Wowpedia
Advertisement
Stub.png
Cet article ou section nécessite une traduction. Vous pouvez contribuer à sa traduction en modifiant cette page.
Pour des informations sur comment vaincre Kil'jaeden dans World of Warcraft, voir Kil'jaeden (stratègie).
Neutral
Kil'jaeden
Image of Kil'jaeden
Titre Le Trompeur,
Seigneur de la Légion,Modèle:Fact Seigneur des Flammes,[1] Seigneur[2]
Sexe Mâle
Race Eredar man'ari (Démon)
Classe de personnage Démoniste, Nécromancien[3]
Affiliation Légion ardente
Occupation Commandant suprême de la Légion Ardente, lieutenant en chef de Sargeras
Emplacement Divers
Statut Mort (Histoire), Tuable (Legion)
Mentor(s) Sargeras
Disciple(s) Ner'zhul, Gul'dan, Gul'dan alternatif
"La fin est venue ! Que la dissolution du monde commence !"

Kil'jaeden (ou Kil'Jaeden [4]) (prononcé Kill-jay-den), était un puissant seigneur démon érédar et le commandant en second de la Légion ardente. Il y a 13 000 ans,,[5] Kil'jaeden, Archimonde et Velen étaient les dirigeants du bienveillant peuple des eredars d'Argus. Quand le titan noir Sargeras arriva et leur offrit la réponse à la plus importante question qui soit, "quel est le seul véritable défaut fondamental de l'univers ?", en tant que race ayant soif de connaissance, les érédars, menés par Kil'jaeden et Archimonde, acceptèrent. Sargeras leur conféra alors un pouvoir inimaginable, transformant les érédars en démons qui aideraient Sargeras à se débarrasser de ce défaut, alors que Velen et ses partisans s'enfuirent, se rebaptisant les draeneï.

Pendant que'Archimonde menait les armées de la Légion, Kil'jaeden fut chargé d'assimiler autant de races que possible pour le compte de la Légion ardente. Il cherchait aussi depuis longtemps à prendre sa revanche sur Velen et son peuple pour leur trahison, ce qui l'amena finalement à corrompre les orcs, les habitants natifs du monde de Draenor, où les draenei s'étaient installés. Les orcs formèrent la première Horde, massacrèrent les draeneï et envahirent le monde d'Azeroth, marquant le début de la Première Guerre. Kil'jaeden créa également le roi-liche et le Fléau mort-vivant comme moyens d'affaiblir les défenses d'Azeroth en préparation à la future invasion de la Légion.

Sargeras étant porté disparu suite à la mort de Medivh, Kil'jaeden avait pris le rôle de dirigeant intérimaire de la Légion Ardente.[6] Son programme est monstrueux : consumer tout vie et toute magie, corrompre toutes les races possible pour les ajouter aux rangs de la Légion, abattre quiconque ose résister, et finalement détruire toute création.[7]

Kil'jaeden était le principal antagoniste de Warcraft III: The Frozen Throne, un des deux antagonistes principaux de World of Warcraft: The Burning Crusade ainsi qu'un antagoniste majeur de World of Warcraft: Legion.

Biographie[]

Argus[]

Il y a vingt-cinq mille ans, le monde d'Argus avait été façonné en paradis par la race des érédars qui l'appelaient leur foyer. Kil'jaeden, respecté pour son intelligence, un génie parmi une race de génies, avait rapidement gravi les échelons pour devenir un dirigeant d'Argus aux côtés de son meilleur ami, Velen, qu'il aimait comme un frère.[8] Ensemble ils formèrent le second Duumvirat.[9]

Plus tard, Kil'jaeden, Velen et le cercle intérieur des dirigeants érédars furent témoins d'une grande démonstration tenue par le sorcier Thal'kiel, qui dirigeait un ordre de magi appelés les Éveilleurs. D'abord, Thal'kiel invoqua de façon disciplinée des rangées d'antiques constructions arcaniques familières pour lui et ses suivants. Puis, il commença à invoquer une tempête d'infernaux pour détruire les constructions comme exhibition symbolique de la "nouvelle ère" qu'il prévoyait pour son peuple grâce aux arts d'invocation démoniaque qu'il avait récemment découvert.

Cependant, quand il regarda les visages des collègues, Thal'kiel n'y vit pas l'approbation qu'il attendait. L'expression de Kil'jaeden était lointaine et impénétrable, mais Velen condamna sévèrement les actions de Thal'kiel et lui interdit d'avoir à nouveau recours aux démons, dénonçant sa "nouvelle ère" comme une expérimentation ratée. Quelques temps plus tard, Thal'kiel reprit quand même ses expériences, utilisant un voile magique pour dissimuler une armée démoniaque que construisaient lui et ses Éveilleurs dans le but de faire de lui un dictateur d'Argus. La nuit précédant son coup planifié, cependant, le jeune apprenti ambitieux de Thal'kiel, Archimonde, informa Kil'jaeden et Velen des plans de ses maîtres. Pour prouver sa loyauté aux dirigeants d'Argus, Archimonde lança lui-même l'attaque sur les terrains d'entraînement secrets des Éveilleurs et décapita son ancien maître avec sa propre épée. Plus tard, il dirigea les érédars aux côtés de Kil'jaeden et de Velen.[9]

Corruption[]

WoW-novel-logo-16x62.png Le contenu de cette section est exclusif aux romans et aux nouvelles de Warcraft.

Le démon Kil'jaeden tel qu'il est représenté dans le manuel de Warcraft II.

La Voie de la Corruption

La société érédar fut brisée quand leurs trois dirigeants furent contactés par Sargeras, qui offrit aux érédars un savoir inimaginable et de la magie à leur disposition en échange de leur loyauté. Kil'jaeden et Archimonde acceptèrent volontiers, alors que Velen resta curieusement sur sa réserve. Tandis que les érédars se préparaient à recevoir leurs nouveaux pouvoirs, Kil'jaeden apprit que Velen et ses suivants s'étaient rangés aux côtés des naaru, et étaient en train de fuir Argus. Enragé par cette "trahison", Kil'jaeden déchaîna ses nouveaux pouvoirs et ses serviteurs sur les "exilés", ou draeneï en érédun, et les poursuivit sans relâche à travers le cosmos pendant des milliers d'années.

Talgath livra l'épouse et le fils de Velen à Kil'jaeden,[10] qui renomma le garçon Rakeesh ("boûcher"), et le fit torturer par l'Inquisition démoniaque afin d'en faire un agent de la Légion ardente.[11][12]

Sargeras modela la ruse et l'intelligence innées de Kil'jaeden et le chargea de rechercher et de transformer les races de la Ténèbre de l'Au-delà en démons de la Légion ardente.[13] Le Trompeur asservit en premier la race vampirique appelée les seigneurs de l'effroi - ou nathrezim - menés par Tichondrius,[14] après quoi il recruta également les barbares seigneurs des abîmes, ou annihilan.[15]

La Horde des orcs[]

Pendant des millénaires, les éclaireurs de Kil'jaeden ont traqué les draeneï à travers le Néant, trouvant et détruisant les mondes où ils s'étaient installés, mais ils sont toujours parvenu à s'échapper. Puis, un jour, le serviteur favori de Kil'jaeden, Talgath, tomba sur un monde qui montrait des signes de magie draenique. Bien qu'il ait d'abord supposé qu'il s'agissait juste d'une autre des planètes sur lesquelles les draeneï s'étaient brièvement arrêté,[8] une enquête plus poussée révéla rapidement que les draeneï s'étaient en réalité bien installé là, allant même jusqu'à donner à ce monde un nom érédun : Draenor, le "Refuge des exilés". Il y résidait une race d'êtres chamaniques appelés les orcs. Intrigué par leur potentiel, Kil'jaeden réalisa qu'ils étaient exactement ce dont il avait besoin et il chercha ainsi un agent dans la race orque pour obéir à sa volonté. Bien que Kil'jaeden trouva de nombreux candidats appropriés, aucun ne possédait un aussi fort potentiel que Gul'dan.[16]

Gul'dan est né infirme, faible et déformé, ce qui fit de lui la cible constante de moqueries et d'abus depuis son enfance. Il savait qu'il était destiné à plus que ce que son clan lui permettrait jamais, et il les haïssait pour cela. Il utilisait cette haine et l'amertume qu'il ressentait comme des moyens d'avancer. Un jour, les autres membres du clan étaient si agacés devant le refus de cet avorton d'accepter sa place dans le clan qu'ils le battirent à maintes reprises pour essayer de se débarrasser de lui une fois pour toutes. Alors que le chef était sur le point de le frapper à nouveau, le vieux chaman du clan l'arrêta, disant qu'il avait essayé et échoué à aider Gul'dan à trouver sa place dans le clan. Posant une main sur l'épaule de Gul'dan, l'ancien lui dit, sans méchanceté, qu'il ne pouvait plus rien faire pour lui, mais qu'il avait toujours pensé qu'il y avait de la grandeur en lui. Il conseilla ensuite à Gul'dan de rechercher le Trône des Eléments, pour peut-être y trouver sa destinée. Bien qu'en premier lieu réticent, Gul'dan finit par suivre le conseil seulement pour être rejeté par les furies qui sentirent la rage et la noirceur dans son cœur. Ce fut une fois au plus bas que Kil'jaeden s'adressa à Gul'dan, lui promettant puissance et divinité en échange d'aider la Légion ardente à faire des orcs une arme pour décimer les draeneïs.

Gul'dan accepta promptement, il n'avait que du mépris pour son peuple. Kil'jaeden enseigna à son nouveau serviteur les rudiments de la magie gangrenée. Le seigneur démon savait que ces énergies changeraient physiquement l'orc ou même qu'elles attireraient l'attention des draeneïs, il prit alors des mesures pour dissimuler les nouvelles capacités de Gul'dan. Kil'jaeden apprit à l'orc comment masquer ses pouvoirs et lui ordonna de n'utiliser la magie gangrenée qu'en cas d'absolue nécessité. Gul'dan apprivoisa la puissance volatile plus vite que prévu, se délectant de son pouvoir destructeur.[16]

Sachant que Gul'dan ne pourrait servir de figure nécessaire à la transformation des clans orcs en armée, Kil'jaeden lui ordonna de s'allier à quelqu'un qui pourrait inspirer ou mener la race des orcs. Après avoir détruit son ancien clan (afin de s'assurer que nul ne connaisse son passé), Gul'dan rejoint le clan Ombrelune qui était dirigé par Ner'zhul. Gul'dan finit par gagner la confiance de Ner'zhul et devenir l'apprenti du vieux chaman Sous le déguisement des ancêtres sacrés des orcs, Kil'jaeden trompa les chamans de chaque clan — y compris le chef le plus respecté, le chaman Ner'zhul — en leur faisant croire que les draeneï complotaient contre les orcs.[17] Peu après, les clans commencèrent à lancer avec succès des escarmouches et des raids contre les draeneï, pensant que la volonté de leurs ancêtres était de les éliminer. Cependant, ces plans furent menacés quand Ner'zhul voyagea jusqu'à Oshu'gun où la vérité à propos de son nouveau patron lui fut montrée et qu'il tenta de défaire ses actions. Kil'jaeden était hélas déjà au courant des actions de Ner'zhul et dépouilla l'ancien chaman de sa puissance. Gul'dan enseigna alors la magie gangrenée aux autres orcs. Finalement, alors que les Esprits élémentaires refusaient de rendre leur puissance aux chamans, ces pouvoirs démoniaques envahirent les orcs.

Gul'dan s'est également tourné vers Kil'jaeden pour l'aider à créer deux armes mortelles, implorant la Légion ardente de l'aider car il ne voulait pas demander l'aide des Furies. Kil'jaeden vit l'intérêt d'avoir un assassin secret aux commandes du Conseil des ombres. Le seigneur démoniaque lui donna des instructions et lui fournit les matières premières nécessaires à leur création.[18]

Après avoir prouvé la capacité des orcs à combattre les draeneï, le sang de Mannoroth fut donné à boire aux orcs et devinrent horriblement sanguinaires. A la fois comme test de ses nouveaux serviteurs et comme vengeance envers ses frères renégats, Kil'jaeden orodnna à Gul'dan d'achever le massacre des draeneï dans une bataille finale à la ville de Shattrath. L'attaque fut un massacre brutal, la majeure partie de Shattrath fut détruite. A toutes les apparences, les pions de Kil'jaeden avaient finalement triomphé des draeneï. Kil'jaeden était relativement satisfait de la destruction des draeneï par la Horde, tout comme l'était Sargeras qui vit en la Horde l'armée parfaite pour affaiblir Azeroth, il ordonna alors à Kil'jaeden de cesser toute communication avec eux. Sargeras voulait que les orcs soient désespérer au point de faire n'importe quoi pour survivre, même si cela signifiait se rendre sur un autre monde.[19] Obéissant aux ordres de son maître et prenant cela comme un signe que Sargeras avait besoin de lui autre part, Kil'jaeden se retira de Draenor, abandonnant la Horde[20].

A la suite de la prise de contrôle de la Horde par Orgrim Marteau-du-Destin qui a eu pour résultat sa victoire durant la première Guerre, Kil'jaeden rétablit le contact avec Gul'dan, convainquant le démoniste de soutenir Marteau-du-Destin.[21] A l'insu de Kil'jaeden cependant, Gul'dan était devenu désabusé de l'érédar et complota pour s'emparer de la puissance de la Tombe de Sargeras. Cette trahison fut donc un choc complet pour Kil'jaeden. Enragé, le seigneur démon se prépara à annihiler son serviteur pour avoir à lui seul ruiner ce qui devait être une victoire mémorable de la Légion, mais Sargeras lui ordonna de ne rien faire. Celui-ci décida qu'il permettrait à Gul'dan de venir prendre ce qu'il désirait, de laisser le stupide orc avoir un avant-goût de ce qui aurait pu être sien, puis alors Sargeras le déchiquetterait, comme Gul'dan l'avait fait avec les espoirs de victoire de la Horde.[22]

Le roi-liche[]

Furieux, Kil'jaeden savait qu'il était temps qu'il prenne les choses en mains. Se rappelant des expérimentations des nathrezims avec les morts-vivants durant la guerre des Anciens et réalisant que c'était le libre arbitre qui avait mené à la chute des orcs (les trahisons de Marteau-du-Destin, des clans Foudreguerre et Crâne-Ricanant), il formula un plan plus sinistre : pourquoi ne pas créer une armée de morts-vivants asservis sous le contrôle d'un seul esprit soumis à la Légion ?Modèle:Fact

Cherchant un candidat potentiel, le Trompeur retrouva Ner'zhul dans le Néant distordu, et, cherchant à se venger du chaman renégat, il tortura l'orc pendant un temps incroyablement long, détruisant son corps pièce par pièce jusqu'à ce que, finalement, il ne reste rien du chaman hormis son âme torturée.[23] Kil'jaeden offrit un choix à l'âme rémanente : souffrir pour l'éternité dans la dimension de l'érédar ou devenir le souverain d'une armée de morts-vivants. Ner'zhul choisit bien sûr la seconde option et fut transformée en roi-liche. Rappelant à Ner'zhul sa précédente duplicité et l'échec de Gul'dan, Kil'jaeden ne laissa rien au hasard. Il refusa de donner un corps au roi-liche, à la place il scella l'âme du roi-liche dans une armure spécialement forgé dans le Trône de glace. Juste au cas où Ner'zhul n'était pas découragé par l'immobilité, il envoya les seigneurs de l'effroi pour s'assurer qu'il s'assure de sa tâche. De ses suivants il créa les premières liches. Le seigneur démon lui promit, en cas de succès, la liberté et un nouveau corps.[24]

Le roi-liche devait réussir là où les orcs avaient échoué : ses serviteurs morts-vivants allaient anéantir toute résistance potentielle et relever les défunts en tant que légions de morts-vivants, et c'est ainsi que la Troisième guerre commença. Cependant, le roi-liche, conscient de la haine de l'érédar pour les elfes immortels, trahit la légion en rompant le pacte qu'il avait conclu avec Kil'jaeden et qui le liait à la volonté de ce dernier. En informant Illidan sur le crâne de Gul'dan par son pion Arthas, il facilita la mort de l'un des plus grands tacticiens de la Légion, Tichondrius, et porta ainsi le premier coup à la Légion qui mena à la chute ultime de leurs forces dans la bataille du mont Hyjal.

Le trône de glace[]

WC3RoC logo 16x32.png Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III.

Kil'jaeden dans Warcraft III: The Frozen Throne.

Kil'jaeden tel qu'il apparaît à Illidan dans the Frozen Throne.

Bien que Kil'jaeden fût furieux de l'échec et de la mort d'Archimonde, il savait qu'il ne fallait pas se venger de manière imprudente. Conscient que le roi-liche avait échappé à son contrôle, il s'apprêta à acquérir un nouveau pion. Il trouva Illidan, et lui dit que, malgré son rôle dans la chute de la Légion, le Trompeur était prêt à lui offrir une chance de gagner du pouvoir. Illidan fut informé que s'il détruisait le trône de glace, tuant ainsi le roi-liche, Kil'jaeden le récompenserait avec un pouvoir dépassant son imagination (que Kil'jaeden ait réellement l'intention de le faire ou non est un point discutable). Il donna à Illidan l'Orbe de Kil'jaeden pour l'aider dans sa tâche.

Illidan obtint d'abord l'allégeance des nagas, qui l'aidèrent dans un premier temps à fuir Kalimdor, puis plus tard à rechercher l'[Oeil de Sargeras]]. Avec lui, ils accomplirent un mystérieux rituel pour détruire le Norfendre, la base du Fléau mort-vivant. Ainsi, les serviteurs de Kil'jaeden boucleraient la boucle, revenant sous la coupe du Titan noir.

Cependant, en raison de l'intervention du frère d'Illidan, Malfurion Hurlorage, l'Œil fut détruit avant qu'Illidan ne parvienne à détruire le Trône de glace. Après avoir échoué avec Kil'jaeden, Illidan décida de sauver Tyrande Murmevent du Fléau avec son frère. Conscient des pouvoirs de Kil'jaeden, il s'enfuit en Outreterre pour échapper à la capture, au cours de laquelle il gagna la loyauté d'une autre ancienne race de bien-nés, les elfes de sang. Avec ses nouveaux serviteurs, Illidan finit par s'opposer au seigneur des abîmes Magtheridon en détruisant les portes dimensionnelles que Ner'zhul avait ouvertes des décennies auparavant. Ce stratagème était destiné à éloigner Kil'jaeden et ses serviteurs de l'Outreterre et à empêcher Magtheridon d'appeler des renforts. Sans aucune autre aide démoniaque pour venir soutenir ses forces sur place, Magtheridon s'est rapidement effondré devant Illidan et ses partisans.[25]

Mais Kil'jaeden n'était pas un idiot. En raison de l'importance passée de Draenor en tant que planète d'origine des orcs et refuge des draeneïs (et de Magtheridon lui-même agent de la Légion), Kil'jaeden gardait au moins un demi oeil sur la planète déchirée. Découvrant rapidement ce qui s'était passé (ou peut-être observant depuis le début), le Trompeur apparut une fois de plus devant Illidan et lui ordonna de retourner sur le continent gelé pour terminer ce qu'il avait commencé (en arguant que ses nouveaux serviteurs s'étaient montrés "assez "prometteurs" ; bien que Kil'jaeden n'ait probablement pas cru l'histoire d'Illidan, il savait que sa meilleure chance de détruire le traître résidait toujours dans Illidan), et lui dit que s'il échouait à nouveau, il ferait face à son "éternel courroux."[26] Cependant, Illidan échoua et le roi-liche survécut, trompant le Trompeur en fusionnant avec Arthas Menethil.

La guerre en Outreterre[]

TBC Le contenu de cette section est exclusif à The Burning Crusade.

Après qu'Illidan ait détruit la planète natale des seigneurs de l'effroi Nathreza et porté le plus grand coup à la Légion en dix mille ans, la Légion était désormais clairement consciente de la menace que représentait Illidan et avait appris par des espions Illidari qu'Illidan prévoyait de lancer un assaut similaire sur Argus. Il pensait que Kil'jaeden avait attaqué les forces d'Azeroth, les attirant en Outreterre pour en finir avec Illidan. Une fois à l'intérieur du royaume brisé, la Horde et l'Alliance commencèrent à frapper à la fois la Légion et les Illidari. Kil'jaeden manipula ses ennemis pour qu'ils se battent les uns contre les autres, et lorsqu'ils furent affaiblis par la bataille, il planifia de les détruire tous. [27] Kil'jaeden envoya également le marche-funeste pour assiéger le Temple noir.

Après que Varedis Gangrâme ait été tué au Temple noir, son âme démoniaque arriva dans le Néant distordu où il fut trouvé par Kil'jaeden. Kil'jaeden infligea des tourments sans fin à Varedis, qui résista pendant un certain temps, mais ce n'est pas la douleur qui brisa son esprit. Le Trompeur joua sur le choc de la bataille du Temple noir. Les champions avaient été préparés à affronter Varedis et connaissaient l'usage du Livre des noms gangrenés, alors qui leur avait parlé de ce pouvoir ? Varedis savait que ce n'était pas la Légion ardente ni le Conseil des ombres, car ils auraient préféré que le livre reste intact. Kil'jaeden convainquit Varedis que seuls les Illidaris, qui connaissaient son pouvoir et l'avaient trahi, auraient pu le faire.

Avec l'aide d'autres érédars, Kil'jaeden mena un rituel dangereux et éprouvant, infusant une petite partie de son âme dans l'esprit de Varedis. Une fois le rituel terminé, Varedis n'était plus un chasseur de démons mais un démon, fidèle à la Légion ardente et avide de vengeance. Varedis découvrit que ses armes, désormais les lames du Trompeur, avaient également été modifiées. Le rituel les avait imprégnés d'une autre portion de l'étonnant pouvoir de Kil'jaeden.[28] Caria Gangrâme rejoignit volontiers le seigneur démoniaque et Kil'jaeden lui conféra les anciens glaives de guerre Aldrachi.[29]

Furie du Puits de soleil[]

TBC Le contenu de cette section est exclusif à The Burning Crusade.

Article détaillé: Kil'jaeden (tactics)

Quelque temps avant la défaite d'Illidan au Temple noir, Kil'jaeden se tourna vers l'un des anciens lieutenants du Traître pour être son instrument de vengeance : Kael'thas Haut-Soleil, seigneur des elfes de sang, qu'il a séduit avec des promesses de salut pour les elfes de sang.[30] Défait à l'Œil de la Tempête, Kael fut ressuscité par la prêtresse Delrissa qui soigna ses blessures en plantant un cristal gangrené à l'intérieur de sa poitrine. Kael'thas fut ensuite envoyé sur Azeroth, où il s'infiltra dans la cité de Lune d'Argent, saisit le sombre naaru Muru, et se rendit sur l'île de Quel'Danas où il prévoyait d'utiliser le Puits de soleil comme portail pour Kil'jaeden. Kil'jaeden utilisa le  [Sceptre de Sargeras], qu'il avait récupéré de Ner'zhul après la destruction de Draenor, pour aider Kael'thas à ouvrir le portail. [31] Les aventuriers se frayèrent un chemin à travers les sbires de Kael et les démons de la Légion Ardente pour atteindre le Puits de soleil, juste à temps pour voir Kil'jaeden commencer à en sortir... Anveena, l'incarnation des énergies du Puits de soleil, était retenue par une barrière obscure, ses pouvoirs étant drainés pour alimenter le portail, mais plus tard dans la rencontre, elle a été sacrifiée pour affaiblir le Trompeur, qui a alors pu être banni avec succès dans le Néant.

On peut noter qu'à la fin du combat, Kil'jaeden ne meurt pas. Au lieu de cela, la magie du Puits de soleil réagit simplement contre lui, et il est repoussé à travers lui et dans le Néant distordu. C'est son très grand collier qui se détache et atterrit sur la surface du Puits de soleil après qu'il y ait disparu pour être pillé par les joueurs.

Warlords of Draenor[]

WoD Le contenu de cette section est exclusif à Warlords of Draenor.

Les plans de Kil'jaeden pour corrompre les orcs et en faire une Horde qui massacrerait les draeneïs qu'il détestait tant ont mal tourné sur un Draenor alternatif en raison de l'intervention d'un voyageur temporel Garrosh Hurlenfer, qui a empêché la consommation du sang de Mannoroth en avertissant les orcs à l'avance. Le plan de Kil'jaeden étant tombé en désuétude, Archimonde prit le contrôle de l'invasion de Draenor par la Légion en personne. Sous Archimonde, les démons étaient beaucoup plus puissants et plus visibles qu'ils ne l'étaient dans la ligne de temps principale.

Bien que les plans de Kil'jaeden aient échoué, il continua à surveiller les actions de Gul'dan tout au long des événements sur Draenor.[32]

La tombe de Sargeras[]

WoW-novel-logo-16x62.png Le contenu de cette section est exclusif aux romans et aux nouvelles de Warcraft.

Après la défaite d'Archimonde dans la Citadelle des flammes infernales, Gul'dan fut envoyé sur Azeroth pour ouvrir la voie à l'invasion de la Légion ardente. Kil'jaeden communiqua par télépathie et donna des instructions à Gul'dan jusqu'à ce que le sorcier ait réussi à pénétrer dans la tombe de Sargeras. Peu après Khadgar (qui avait recherché Gul'dan) arriva et une féroce bataille éclata entre les deux. Lorsque Khadgar commença à prendre le dessus, Kil'jaeden donna des instructions à Gul'dan sur la façon de briser les sceaux bloquant le pouvoir de la tombe de Sargeras. Cependant, Gul'dan réalisa rapidement qu'il ne pouvait pas tuer Khadgar et briser le dernier sceau en même temps, Gul'dan chercha à convaincre Kil'jaeden de lui insuffler le pouvoir du tombeau. Une demande que Kil'jaeden lui accorda, après que Gul'dan eut appris le sort de son homologue de la ligne temporelle principale.

Gul'dan rencontre à nouveau son maître.

Avec sa nouvelle puissance, Gul'dan fut capable de vaincre Khadgar et Kil'jaeden ordonna à Gul'dan de laisser le pouvoir couler jusqu'au portail et de déclencher l'invasion d'Azeroth. Cependant, Gul'dan refusa et utilisa son nouveau pouvoir pour traverser son lien démoniaque et parler face à face avec son maître, assis sur un trône dans un monde lointain au sein du Néant. Gul'dan l'accusa d'avoir prévu de se débarrasser des orcs depuis le début. Kil'jaeden démentit cela, ayant trop investi dans Gul'dan. Il expliqua que le Gul'dan original était mort parce que sa trahison avait scellé la défaite de la vieille Horde - et par extension, de Kil'jaeden et de la Légion - sur Azeroth pendant la Deuxième guerre. Lorsque Gul'dan rétorqua avec colère que ce n'était pas lui, Kil'jaeden lui répondit que la trahison était dans sa nature. Voyant un grand potentiel au sein des orcs, cependant enfoui sous un égoïsme aveugle, l'eredar avait traîné Gul'dan à Thal'dranath pour le mener à un pouvoir encore plus grand. L'érédar expliqua ensuite que si Gul'dan avait toujours été destiné au pouvoir, il ne serait jamais son propre maître, que chaque créature servait un maître, même le Trompeur. Puis, il donna au sorcier un choix : prouver sa loyauté, rendre son pouvoir au portail et ouvrir la voie à la Légion, ou trahir ses maîtres une fois de plus pour exercer sa petite vengeance sur des mortels insignifiants avant que la Légion ne le détruise. Il partit avec une réflexion finale : Gul'dan pouvait l'appeler "le Trompeur", mais Kil'jaeden déclara qu'il ne lui avait jamais menti. "Pas une seule fois. Ni dans ce monde, ni dans le tien."

Gul'dan s'aligna finalement sur la Légion, un choix pour lequel Kil'jaeden le félicitera, et révélera plus tard qu'en agissant ainsi, Gul'dan avait gagné la confiance de la Légion.[33]

Legion[]

Legion Le contenu de cette section est exclusif à Legion.

Kil'jaeden accorde sa bénédiction aux Akaari.

Kil'jaeden apparaît brièvement à bord de la citadelle de Sombre-Sang pour bénir Akaari Sombre-Sang et ses Crocs du Dévoreur. [34] Il ordonne également à Varedis Gangrâme de retourner sur Argus avant de mourir des mains des Illidari.[35]

Kil'jaeden se présente devant les Illidari au Marteau gangrené sur Mardum et leur propose de rejoindre la Légion ardente. Lorsque leur chef en l'absence d'Illidan décline, Kil'jaeden répond qu'il enverra Caria et Varedis à leur poursuite.[36] Alors que les Illidaris envahissent Niskara pour tuer Varedis et Caria, Kil'jaeden observe le combat et leur dit de se battre pour son plaisir. Il ignore les supplications de ses chasseurs de démons qui veulent être sauvés alors qu'ils meurent, et dit aux Illidari que leur sort est scellé.[37]

Déclin de la Légion[]

Legion Le contenu de cette section est exclusif à Legion.

Kil'jaeden dans la bande-annonce du patch.

Depuis qu'il a conclu le marché qui a chassé les draeneis dans les étoiles, Kil'jaeden croyait que la Légion ne pouvait pas être arrêtée. Pourtant, aucune de ses ruses n'empêcha les aventuriers d'Azeroth d'atteindre ce moment critique. Furieux que la promesse de victoire de Sargeras ne se soit jamais réalisée, le seigneur démoniaque se prépara à combattre les chefs des domaines lui-même dans la tombe de Sargeras, pour une bataille finale qui façonnerait le destin d'Azeroth pour toujours. [38] Kil'jaeden est vu en train de regarder Khadgar et Velen rencontrer les champions des domaines de classe à Dalaran et d'écouter son ancien ami le ridiculiser en tant que monstre. Kil'jaeden se remémore alors ce qui lui a été promis et interroge Sargeras en disant que leurs efforts n'ont abouti qu'à un échec. Sargeras, en retour, demanda à Kil'jaeden s'il avait perdu de vue le destin de la Légion, et se demanda s'il n'avait pas surestimé la détermination de Kil'jaeden. Un Kil'jaeden irrité affirma qu'il avait payé son destin au prix de son monde et que le temps était venu de le voir s'accomplir. Il convoqua alors plusieurs vaisseaux de la Légion pour envahir Dalaran, leur ordonnant de la réduire en cendres.[39]

Après que les armées du déclin de la Légion commençaint à reprendre le rivage brisé, Kil'jaeden envoya des invasions de la Légion à travers toutes les îles brisées.[40]

Mort de Kil'jaeden.

Dans la tombe de Sargeras, Kil'jaeden envoya l'Avatar déchu contre les aventuriers. Pendant la bataille, Velen confronta Kil'jaeden avec Khadgar et Illidan, et le poursuivit dans le Néant distordu.

A bord du vaisseau de commandement de Kil'jaeden, Velen confronta son vieil ami et déclara son intention d'arrêter la chasse de Kil'jaeden à travers les étoiles. Kil'jaeden dit à Velen qu'il avait manqué de vision à l'époque et qu'il refusait de voir l'inévitable victoire de la Légion, tandis que Velen insistait sur le fait que Kil'jaeden avait perdu la foi en la Lumière et que si les deux avaient travaillé ensemble, ils auraient pu résister à Sargeras et sauver Argus. Kil'jaeden se demanda si la Lumière avait sauvé le fils de Velen, ou si ce qui brillait dans les yeux de Rakeesh lorsqu'il est mort était la haine du père qui l'avait abandonné. Enragé, Velen déclara son intention de se battre aux côtés des champions d'Azeroth contre Kil'jaeden et de mettre fin à sa croisade.

Après la défaite de Kil'jaeden, son vaisseau commença à s'écraser en direction d'Argus. Mortellement blessé, Kil'jaeden avoua à Velen qu'il avait toujours envié le don, la foi et la vision de ce dernier. Kil'jaeden n'avait jamais cru que Sargeras pouvait être arrêté, mais il se demandait si Velen lui prouverait peut-être qu'il avait tort. Alors que Khadgar se préparait à téléporter tout le monde en Azeroth à travers une brèche qu'Illidan avait ouverte avec la clé sargerite, Velen posa en silence une main sur le front de Kil'jaeden en signe de pardon et de sympathie. Lorsque les héros d'Azeroth disparurent devant lui, Kil'jaeden ferma les yeux alors qu'il mourait dans une explosion gangrenée qui le détruisit ainsi que son vaisseau de commandement.

Comme il est mort dans le Néant, sa mort est définitive.

Locations[]

Apparitions notables
Lieu Niveau Points de vie
Kil'jaeden (tactics) ?? 11,685,520
Quest:A Final Offer 113 1,610,821,760
Quest:The Invasion of Niskara 113 28,673,400
Chamber of the Avatar ?? Modèle:Health
Kil'jaeden (Tomb of Sargeras tactics) ?? Modèle:Health


Personality[]

Kil'jaeden was described as the most powerful and decisive of the three eredar leaders.[41] However, in his opinion, Velen was the strongest and wisest of the three.

Prior to joining the Burning Legion, Kil'jaeden was the most brilliant of the three rulers of Argus. He was witty and cunning, reveling in puzzling out the most confounding mysteries of the cosmos.[42] He was described as being the most decisive of the three and wanted what was best for their people.[43]

Kil'jaeden seems to have no problem keeping his ego from dominating judgement. He is surprisingly forgiving to failed servitors, provided they aren't complete failures.[44] He nursed a burning desire for utter obliteration that Archimonde lacked. Kil'jaeden regards Velen, who was once closer to him than a brother, as his arch-nemesis, and has spent millennia in a fury over what he perceives as Velen's betrayal, much to the confusion of his servitors and Archimonde. Whenever Velen had escaped his grasp, Kil'jaeden nursed his insulted pride by destroying the worlds visited by the draenei, but the slaughter of primitive races did not slake his demonic thirst for complete and total revenge.[45]

He was described as a schemer who corrupted so many.[46]

Kil'jaeden consistently allows those who serve under him chances to redeem themselves, a policy which acts to cement their loyalty. Kil'jaeden also takes the excuses and explanations of those who serve under him with careful consideration and merit so long as he believes them to be doing all they can. These policies are in direct contrast to Archimonde's approach, which can be summed up as "succeed or die."[47]

One of his agendas is to consume life and magic, assimilate every possible race into the Legion's ranks, slay any who dare resist, and ultimately destroy all of creation.[48][49]

Velen wonders whether his lost friend has grown to tire of the death he brings, and if, in the blackness of his soul, Kil'jaeden ever doubts the choices he has made.[50]

In The Tomb of Sargeras patch 7.2 trailer, after dismissing Velen's hologram with a swipe, Kil'jaeden seemed to be displeased when Velen called him a "monster" that hunted his people across the stars. Kil'jaeden was offended by Sargeras telling him that he might have lost sight of their destiny and even voicing opinion that he might've overestimated Kil'jaeden's resolve. Kil'jaeden then vehemently stated that he paid for his destiny with his world. Kil'jaeden is frustrated that Sargeras promise of victory has not come to pass as the Legion keeps failing on Azeroth due to Sargeras' designs. On his deathbed, Kil'jaeden revealed he had always been envious of Velen and now wondered if he would be able to stop Sargeras after all. He seemed to welcome death calmly.

Powers[]

Fichier:Kil’jaeden and Ner’zhul.jpg

Kil'jaeden meets Ner'zhul

The exact powers at the Deceiver's command are unknown. As his ultimatum to Illidan and his appearance to Ner'zhul and the orcs exemplifies, he is a master of illusions. Kil'jaeden has also shown ability to control his overall size (an ability shared by Archimonde), but that may not be the limit to his shapeshifting abilities. Though these are the only powers observed in recent years, assuming that these cantrips are the limits of his power is a grave mistake. He is credited with enslaving dreadlords, a feat that requires cunning and awesome magic, and his rank within the Legion and the eredar are listed as higher than anyone else's, including Archimonde. Even prior to the eredar's transformation, Velen acknowledged that Kil'jaeden was his, as well as Archimonde's, superior in matters of the arcane. However, in Kil'jaeden's point of view, Velen was the strongest and wisest of the three of them. Velen was also said to be the most attune to magic and science.[51]

However, Kil'jaeden's full powers lie not within the boundaries of physical and magical ability, but in the mind. His unrivaled cunning allowed him to corrupt the orcs with very little magical expenditure, a plan executed almost entirely by manipulation.

Character development[]

Like most demons, Kil'jaeden's original position in Warcraft lore was a minor one; in this case, he was the tutor of Gul'dan, one of the major characters in Warcraft II. After the role of Sargeras was built up from a footnote to that of the major lore antagonist, Kil'jaeden's role was also increased, to the extent that he is now one of the most significant behind-the-scenes villains.

In the RPG[]

The RPG Icon 16x36.png Le contenu de cette section est exclusif au RPG Warcraft et ne constitue pas une référence.

Kil'jaeden, as he appeared in Shadows & Light.

Kil'jaeden possesses an extremely long-term mindset, and views individual events as nothing more than single links in the thousand-year long chains of his schemes. Perhaps because of this outlook, Kil'jaeden is extremely tenacious and rarely lets short-term defeats or missteps prevent him from reaching his goals. If one method of completing a scheme is prevented for whatever reason, he simply finds other ways to proceed. However, he also has a long memory when it comes to individuals who, either intentionally or unintentionally, obstruct his plans. Kil'jaeden does not forget those who hinder him in any way, and often comes back to brutally punish them later, in his own time. His bidding is typically carried out by minions or intermediaries, and Kil'jaeden rarely meets individuals face to face. When he does, it is usually to force them to his will or to slay them once and for all.[52]

Kil'jaeden the Deceiver has a highly adaptable physical presence and frequently shifts among several forms. He usually tries to assume whatever shape the people around him will trust the most or be the most awestruck by. He attains his goals through a combination of subtle coercion and blatant intimidation.[53]

As with Archimonde, Kil'jaeden has his own hierarchy of demons.[54] The Dreadlords, like Tichondrius, serve under him.[55] Risen terrors and shadow priests serve under him also.[54]

Memorable quotes[]

Rise of the Horde[]

  • "I do not want to give up what I know to be positive and good and true for what I fear might be unpleasant. Nor, I think, do you."[56]
  • "It is not about rendering him powerless. It is about destroying him and those foolish enough to have followed him. It is about crushing him for his lack of faith. For his stubbornness. For his refusal to think about what was best for all of us."[57]
  • "If I will do away with lies, so must you. You live for power. You hunger for it. You thirst for it. And over the last few months, your skill has grown to where I can make proper use of you. Ours is not a partnership of adoration or respect, but one of convenience and selfish benefit. Which means that it will likely last."[58]
  • "There is more...New spells have flooded your minds. Use them well. Take the draenei now!"[59]

Beyond the Dark Portal[]

  • "You could not leave well enough alone, I knew that eventually you would try to cast magics you were not ready to handle and did not understand. I waited, knowing that some day your own arrogance would bring you to me. And here we are! You have dreamed of death. You thought to escape it. Now, my little puppet, death will be all you ever know."[60]

Warcraft III: The Frozen Throne[]

Meeting with Illidan.

Illidan's Task[]

Kil'jaeden: "Illidan, in the past you have been both friend and foe to the Burning Legion. But, by consuming the Skull of Gul'dan, you sealed our defeat in this world. I come to offer you a second chance to serve us."
Illidan Stormrage: "What would you have me do, great one?"
Kil'jaeden: "My creation, the Lich King, has betrayed me. He dared to break the pact that binds him to my will, but his spirit still lies trapped inside the Frozen Throne of Icecrown. Destroy it for me, and I will grant you your heart's desire."
Illidan Stormrage: "It shall be done, great one. It shall be done."

Kil'jaeden's Command[]

Kil'jaeden: "Foolish little mongrel. You failed to destroy the Frozen Throne as I commanded. And still you thought to hide from me in this forsaken backwater! I thought you to be more cunning, Illidan."
Illidan Stormrage: "Kil'jaeden! I was merely set back. I was attempting to bolster my forces. The Lich King will be destroyed, I promise you!"
Kil'jaeden: "Indeed?"
Kil'jaeden: "Still, these servitors you've gathered show some promise. I will give you one last chance, Illidan. Destroy the Frozen Throne, or face my eternal wrath!"

World of Warcraft[]

Sunwell Plateau[]

Article détaillé: Kil'jaeden (tactics)#Quotes

The Tomb of Sargeras (Audio Drama)[]

"I was there when you first bound yourself to us. False ambition has always poisoned your mind, Gul'dan."
"We tempt the weak with trinkets and fleeting rewards... We promised you much, much more."
"You died because you betrayed us. You were meant to help my Horde exterminate all resistance on this world. Yet at the moment of truth, you abandoned them. You split their armies to claim this place. Our plans came to nothing. You earned your fate."
"From the beginning, you believed you were destined for power. You are. You also believed you were destined to be your own master. That will never happen."
"Know this: you can call me 'Deceiver', but I did not lie to you. Not once. Not in this world, and not in yours."

The Tomb of Sargeras (Patch Trailer)[]

Kil'jaeden: "The day I took the fel fire into my veins, I saw my destiny: a grand crusade that would reach the ends of creation. That, was the vision you showed me."
Sargeras: "Our crusade... will prevail."
Kil'jaeden: "Everything we have done has been by your design, and all we have to show for it is failure."
Sargeras: "Perhaps you've lost sight of our destiny. Perhaps I overestimated your resolve..."
Kil'jaeden: "I paid for that destiny with my world."
Kil'jaeden: "The time has come, to see it done."
Kil'jaeden: "Burn it... to ash."

Legion[]

Article détaillé: Quest:The Hunt (Suramar)#Notes
Article détaillé: Quest:A Final Offer#Notes
Article détaillé: Quest:The Invasion of Niskara#Notes
Article détaillé: Quest:Fangs of the Devourer#Notes
Article détaillé: Fallen Avatar#Quotes
Article détaillé: Kil'jaeden (Tomb of Sargeras tactics)#Quotes

Trivia[]

  • In Warcraft II, Kil'jaeden was shown as a horned, winged daemon, while in Warcraft III he was shown as a red-skinned eredar. In his appearance in World of Warcraft he appears to combine elements of the two, sticking daemon wings on an eredar body, thus making him the only winged eredar in Warcraft lore (thus the difference of appearance between Warcraft II and Warcraft III is not a retcon).
  • In Warcraft III, Kil'jaeden leaves fiery track marks when he walks, like Illidan.[61] This visual feature appears to be common to demons of great power, and may not have any other connotation.
  • Kil'jaeden has been depicted with a skull-shaped necklace ever since the non-canon Shadows & Light RPG book.
  • Jaedenar in Felwood is named after him.
  • There is a mountain in the Hellfire Peninsula in Outland north of Thrallmar known as the Throne of Kil'jaeden. The mountain was named by Gul'dan, after he gathered the orcs there to partake of the blood of Mannoroth. Today, Doom Lord Kazzak, one of Kil'jaeden's lieutenants, resides there after reopening the Dark Portal from Azeroth.
  • Minions of the Burning Legion who reside in Terokkar Forest and Nagrand drop Marks of Kil'jaeden that can be turned in for reputation with the Aldor.
  • Sinestra's model in the Cataclysm uses Kil'jaeden's skeleton and animations.
  • Data exists for Kil'jaeden in Heroes of the Storm.[62]
  • Kil'jaeden was voiced by an unknown actor in Warcraft III: Frozen Throne, Fred Tatasciore in World of Warcraft: The Burning Crusade and is now voiced by Lex Lang in World of Warcraft: Legion.
  • Kil'jaeden's unique model seems to be based on Gustave Doré's depiction of Satan for Dante Alighieri's Divine Comedy.
  • In the original lore, the first orc Kil'jaeden directly contacted was Ner'zhul instead of Gul'dan, and it was only after Gul'dan betrayed Ner'zhul at Oshu'gun that the demonlord would take him as an apprentice. The formation of the Old Horde was also described as being more of Kil'jaeden's pet project rather than as a plan of the entire Burning Legion, as it was only after the genocide of the draenei that Kil'jaeden informed Sargeras that the orcs could eventually be used for his vengeance against Azeroth.[63]

Gallery[]

Fan art[]

Videos[]

Patch changes[]

  • TBC Patch 2.4.0 (25/03/2008) : Added.

See also[]

  • The Deceiver's Blood Pact
  • Kil'jaeden's Cunning

References[]

  1. Mists of Pandaria reveal trailer
  2. World of Warcraft: Illidan, chapitre 5
  3. Manuel de Warcraft II: L'Ascension du Conseil des Ombres. "In pursuit of furthering our magical resources, I opened a new school of magical discipline that became known as Necromancy. We began training young Warlocks in the arcane mysteries of life and death. Again, with tutelage from the Daemon Kil'jaeden, these Necrolytes delved into the dark arts, eventually gaining power enough to animate and control the bodies of the newly dead."
  4. Quête : Les ombres révélatrices
  5. Bringer of the Light
  6. The Warcraft Encyclopedia/Burning Legion
  7. March Badness
  8. 8,0 et 8,1 L'ascension de la Horde, pg. 82
  9. 9,0 et 9,1 Grimoire des reliques interdites
  10. Quête: Mac'Aree, joyau d'Argus
  11. Quête : Porteur de Lumière
  12. Demonic Inquisition#Quotes
  13. Chronicle Volume 1, pg. 52
  14. Sargeras and the Betrayal
  15. Ultimate Visual Guide, pg. 38
  16. 16,0 et 16,1 World of Warcraft: Chronicle Volume 2, pg. 68
  17. Rise of the Horde, chapter 7.
  18. Blood Ledger#The Kingslayers
  19. World of Warcraft : Chronicle Volume 2, pg. 99
  20. Rise of the Horde, chapter 20.
  21. World of Warcraft: Chronicle Volume 2, pg. 147-148
  22. World of Warcraft: Chronicle Volume 2 , pg. 168
  23. Beyond the Dark Portal, epilogue.
  24. The Birth of the Lich King
  25. Lord of Outland (WC3 BloodElf)
  26. Kil'jaeden's Command (WC3 BloodElf)
  27. 'World of Warcraft : Illidan pg. 283-284
  28. Tome of Fel Secrets
  29. Légion : Révélation de l'artefact du chasseur de démons
  30. The Burning Crusade Townhall/The Isle of Quel'Danas
  31. Tome d'Outils Brûlés
  32. BlizzCon 2015 : Panel de présentation du monde et du contenu (environ 2:20)
  33. Tombe de Sargeras
  34. Quête:Fangs du Dévoreur
  35. Quête:La Chasse
  36. Quest:A Final Offer
  37. Quest:L'invasion de Niskara
  38. Kil'jaeden dungeon journal
  39. World of Warcraft : Legion - Patch 7.2 - The Tomb of Sargeras Trailer
  40. Quest:Defending Broken Isles
  41. Rise of the Horde
  42. World of Warcraft: Chronicle Volume 1, pg. 51
  43. Rise of the Horde, prologue
  44. Rise of the Horde, pg. 80
  45. Rise of the Horde, pg. 131-3
  46. World of Warcraft: Illidan, chapter 24
  47. It does tend to sound informal
  48. Kil'jaeden's Burning Wish
  49. March Badness
  50. Prophet's Lesson
  51. Rise of the Horde, 123 (ebook)
  52. Shadows & Light, pg. 61
  53. Shadows & Light, 60.
  54. 54,0 et 54,1 Manual of Monsters, 112.
  55. Warcraft: The Roleplaying Game, 28.
  56. Rise of the Horde pg. 18
  57. Rise of the Horde pg. 127
  58. Rise of the Horde, pg. 298
  59. Rise of the Horde pg. 472
  60. Beyond the Dark Portal, pg. 683
  61. Illidan's Task (WC3 BloodElf)
  62. 2014-11-25, Heroes of the Storm Data Mining: 37 New Heroes and Kill Voiceovers Preview. 2p.com, accessed on 2015-05-01
  63. Rise of the Horde (in-game book)

External links[]

Modèle:Elinks-NPCsearch

Prédécesseur :
None
Position :
Supreme Commander of the Legion
Successeur :
None
Prédécesseur :
None
Position :
Legion Field Commander on alternate Draenor
Successeur :
Archimonde

Modèle:Burning Legion