Wowpedia
Advertisement
Stub.png
Cet article ou section nécessite une traduction. Vous pouvez contribuer à sa traduction en modifiant cette page.
  • Lames de guerre des Aldrachi
  • Niveau d'objet 750Disenchants into:
    Not disenchantable
  • Lié quand ramassé
  • Unique
  • Glaive de guerre
  • Main gauche
  • Vitesse 2.60
  • 1297 – 2409 dégâts
  • (712.7 dégâts par seconde)
  • +219 Agilité
  • +328 Endurance
  • Augmente votre score de coup critique de +148
  • Augment votre score de maîtrise de +142
  • "Par-delà la clameur des combats, on entendait siffler ses lames de guerre, tailladant quiconque passait à leur portée. Chaque démon que Toranaar terrassait semblait lui conférait une vigueur et une force renouvelées. A lui seul, il valait toute une armée."
  • Lames de guerre des Aldrachi
  • Niveau d'objet 750Disenchants into:
    Not disenchantable
  • Lié quand ramassé
  • Unique
  • Glaive de guerre
  • Main droite
  • Vitesse 2.60
  • 1297 – 2409 dégâts
  • (712.7 dégâts par seconde)
  • +219 Agilité
  • +328 Endurance
  • Augmente votre score de coup critique de +148
  • Augment votre score de maîtrise de +142
  • Châsse de Relique des Arcanes Châsse de Relique des Arcanes
  • Châsse de Relique de Gangrefeu Châsse de Relique de Gangrefeu
  • Châsse de Relique de Fer Châsse de Relique de Fer
  • Équipé : Confère la technique Déchirement d'âme qui lacère la cible, lui inflige des dégâts de Feu et lui arrache des fragments d'âme inférieurs.
  • "Les Aldrachi étaient une noble race. Trop noble pour servir. Des millions de démons sont morts avant qu'ils ne soient finalement éradiqués, et Sargeras lui-même a dû intervenir pour tuer leur roi."

Un chasseur de démons avec les Lames de guerre des Aldrachi

Les Lames de guerre des Aldrachi, constituées d'une main droite et d'une main gauche, seront les armes prodigieuses des chasseurs de démons spé. vengeance durant Legion.

Source[]

Les Lames de guerre des Aldrachi sont obtenues suite à la quête Vengeance sera Nôtre.

Présentation[]

Il y a fort longtemps, le titan noir Sargeras offrit aux puissants Aldrachi d’intégrer sa Légion ardente. Mais ce peuple se révéla incorruptible et massacra d’innombrables démons avant de succomber. Sargeras se chargea en personne de tuer leur plus grand champion et s’empara de ses armes. Bien plus tard, une chasseuse de démons accepta de son plein gré de servir le lieutenant de Sargeras, Kil’jaeden. Pour la récompenser, ce dernier lui remit les Lames de guerre pour qu’elle massacre les mortels d’Azeroth avec la puissance perdue des Aldrachi.[1]

Trait de l'artéfact[]

Aldrachi Warblades interface.jpg

Base[]

Capacité Rangs Pouvoirs liés
Aldrachi Design 4 Aura of Pain; Demonic Flames; Fueled by Pain
Aura of Pain 4 Aldrachi Design; Charred Warblades; Demonic Flames
Charred Warblades 1 Aura of Pain; Honed Warblades
Defensive Spikes 1 Embrace the Pain; Infernal Force
Demonic Flames 1 Aldrachi Design; Aura of Pain
Devour Souls 4 Infernal Force; Will of the Illidari
Embrace the Pain 4 Defensive Spikes; Painbringer
Fiery Demise 4 Fueled by Pain; Siphon Power
Fueled by Pain 4 Aldrachi Design; Fiery Demise
Honed Warblades 4 Charred Warblades; Will of the Illidari
Infernal Force 4 Defensive Spikes; Devour Souls; Tormented Souls
Painbringer 1 Embrace the Pain
Shatter the Souls 4 Siphon Power; Tormented Souls
Siphon Power 1 Fiery Demise; Shatter the Souls
Soul Carver 1 Tormented Souls
Soulgorger 1 None
Tormented Souls 1 Infernal Force; Shatter the Souls; Soul Carver
Will of the Illidari 4 Devour Souls; Honed Warblades

Hidden trait: Unknown

Empowered[]

Ability Ranks
Illidari Durability 1
Lingering Ordeal 4
Erupting Souls 1
Flaming Soul 1
Concordance of the Legionfall 50

Apparances[]

Modèle:ArtifactClassic

Modèle:ArtifactUpgraded

Modèle:ArtifactValorous

Modèle:ArtifactWar-torn

Modèle:ArtifactChallenging

Modèle:ArtifactHidden

Vidéos[]

Histoire[]

Les Lames de guerre des Aldrachi

Les innombrables entailles et ébréchures qui sillonnent les Lames de guerre des Aldrachi témoignent de leur passé houleux. Ces armes ont vaincu des milliers de démons et absorbé leurs âmes perverties. L'on prétend qu'elles ont même goûté au sang en fusion du chef de la Légion ardente, Sargeras.

En vérité, ces lames surnaturelles renferment un pouvoir extraordinaire. Entre vos mains, qui sait quels ravages elles causeront dans les rangs de la Légion ?


Les Lames de guerre des Aldrachi, I


Les antiques Aldrachi ne peuplent plus que quelques légendes éparses. Ces guerriers, murmurent-elles, étaient sans égaux. Ils formaient un peuple fier et entraîné dès le plus jeune âge au combat, une culture entière consacrée à l'art de la guerre. Le service militaire était obligatoire, l'on attendait simplement que l'enfant fasses ses premiers pas.

Ainsi en fut-il de Toranaar, enrôlé dans l'impitoyable machine de guerre alors qu'il titubait encore.

Toranaar était le dernier né d'une longue lignée de guerriers respectés. Parmi eux, le plus puissant était sans conteste son frère aîné. Compte tenu de son ascendance, l'on attendait énormément du jeune Aldrachi. En l'occurrence, Toranaar de décevrait personne.


Les Lames de guerre des Aldrachi, II


Des années durant, Toranaar se plia à un entraînement rigoureux, autant d'épreuves brutales destinées à séparer le bon grain de l'ivraie, le puissant du faible. Il n'endura douleur et souffrance qu'en se raccrochant à une idée fixe : obtenir le droit de porter des lames de guerre.

Plus que les titres ou la fortune, les armes reflétaient le statut social d'un guerrier au sein de la culture aldrachi. Et le prestige des lames de guerre éclipsait celui de toutes leurs sœurs, moins désirées. Ces armes puissantes étaient taillées dans des cristaux d'une grande rareté, arrachés aux entrailles de la terre. L'étrange minerai possédait de nombreuses propriétés uniques, la plus remarquable étant sans doute la capacité à absorber les esprits des morts. Grâce à des techniques jalousement gardées, les forgerons enchantaient ces cristaux, les transformant en véritables instruments de mort.

Les lames de guerre absorbaient ainsi l'âme de leur victime. Et chaque esprit dévoré renforçait encore davantage leur puissance. Les plus anciennes de ces armes renfermaient plusieurs milliers d'âmes. On les révérait au moins autant, si ce n'est plus, que les redoutables guerriers qui les brandissaient sur le champ de bataille.

Nuit après nuit, le corps meurtri par les coups et terrassé par la fatigue, Toranaar s'imaginait maniant ses propres lames. A force de volonté, il fit de ce rêve une réalité.


Les Lames de guerre des Aldrachi, III


Alors que son entraînement touchait à sa fin, Toranaar fut confronté à son ultime et plus terrible épreuve. Le jeune initié devait survivre à un combat à mort, son adversaire étant choisi aux hasards par les dirigeants aldrachi. Le jour venu, Toranaar découvrit son adversaire en entrant dans l'arène.

Face à lui se dressait nul autre que son aîné.

A son frère, Toranaar n'accorda qu'un bref regard. En réalité, il n'avait d'yeux que pour ses lames de guerre étincelantes. Son rêve était à portée de main, rien ne l'empêcherait de l'atteindre. Pas même les liens du sang.

Le duel dura toute la nuit et se poursuivit sous les rayons du soleil. Alors que les frères étaient à l'article de la mort, Toranaar désarma son adversaire et lui arracha ses lames. Sans un mot, il les plongea dans la poitrine de son aîné et elles se délectèrent de son âme.


Les Lames de guerre des Aldrachi, IV


Les exploits des Aldrachi parvinrent aux oreilles de la Légion ardente et de son maître, Sargeras. A la tête de son ost, Sargeras avait décimé d'innombrables civilisations mortelles dans sa quête visant à anéantir toute vie dans l'univers. Les races les plus puissantes l'intéressaient particulièrement. Une fois soumises à sa volonté, elles se transformaient en instruments de mort invincibles. Les Aldrachi étaient des candidats tout indiqués pour cette servitude.

Au lieur d'anéantir le monde des Aldrachi, Sargeras à ses armées de l'envahir. La Légion affaiblirait les guerriers jusqu'à ce qu'ils succombent à la corruption. En donnant cet ordre, Sargeras savait condamner nombres de ses fidèles à une mort certaine. Mais il n'en avait cure, tel était le prix à payer.

Que cela prenne un an, dix ou cent, les Aldrachi plieraient le genou.


Les Lames de guerre des Aldrachi, V


Extrait des archives nathrezims "Le Codex des morts" :

"De fascinantes créatures, ces Aldrachi. Bien plus résistantes et intéressantes qu'escompté.

La Légion rassembla bien des combattantes pour s'emparer de leur monde pathétique ; une marée de seigneurs des abîmes, gangregardes, shivarra et mo'arg. Pourtant cette vague gigantesque se brisa sur un roc inébranlable. Pour chaque Aldrachi tombé, des centaines de démons périrent. Mais le plus féroce était celui qu'ils appelaient Toranaar l'Indomptable.

Le chant de ses lames de guerre couvrait le fracas des combats. Comme elles tranchaient avec délectation la chair leurs victimes ! Et chaque fois qu'il tuait un démon, Toranaar repartait de l'avant avec une force et une vigueur renouvelées. A lui seul, il formait une redoutable armée."


Les Lames de guerre des Aldrachi, VI


Vague après vague, les démons vinrent s'écraser sur les lignes aldrachi. Si Toranaar et les autres vétérans repoussèrent chaque assaut, il en venait encore et toujours plus. Qu'un démon tombe, l'un de ses congénères prenait aussitôt sa place. Lentement, méticuleusement, la Légion éroda la résistance adverse. Elle finit par acculer les Aldrachi dans leur imposante place forte, au cœur de la capitale ravagée par la guerre.

Seuls demeuraient alors Toranaar et une poignée de champions. Tous portaient des lames de guerre imprégnées des âmes de leurs milliers de victimes. Le sol était jonché de cadavres à perte de vue, Aldrachi et démons mêlés. L'on dit qu'il était impossible d'apercevoir ne serait-ce qu'un brin d'herbe percer ce tapis macabre, et cela sur des lieues à la ronde.

Toranaar rassembla ses compagnons pour faire face à l'assaut suivant, mais celui-ci n'eut jamais lieu. A la grande surprise des défenseurs, les démons se tinrent cois, comme de leurs rangs émergeait une monstrueuse silhouette.

Sargeras venait de faire son apparition. Et il était venu proposer un marché à Toranaar.


Les Lames de guerre des Aldrachi, VII


Personne ne sait sous quelle forme Sargeras se présenta aux Aldrachi. Certains écrits nathrezims affirment que le maître de la Légion imprégna un avatar d'une infime partie de son pouvoir avant de l'envoyer au bastion des Aldrachi. Quoi qu'il en soit, Sargeras exhorta Toranaar à le rejoindre.

Au guerrier aldrachi, comme à ses alliés, Sargeras promit une puissance inimaginable. Affectés à sa garde personnelle, ils commanderaient dix mille démons sur le champ de bataille. Assoiffés de combats, les Aldrachi ne pouvaient que saisir la main tendue. Sargeras le savait et attendit leur réponse avec confiance.

Mais le refus de Toranaar fut catégorique. A la place, il fit le serment de venger les victimes des démons et détruire la Légion. Quel que soit son destin, jamais il ne plierait le genou devant Sargeras.


Les Lames de guerre des Aldrachi, VIII


Même de nos jours, les démons n'évoquent le duel entre Toranaar et Sargeras qu'avec des murmures apeurés. Captivé, l'ost de la Légion observa l'enchaînement des passes d'armes entre les deux combattants. Sargeras aurait pu annihiler Toranaar à tout moment, mais tel n'était pas son souhait.

Plus que tout, le maître de la Légion voulait corrompre le champion aldrachi. A cette fin, il lui faudrait l'épuiser. Alors des jours durant, Sargeras pressa Toranaar, jouant avec sa victime comme prédateur cruel avec sa proie, employant juste assez de force pour affaiblir son adversaire peu à peu.

Vétéran de tant de combats, Toranaar n'ignorait rien des intentions de Sargeras. Se sachant incapable de vaincre la maître de la Légion en combat singulier, il se résolut à un ultime acte de défiance et feignit de se soumettre. Abaissant sa garde, Sargeras s'approcha. Il n'en fallut pas plus au champion aldrachi pour bondir et frapper.

Les lames de guerre s'enfoncèrent dans la chair démoniaque, et le feu jaillit de la plaie. La blessure avait beau être superficielle, elle fut saluée par le rugissement triomphant de tous les Aldrachi présents.

C'était la dernière fois qu'un tel cri de guerre se réverbérait dans les rues de la capitale autrefois si glorieuse.


Les Lames de guerre des Aldrachi, IX


Le geste de défiance de Toranaar enragea Sargeras. En l'espace d'un instant, il massacra le guerrier et ses derniers compagnons. Sa colère fut telle, qu'il ne demeura de leurs corps qu'un fine poussière, vite dispersée. Le maître de la Légion ordonna à ses armées de faire du monde des Aldrachi un gigantesque brasier, destiné à se consumer pour l'éternité.

Toutefois, même si Sargeras n'avait pas réussi à corrompre les Aldrachi, il n'avait pas complètement perdu son temps. Les lames de guerre maniées par Toranaar et ses pairs avaient survécu à sa colère, il y avait veillé. Les Aldrachi avaient refusé de servir la Légion ? Leurs lames ne feraient pas tant d'histoires.


Les Lames de guerre des Aldrachi, X


Sargeras confia à son lieutenant, Kil'jaeden le Trompeur, le soin de distribuer les lames de guerre prises aux Aldrachi. Des millénaires durant, le démon distingua ainsi les plus grands guerriers de la Légion, ceux qu'il jugeait digne de cette puissance. Entre leurs mains, ces lames décimèrent civilisations et races entières, s'abreuvant des âmes de centaines de milliers de victimes.

Finalement, seules demeurèrent orphelines les lames de guerre jadis brandies par Toranaar. De toutes les armes prises aux Aldrachi, elles étaient les plus redoutables, et Kil'jaeden les conserva précieusement en attendant de trouver un champion assez impitoyable pour les manier. Après tout, n'avaient-elles pas jadis fait couler le sang de Sargeras lui-même ?


Les Lames de guerre des Aldrachi, XI


Après bien des années, Kil'jaeden trouva une digne dépositaire des lames de Toranaar. Caria Gangrâme, l'une des chasseuses de démons illidari les plus rusées et compétentes qui soit.

Du moins jusqu'à sa trahison. De son plein gré, elle avait quitté les Illidari et prêté allégeance à la Légion pour étancher sa soif de puissance. Kil'jaeden se devait de récompenser son dévouement. Imprégnée d'énergie ténébreuse, Caria devint une servante idéale à qui il remit les Lames de guerre des Aldrachi.

Kil'jaeden se délecta de l'instant d'autant plus qu'il savait ainsi fouler au pied l'héritage de Toranaar. L'Aldrachi avait brandi ses lames au nom de la dignité des siens. Avec elles, il avait rejeté l'offre de Sargeras. Entre les mains de la traîtresse Caria, elles accompliraient la volonté de nouveaux maîtres qui avaient pour nom meurtre, trahison et infamie.

Changement dans un patch[]

  • Legion Patch 7.0.3 (20-07-2016) : Ajoutées.

Références[]

  1. Blizzard Entertainment 2015-10-23. Legion : Arme prodigieuse du chasseur de démons. Blizzard Entertainment. Consulté le 2015-11-08.
Advertisement