa d'avertir Kil'jaeden et Archimonde, mais ils rejetèrent ses inquiétudes, ayant été séduits par l'offre du Titan Noir. Ils furent ensuite transformés en êtres démoniaques après avoir prêté allégeance.

Le simple pouvoir que Sargeras commandait rendait l'opposition directe impensable. Velen était désespéré, et pria longtemps, avant qu'un surprenant événement n'arrive. Un être est venu à Velen et a expliqué qu'il faisait partie des naaru, une race d'êtres énergétiques déterminés à arrêter la Légion Ardente. Les naaru proposèrent de mettre Velen et tout autre érédar partageant les mêmes idées que lui en lieu sûr. Profondément soulagé, Velen rassembla les autres érédars qui avaient jusqu'ici refusés de rejoindre Sargeras. Se nommant eux-mêmes les draeneï, ou "les exilés" en langue Eredun, les renégats se sont échappés de justesse d'Argus. Kil'jaeden était furieux de ce qu'il considérait comme une trahison de la part de Velen, et le démon jura de chasser Velen et le reste des draeneïs jusqu'aux confins du cosmos si besoin était. La Légion a chassé les draeneï pendant des milliers d'années. Les draeneïs ont visité de nombreux mondes et explorés une grande partie du cosmos connu dans leur quête pour trouver un nouveau foyer. Pendant ce temps, la race énigmatique des naaru a béni les draeneïs avec la connaissance et le pouvoir donnés par la Lumière.

Les draeneïs servent la Lumière en tant que redresseur de torts, anchorite ou prêtre, qui sont parmi les choix de profession les plus courants pour les draeneï. Le prophète Velen, est également un fervent pratiquant de la Lumière, et le grand justicier a un siège en tant qu'Exarque.

Contrairement aux humains et aux nains, dont la connaissance de la Lumière est principalement liée aux sectes religieuses, et aux elfes de sang, qui canalisent leurs pouvoirs à travers le Puits de soleil, les draeneï ont un lien plus direct avec elle à travers leur relation avec les naaru.Les draeneï forgés par la lumière, par exemple, imprègnent leur corps de l'essence même de la lumière sacrée. L'un des objectifs ultimes du Prophète Velen est de former une Armée de la Lumière contre la Légion, une grande coalition basée sur la Lumière de toutes sortes de races.Les draeneïs ont également un sacerdoce explicite dans l'Aldor, un ancien ordre de prêtres et de prêtresses draeneï autrefois dirigé par Velen lui-même, se faisant appeler les « gardiens de la lumière ».

Les manieurs de lumière draeneï les plus connus incluent le prophète Velen, le redresseur de torts Maraad, Yrel et la grande prêtresse Ishanah.

Chez les nains[]

Parmi les races d'Azeroth, les nains et les humains semblent avoir le plus en commun dans leur culte de la Lumière, avec peu (voire aucune) de différences notables dans leur approche, par le fait que les humains sont ceux qui ont introduit les nains à la Sainte Lumière.

Alors que certains nainsvénèrent le Panthéon, beaucoup suivent l'église de la Sainte Lumière. Les paladins nains sont également intronisés dans les Chevaliers de la Main d'Argent, et peuvent également être vus dans la Croisade d'Argent. Certains nains Sombrefer pratiquent également la foi en la Lumière, devenant prêtres et paladins.

Les manieurs de Lumière nains incluent le grand prêtre Rohan, Valgar Forge-Haute, Moira Thaurissan et Frida Soufflet-de-Fer.

Chez les gilnéens[]

Aux premiers jours de l'humanité, de nombreuses tribus humaines avaient des systèmes de croyances primitifs qui incorporaient une simple magie de la nature. Cependant, la montée des religions organisées telles que la Sainte Lumière et les puissantes magies des arcanes introduites par les hauts-elfes ont rapidement surpassés ces traditions. Au centre de la ville de Gilnéas se trouve la Cathédrale de l'Aube de Lumière, le cœur du Culte de la Lumière dans le royaume, où les prêtres gilnéens sont présents et officient.

En raison de son isolement relatif, la campagne de Gilneas a conservé une part de leur ancienne culture , les chefs religieux qui étaient à Gilneas appelé les « anciennes voies » sont finalement devenus des « sorciers des récoltes » ; qui utilisèrent leurs pouvoirs naturels pour augmenter la production agricole de Gilnéas pendant et après sa période d'industrialisation.

Les membres du clergé gilnéen notables incluent sœur Almyra et sœur Elsington.

Chez les gnomes[]

Les gnomes s'intéressent à la Lumière depuis qu'ils ont rejoint l'Alliance, mais ils étaient tellement concentrés sur la technologie et, plus tard, sur la reprise de Gnomeregan qu'étudier la Lumière ne leur semblait pas nécessaire ; les prêtres et les paladins nains de Forgefer étaient le seul lien avec la Lumière qu'ils avaient.

Maintenant que les gnomes ont repris pied à Gnomeragan et commencés à reconstruire leur culture en dehors de Forgefer, ils ont reconnu sl'importance d'avoir des adeptes de la Lumière dans leurs propres rangs. De plus, la recherche de nouvelles méthodes de purification des gnomes irradiés a conduit à des avancées radicales dans la technologie basée sur la lumière.

Les prêtres gnome notables incluent "Doc" Cogspin et le grand clerc Alphus.

Chez les humains[]

La Sainte Lumière est un élément central de la société humaine civilisée. C'est la principale religion humaine et un élément de base du culte, du respect et de l'honneur dans les sociétés de Hurlevent et de Lordaeron, qui ont toutes deux produit des porteurs de lumière de renom et de renom. Les paladins humains de l'Alliance deviennent souvent membres des Chevaliers de la Main d'Argent, cherchant à rendre justice à travers Azeroth, tandis que d'autres humains rejoignent la Croisade d'Argent. Les humains ont été la première race d'Azeroth à utiliser la Lumière de manière offensive en créant des paladins, les employant contre les forces de l'Ancienne Horde puis contre le Fléau. Les "porteurs de lumière" humains doivent se conformer à un code de conduite morale strict - qui leur est inculqué par les enseignements de l'église - et faire face à la perte progressive de leurs pouvoirs s'ils commettent sciemment des actes maléfiques.

Les humains ont également fondés la Croisade écarlate, une branche de paladins et de prêtres errants (entre autres) entraînés avec zèle dans leur guerre contre les morts-vivants. Contrairement à l'accent mis par la Main d'Argent sur le châtiment par la clarté et la droiture plutôt que sur la vengeance, la Croisade est vicieuse, brutale et sans discernement dans sa cause : si l'on ne soutient pas la Croisade Écarlate, on est considéré comme un hérétique. Malgré leur attitude, la Croisade Écarlate croit sincèrement qu'elle fait un travail juste et n'a donc pas perdu sa connexion avec la Lumière.

Les manieurs de Lumière notables humains notables incluent Uther le porteur de lumière, le grand exarque Turalyon, le généralissime Tirion Fordring, Alexandros Mograine, Arthas Menethil et Anduin Wrynn.

Chez les taurens[]

Les voyants et les marches-soleils visent à vénérer An'she, et indirectement la lumière, avec l'espoir que la Terre Mère brille sur le monde, grâce à l'utilisation du pouvoir d'An'she. Ces derniers croient que l'utilisation des pouvoirs solaires serviraient entre autre à équilibrer le culte de la Terre Mère, apportant un équilibre avec le culte des elfes de la nuit pour la lune.

Les porteurs de lumière tauren notables incluent Aponi Crin-Brillant, le marche-soleil Dezco et Tahu Vent-de-Sagesse.

Autres[]

Bien que le maniement de la Lumière soit plus répandu parmi les humains, les nains, les elfes de sang et les draeneï, d'autres races utilisent également la Lumière - ou des pouvoirs ressemblant étroitement à la Lumière - par divers moyens, bien que leur relation avec les pouvoirs ci-dessus (qui ont tous des connexions) sont généralement ambigus.

Chez les pandarens, certains donnent l'impression que la Lumière est un étrange concept. c'est notamment le cas de Jojo Front-de-fer lorsque les Tushui arrivent à Hurlevent. Cependant, certains pandarens utilisent la Lumière, comme Yalia Sagemurmure qui aapprit à manier la magie du sacré(elle devint plus tard une Championne du Conclave), ce qui indique que la connaissance de la Lumière est déjà bien établie chez certains pandarens au moment de l'arrivée des aventuriers en Pandarie. Une possibilité est que le terme ne soit pas utilisé sur l'île vagabonde, mais qu'il soit utilisé sur la Pandarie.

Les paladins elfes de la nuit sont très rares, seuls quelques-uns sont vus en jeu. Delas Croc-de-Lune est une prêtresse qui apprend auprès d'un paladin, tandis que son oncle, Nerus Croc-de-Lune et Alynblaze sont d'anciens paladins parfaitement entraînés. Cependant, les prêtresses elfes de la nuit qui possèdent également des capacités sacrées, sont des adeptes d'Elune plutôt que des adeptes de la lumière. Le prophète Velen pense qu'il existe des similitudes frappantes entre la déesse elfe de la nuit et les naaru, bien que cette notion ait été critiquée par Tyrande Murmevent.

Les morts-vivants, contre leur nature, comptent également des prêtres parmi eux, et au moins un paladin mort-vivant. L'acte de canaliser la Lumière est douloureux pour les morts-vivants, mais pas impossible. Les réprouvés utilisant la lumière sont assez rares et sont quelque peu antithétiques à la principale religion de leur race : le Culte de l'Ombre oubliée.

Les habitants de Drustvar à Kul Tiras vénèrent également la Lumière.Lors de l'invasion de Durotar, la marine de Kul Tiras a déployé des aumôniers et des élites légères, sous la direction d'un officier supérieur. Au moins deux membres de l'Ordre des Braises manient la Lumière, et certains Kul Tirans peuvent être trouvés parmi les Purifiés qui défendent Drustvar lors des Assauts de Faction.

Dans World of Warcraft, les trolls et les gobelins ont également accès à la classe des prêtres, bien que leur position par rapport à la Lumière ne soit pas claire.

Dans War of the Ancients Trilogy: The Sundering, Alexstrasza utilise une magie de guérison qui ressemble étrangement à la Lumière de Korialstrasz. Il baigne l'Aspect d'un éclat doré et son effet est décrit comme calmant pour Malfurion Hurlorage, et apaise leurs esprits troublés. Krasus invoque également un bouclier énergétique doré pour se protéger du souffle de magma d'Aile de Mort dans le même roman, qui n'est pas sans rappeler le [Mot de Pouvoir : Bouclier].

Vénération[]

Église de la Sainte Lumière[]

Article détaillé: Église de la Sainte Lumière Le clergé de l'Église est réputé pour répandre la bonté. La vie d'un prêtre se résume à une vocation de croissance spirituelle et de contemplation. Les prêtres de la Lumière guérissent et restaurent en temps de paix, protègent en temps de guerre et guident le destin spirituel de leur peuple. Ils sont dévoués et expriment leur foi inébranlable en servant le peuple. Pendant des millénaires, ils ont laissé derrière eux les limites de leurs temples et le confort de leurs sanctuaires afin de pouvoir soutenir leurs alliés sur les terres déchirées par la guerre.

Les Paladins sont la branche martiale de l'Église et cherchent à être un exemple des enseignements de la Lumière ainsi qu'à faire respecter ses lois. Puissants chevaliers sacrés, ces croisés sont appelés à protéger les faibles, à rendre justice aux injustes et à vaincre le mal dans les coins les plus sombres du monde.

Les Clercs de Comté du Nord ont un jour affirmés que leur mission était de parvenir à une « paix éternelle ».

L'idéologie générale de la Lumière est de s'efforcer d'être bon dans toutes ses actions. Ses enseignements sont décrits dans le Tome de divinité et le Tome de valeur.

Tome de Valeur

La vaillance, et toutes les vertus qui vont avec, sont comme des minéraux rares : il faut les chérir quand on les trouve , mais il faut aussi prendre le temps de les récolter... les affiner. Lorsqu'il est mélangé correctement, un alliage solide se forme, parfois incassable même par les coups les plus puissants.

Cette force, votre foi, votre bravoure, doivent être mises à l'épreuve. Vous devez apprendre à ne jamais perdre la foi et réaliser qu'avec le pouvoir de la Lumière, vous pouvez surmonter des choses que la plupart des autres ne peuvent pas.

Tome de Divinité

En toutes choses, un paladin doit réfléchir la Lumière qui nourrit notre force. Tendre vers la pureté, se battre pour l'un des nôtres, ne veut pas dire que nous nous battons pour une déité. Nous nous battons pour être bons dans toutes nos actions.

Bien que nous soyons appelés pour frapper le Mal en ces temps difficiles, vous ne devez jamais oublier que c'est en aidant les autres que vous vous démarquerez véritablement des citoyens d'Azeroth. La compassion, la patience, la bravoure, ces valeurs sont aussi importantes pour un paladin que la force dans la bataille.

Prenez-en conscience, et ne l'oubliez pas.

Lordaeron était le foyer de l'Église de la Lumière, influençant à la fois Lordaeron et tous ses membres ainsi que Quel'Thalas avec ses enseignements. L'Église a donné naissance aux Chevaliers de la Main d'Argent ; mais les Chevaliers et la Sainte Lumière furent incapables d'arrêter le Fléau. L'Église a maintenant un nouvel emplacement central à Hurlevent, mais il y a peu d'études organisées et la présence du culte en Kalimdor reste assez rare. Les draeneï ont aussi, apparemment, suivi la Lumière pendant plus de treize mille ans, mais on ne sait pas à quel point leurs pratiques peuvent être similaires ou différentes de celles des races azerothiennes.

Clergé[]

Beaucoup de ces titres existent au sein de l'Église de la Sainte Lumière, mais certaines existent également en dehors :

  • Anachorète
  • Archevêque / Évêque
  • Clerc
  • Paladin
  • Prêtre
  • Templier
  • Redresseur de torts

Dans le RPG[]

The RPG Icon 16x36.png Le contenu de cette section est exclusif au RPG Warcraft et ne constitue pas une référence.

Les adeptes de la Sainte Lumière n'adorent aucun dieux ou êtres supérieurs, leur pouvoir vient d'une force bienveillante, connue simplement sous le nom de "Lumière".

La vénération de différentes cultes et organisations pour la Lumière est collectivement appelée la Foi en la Sainte Lumière. La plupart des humains, des nains et certains hauts elfes suivent le chemin de la Sainte Lumière. C'est une foi qui prône la pureté, la bonté, la gentillesse et la compassion face à l'adversité. Ceux qui appartiennent à cette foi sont parmi les plus grands ennemis de la Légion ardente. Certaines organisations sont considérées comme hérétiques par certains - bien qu'elles suivent toujours la Lumière, ayant modifié des aspects de sa philosophie.

Les prêtres qui servent la Croisade écarlate peuvent accéder aux domaines Croisé, Guérison et Guerre (mais pas Protection).

Église de la Sainte Lumière[]

Article détaillé: Église_de_la_Sainte_Lumière#Dans_le_Roleplay

Après la Troisième Guerre, de nombreux paladins tentèrent d'installer un culte en Kalimdor. Comme l'étude de la Sainte Lumière était plus une poursuite philosophique qu'une foi, l'Église détruite ressemblait à une bibliothèque au lieu d'un lieu de culte.En effet, un nombre incalculables d'ouvrages furent brulés dans les flammes. Entre les guerres, l'installation d'un nouveau bastion de l'Alliance et les fréquentes escarmouches, les érudits et les prêtres restants ont trouvés peu de temps pour travailler à la transcription d'anciennes informations dans de nouveaux livres pour les initiés. La plupart des jeunes adeptes de la Sainte Lumière apprennent par expérience aux talons d'une personne plus expérimentée plutôt que dans des bibliothèques.

Certains sages autoproclamés prennent le manteau de la réécriture des pontifications sur la Sainte Lumière, mais il n'y a pas de règlement ou de surveillant. Il y a de nouveaux regards sur de vieilles idées, ainsi que de vieilles idées copiées mot pour mot par de vieux prêtres diligents afin de réformer l'église. Comme on pouvait s'y attendre, ces savants s'affrontent parfois lorsque quelqu'un se rend compte que les textes commencent à se contredire. Il y a des tensions au sein de l'église : les jeunes prêtres pensent que la Troisième Guerre a donné à la Lumière sacrée une chance de se renouveler tout comme l'Alliance sur Kalimdor, tandis que d'autres exigent de s'en tenir aux anciennes traditions.

Les citoyens laïcs se soucient peu des débats mais préfèrent que leurs rituels restent les mêmes. Avec tout ce qui change autour d'eux, la foi représente l'une des rares choses qui leur reste. Certains prétendent que la Troisième Guerre a été la meilleure chose qui puisse arriver à l'Église, et suggèrent que le culte profite de cette occasion pour se reconstruire. Ils ont affirmés que l'Église s'était éloignée du chemin des Trois Vertus et avait besoin de revenir à l'essentiel. Selon ces jeunes prêtres, leurs aînés avaient perdu le contact avec la Lumière et il était temps de reprendre cette sainte communion.

On dit que l'Église se réorganise administrativement enfin à nouveau et examine tous ses textes pour en vérifier la cohérence et l'exactitude, mais on ne sait pas si c'est vrai. On sait que l'Église est plus forte qu'elle ne l'a été depuis des siècles, agissant notamment contre le Fléau et les démons.

Notes et Anecdotes[]

  • On dit que Shu-Zen est un don sacré de la Lumière.
  • Ner'zhul s'est rendu compte que le paladin Turalyon n'était pas seulement un guerrier, mais s'apparentait à un chaman, sauf que les forces qu'il exploitait étaient en quelque sorte à une plus grande échelle que celles d'une simple planète.
  • La Lumière fit paraître le marteau d'Arthas moins lourd dans ses mains.
  • Dans une vision de ce qui se passerait s'il acceptait l'offre de Sargeras, Velen vit de la lumière rayonner en lui, mais ce n'était pas la Lumière dorée, c'était un vert maladif.
  • Les croisés réanimés dans la Couronne de Glace peuvent lancer le sort Lumière impie, qui, contrairement à ce que son nom l'indique, est en fait de la magie de l'ombre.
  • Dans le cas de Lothraxion, il est démontré que la Lumière peut même altérer les démons et leur insuffler la magie sacrée.
  • La Lumière était parfois appelée "l'esprit de l'humanité" .Les clercs de l'abbaye appelaient la Lumière « Dieu », cependant, le terme ne se dit plus.
  • Selon Mathias Shaw, beaucoup de ceux qui étaient présents dans la Cathédrale de la Lumière pour l'intronisation d'Arthas Menethil dans l'Ordre de la Main d'Argent ont notés que la Lumière elle-même semblait incertaine de bénir le jeune prince.
  • Certains Chevaliers de la Main d'Argent croyaient qu'après la mort, l'âme d'un mage serait damnée.
  • Dans la nouvelle Du sang et de l'honneur, Tirion Fordring est excommunié par Uther qui peut lui retirer ses pouvoirs de lumière mais pas sa connexion avec elle.
  • Le grand général Abbendis croyait que la Lumière l'avait appelée et qu'elle avait pris connaissance des bonnes actions, des œuvres et des prières de ses fidèles. Elle a déclaré que la force de sa voix avait une grande clarté . Cependant, l'entité qui l'appelait était en fait quelque chose d'autre bien plus sinistre : le seigneur de l'effroi Mal'Ganis.
  • La perspective des pratiquants de la Sainte Lumière est étroitement liée à l'agathism dans sa philosophie, où le résultat final est bon, même avec le mal. Il est également lié au holisme, à la psychométrie (sur soi), à la psychologie humaniste, au transcendantalisme et à l'excès d'optimisme théologique. La philosophie présente des caractéristiques des philosophies et des religions du monde réel, telles que la transcendance, le panthéisme et la société des amis (quakerisme).

Spéculations[]

Questionmark-medium.png
Cet article ou section contient des spéculations, observations ou opinions éventuellement soutenus par l'histoire de l'univers Warcraft ou par des annonces de Blizzard. Il ne doit pas être considéré comme représentant l'histoire officielle de l'univers Warcraft.


Sapience[]

  • La Lumière est un océan d'énergie prismatique, mais elle a été personnifiée à maintes reprises par ses adeptes, croyant qu'elle avait une "volonté", ou qu'elle faisait des choix délibérés, ou qu'elle était "bonne", alors que le Vide était "le mal". Cependant, de tels concepts ne s'appliquent pas à la Lumière et au Vide, ce sont simplement des forces primordiales avec leur moralité caractérisée par la façon dont elles sont exercées.
  • Il existe des dictons humains tels que « La lumière soit avec vous » ou des draeneï tels que « Que la Lumière vous embrasse » et « Ouvrez votre cœur à la Lumière » ou encore « La lumière nous protège de cette folie ».
  • D'autres, comme Revil Kost et Ambrose, croyaient également que la Lumière était une sorte de divinité abstraite qui guidait les mortels dans un but bénin et que toutes les actions et tous les destins étaient tous des constructions de sa conception.
  • La croyance générale était que les mortels étaient choisis pour servir de "bras droits" à la volonté de la Lumière.
  • Il est probable que le "paradis éternel" vers lequel le croisé Bridenbrad a été envoyé soit la Lumière. La Lumière pourrait donc s'apparenter au paradis dans l'univers de Warcraft.
  • Tirion Fordring s'est directement adressé à la Lumière et lui a demandé de lui accorder une dernière bénédiction.
  • Dansel Adams a interprété la disparition de Naxxramas lorsqu'il s'est téléporté comme "un miracle de la Lumière".
  • La "volonté de la Lumière" peut aussi être celle des êtres de Lumière, comme la "volonté du Vide" peut être la volonté des seigneurs du Vide.
  • Certains pensent que puisque les seigneurs du Vide règnent sur le Vide, il pourrait également y avoir des entités qui règnent sur la Lumière, communément appelées "Seigneurs de la Lumière" par les fans, notamment à cause de la nature opposée du Vide et de la Lumière. Certains pensent qu'Elune pourrait être l'un des "Seigneurs de la Lumière", principalement parce que Khadgar pense qu'Elune a créé le Premier Naaru, en opposition aux Dieux très anciens. Cela concorderait également avec les hypothèses de Velen sur la nature d'Elune et expliquerait les divergences qui s'y trouvent.

Galerie[]







Advertisement