Wowpedia
Mr Pavlenka (discussion | contributions)
Balise : Éditeur visuel
Mr Pavlenka (discussion | contributions)
Balise : Éditeur visuel
Ligne 33 : Ligne 33 :
 
[[File:An Ancient Portent.jpg|thumb|Un couple de vrykul avec l'un de leurs enfants "maudits".|lien=https://wowpedia.fandom.com/wiki/File:An_Ancient_Portent.jpg|alt=]]Les humains sont les descendants des vrykuls, une race de géants qui vénéraient leurs créateurs, les Titans, comme des dieux. Il y a environ 15 000
 
[[File:An Ancient Portent.jpg|thumb|Un couple de vrykul avec l'un de leurs enfants "maudits".|lien=https://wowpedia.fandom.com/wiki/File:An_Ancient_Portent.jpg|alt=]]Les humains sont les descendants des vrykuls, une race de géants qui vénéraient leurs créateurs, les Titans, comme des dieux. Il y a environ 15 000
   
ans, les vrykuls du clan écorche-dragon croyaient que leurs dieux les avaient "abandonnés" car leur progéniture naissait avec des caractéristiques physiques anormales : les nourrissons étaient plus petits et bien plus faibles. Le roi Ymiron a ordonné que tous ces enfants soient tués : la punition pour ceux qui n'obéiraient pas était que les parents de l'enfant soient exécutés à leurs côtés. Skadi l'Impitoyable, dans un véritable acte de dépravation, a gagné son titre en traquant sans relâche les familles récalcitrantes. Malgré les risques cependant, tous les parents n'ont pas obéi à cet ordre et ont plutôt caché leurs enfants pour qu'ils grandissent loin du Norfendre. Les légendes disent que c'est Tyr, l'un des Gardiens, qui a amené les humains dans leur nouvelle maison, bien que les vrykuls y aient en fait envoyé leur progéniture à l'emplacement de la tombe de Tyr. Quoi qu'il en soit, sa légende et son symbole inspireraient les humains pour toujours.
+
ans, les vrykuls du clan écorche-dragon croyaient que leurs dieux les avaient "abandonnés" car leur progéniture naissait avec des caractéristiques physiques anormales : les nourrissons étaient plus petits et bien plus faibles. Le roi Ymiron a ordonné que tous ces enfants soient tués : la sentence pour ceux qui n'obéiraient pas était la mort. Un vrykul du nom de Skadi l'Impitoyable, dans un véritable acte de dépravation, a gagné son titre en traquant sans relâche les familles récalcitrantes. Malgré les risques cependant, tous les parents n'ont pas obéi à cet ordre et ont plutôt caché leurs enfants pour qu'ils grandissent loin du Norfendre. Les légendes disent que c'est Tyr, l'un des Gardiens, qui a amené les humains dans leur nouvelle maison, bien que les vrykuls y aient en fait envoyé leur progéniture à l'emplacement de la tombe de Tyr. Quoi qu'il en soit, sa légende et son symbole inspireraient les humains pour toujours.
   
 
La jeune race humaine a lutté pour survivre en utilisant les réserves limitées que lui avaient fournies ses parents vrykuls, qui les avaient abandonnés. Ils ont parfois pris l'habitude de se rassembler autour d'un feu tout en essayant de lire des parchemins racontant les histoires des héros et des dirigeants anciens – des histoires de la civilisation qui avait chassé ces créatures. L'un de ces parchemins parlait d'un grand chef, un modèle d'ordre et de justice, qui a sacrifié sa main droite dans un combat contre un mal insondable. Bien que le héros en question eut l'occasion de se soigner, il a plutôt choisi de la remplacer par un poing fermé en argent. De cette façon, le héros a fait comprendre à ceux qui l'ont suivi que le véritable ordre et la justice ne peuvent être accomplis que par le sacrifice personnel. Ce héros, qui s'est glissé dans la mémoire il y a longtemps, s'appelait Tyr.
 
La jeune race humaine a lutté pour survivre en utilisant les réserves limitées que lui avaient fournies ses parents vrykuls, qui les avaient abandonnés. Ils ont parfois pris l'habitude de se rassembler autour d'un feu tout en essayant de lire des parchemins racontant les histoires des héros et des dirigeants anciens – des histoires de la civilisation qui avait chassé ces créatures. L'un de ces parchemins parlait d'un grand chef, un modèle d'ordre et de justice, qui a sacrifié sa main droite dans un combat contre un mal insondable. Bien que le héros en question eut l'occasion de se soigner, il a plutôt choisi de la remplacer par un poing fermé en argent. De cette façon, le héros a fait comprendre à ceux qui l'ont suivi que le véritable ordre et la justice ne peuvent être accomplis que par le sacrifice personnel. Ce héros, qui s'est glissé dans la mémoire il y a longtemps, s'appelait Tyr.

Version du 23 octobre 2021 à 08:14

Humain
Cariel Roame.png
Faction/AffiliationAlliance, Kirin Tor, Chevalier de la Main d'Argent, Croisade d'Argent, Croisade écarlate, Marteau du Crépuscule (Forces des Dieux très anciens)
Classes de personnageWoW Icon 16x16.gif Chevalier de la mort, Druide, Chasseur, Mage, Moine, Paladin, Prêtre, Voleur, Chaman, Démoniste, Guerrier

Archer, Archimage, Acolyte, Assassin, Bandit, Barbare, Maitre des Bêtes, Berserker, Brigand, Boucanier, Captaine, Chapelain, Clerc, Commoner, Conjureur, Emissaire, Fauconnier, Gladiateur, Hydromancien, Infiltré, Chevalier, Militaire, Necromancien, Scout, Soldat, Sorcier, Templier

The RPG Icon 16x36.png Chasseur de démon, Fusilier
Capitale racialeAlliance Hurlevent
Alliance Boralus
Alliance Stromgarde
Neutral Dalaran
Chef(s)Alliance IconSmall AnduinKing.gif Anduin Wrynn
Alliance IconSmall Genn.gif Genn Grisetete
Alliance IconSmall Jaina3.gif Jaina Portvaillant
Alliance IconSmall Danath.gif Danath Trollemort
Alliance IconSmall Khadgar.gif Khadgar
Monture racialeCheval, griffon
Monde d'origineAzeroth
Zone(s)Azeroth, Outreterre, Draenor Alternatif
Langue(s) principale(s)Commun, Nain, Thalassien, Gnome, Zandali, Orc
Esarus thar no'Darador' - Par le sang et l'honneur, nous servons

Les humains (collectivement appelés humanité) sont une espèce originaire du monde d'Azeroth. Des découvertes récentes ont montrés que les humains descendent des vrykuls barbares du Norfendre. Les premiers humains étaient principalement un peuple dispersé et tribal pendant plusieurs millénaires, jusqu'à ce que la force croissante de l'empire des trolls force leur unification stratégique. Ainsi la nation d'Arathor fut formée, avec sa capitale, la cité-état de Strom.

Après plusieurs siècles de paix, cependant, les cités-états de plus en plus prospères et indépendantes d'Arathor se sont divisées en royaumes distincts : Gilnéas à l'ouest, Alterac, Dalaran et Lordaeron au nord-ouest, Kul Tiras au sud-ouest et Hurlevent à l'extrême sud. Strom lui-même a été rebaptisé Stromgarde et est resté un royaume considérablement puissant.

Mais le désastre a frappé lorsque la Horde orc est apparue sur Azeroth, réduisant Hurlevent en ruines pendant la Première Guerre entre les orcs et les humains. Les survivants de la ville, dont le jeune prince Varian Wrynn, s'enfuirent à Lordaeron, où les dirigeants des sept royaumes décidèrent de s'unifier à nouveau dans l'Alliance de Lordaeron. Réunis, ils réussirent à vaincre la Horde pendant la Seconde Guerre.

Cependant, les tensions se sont accrues entre les royaumes, car les coûts de maintien de l'Alliance ont augmentés beaucoup plus que prévu à l'origine. Ne voulant pas payer les impôts, les chefs de Gilnéas et de Stromgarde ont choisis de retirer leurs royaumes suite à la scission de l'Alliance à la suite de la libération des orcs des camps d'internement. Un autre désastre est survenu lorsque le royaume de Lordaeron a été décimé par une mystérieuse peste qui a tué des milliers d'humains et les a ressuscités en serviteurs morts-vivants du roi-liche. Même le prince de Lordaeron, Arthas Menethil, a été manipulé par le roi-liche, ce qui a conduit Arthas à tuer son propre père et à se rendre au Norfendre, où il a fusionné avec son maître. Pendant les cinq années suivantes, le roi-liche resta au Norfendre, complotant et constituant ses armées.

Mais le déclenchement du fléau de la non-mort n'était que la préparation d'une invasion par la démoniaque Légion ardente, qui cherchait depuis longtemps à détruire toute vie sur Azeroth. Lorsque la Légion a frappé, les humains se sont regroupés avec d'autres races et ont remporté une victoire coûteuse pendant la Troisième Guerre. Récemment, des membres de la Horde et de l'Alliance ont lancés des campagnes au Norfendre, et leurs efforts ont aboutis à la défaite du roi-liche.

Depuis la chute de Lordaeron, le royaume de Hurlevent est devenu le bastion le plus puissant de l'humanité et la force la plus puissante de l'Alliance désormais multiraciale. Dirigés par le roi Anduin Wrynn, les habitants de Hurlevent s'en tiennent aux principes d'honneur et de justice alors qu'ils défendent leurs colonies et leurs familles. Bien que les humains fassent partie des races les plus jeunes d'Azeroth, ils ont fait face à de nombreux défis avec courage et résilience. Leur capacité continue à s'adapter et à se reconstruire en a fait une force vitale dans un monde en constante évolution.

Histoire

L'apparition de l'humanité

Un couple de vrykul avec l'un de leurs enfants "maudits".

Les humains sont les descendants des vrykuls, une race de géants qui vénéraient leurs créateurs, les Titans, comme des dieux. Il y a environ 15 000

ans, les vrykuls du clan écorche-dragon croyaient que leurs dieux les avaient "abandonnés" car leur progéniture naissait avec des caractéristiques physiques anormales : les nourrissons étaient plus petits et bien plus faibles. Le roi Ymiron a ordonné que tous ces enfants soient tués : la sentence pour ceux qui n'obéiraient pas était la mort. Un vrykul du nom de Skadi l'Impitoyable, dans un véritable acte de dépravation, a gagné son titre en traquant sans relâche les familles récalcitrantes. Malgré les risques cependant, tous les parents n'ont pas obéi à cet ordre et ont plutôt caché leurs enfants pour qu'ils grandissent loin du Norfendre. Les légendes disent que c'est Tyr, l'un des Gardiens, qui a amené les humains dans leur nouvelle maison, bien que les vrykuls y aient en fait envoyé leur progéniture à l'emplacement de la tombe de Tyr. Quoi qu'il en soit, sa légende et son symbole inspireraient les humains pour toujours.

La jeune race humaine a lutté pour survivre en utilisant les réserves limitées que lui avaient fournies ses parents vrykuls, qui les avaient abandonnés. Ils ont parfois pris l'habitude de se rassembler autour d'un feu tout en essayant de lire des parchemins racontant les histoires des héros et des dirigeants anciens – des histoires de la civilisation qui avait chassé ces créatures. L'un de ces parchemins parlait d'un grand chef, un modèle d'ordre et de justice, qui a sacrifié sa main droite dans un combat contre un mal insondable. Bien que le héros en question eut l'occasion de se soigner, il a plutôt choisi de la remplacer par un poing fermé en argent. De cette façon, le héros a fait comprendre à ceux qui l'ont suivi que le véritable ordre et la justice ne peuvent être accomplis que par le sacrifice personnel. Ce héros, qui s'est glissé dans la mémoire il y a longtemps, s'appelait Tyr.

Taran Zhu a émis l'hypothèse que les humains et peut-être même certains Zandalari auraient pu se ranger du côté des Pandarens durant la rébellion pandaren il y a 12 000 ans.

Premières sociétés

Les humains ont commencé à se rassembler et à former des tribus, occupant les terres qui seraient plus tard connues sous le nom de Lordaeron, au nord des Royaumes de l'Est. Parmi les tribus connues se trouvaient les Arathi, les Alteraci et les adeptes de Lordain, chacunes avec sa propre culture. Pas encore introduits à la Lumière divine ou à la puissance des arcanes, ils avaient des systèmes de croyances primitifs qui incorporaient une simple magie de la nature, pratiquant des formes grossières de druidisme et de chamanisme.

Comme le dernier vrykul de la garde de Tyr mourut de vieillesse, l'ordre introduisit des membres humains dans ses rangs.

L’ascension et la chute de l'Empire Arathor

Les mages humains déversant toute leur force de frappe magique sur les armées trolles.

Les humains ont commencés à devenir importants dans l'histoire d'Azeroth pendant la guerre des trolls il y a 2 800 ans. Craignant que les trolls de la forêt ne deviennent une trop grande menace, la tribu humaine Arathi s'est lancée dans une campagne pour conquérir ses rivaux par le combat et la politique. En offrant l'égalité et la paix aux peuples qu'ils ont conquis, les Arathi ont pu former une nation puissante, Arathor. La capitale de Strom a été construite et les humains de la région qui deviendrait plus tard Lordaeron prospérèrent sous sa protection.

Les hauts elfes de Quel'Thalas, quant à eux, étaient en guerre ouverte contre les trolls. Au bord de la défaite, ils envoyèrent des ambassadeurs à Strom pour demander l'aide du roi humain, Thoradin. En échange de leur soutien, les elfes acceptèrent d'instruire une centaine d'humains à l'utilisation de la magie. Avec l'aide des hauts elfes, les humains ont appris la magie et ont menés une guerre acharnée contre les trolls qui s'étendaient autrefois sur toute la longueur des royaumes de l'Est. Finalement, l'humanité a gagné contre les trolls et ils ont vécurent en paix pendant plusieurs siècles.Cependant, les cités-états de plus en plus prospères et indépendantes d'Arathor ont déclaré plus tard leur indépendance; se divisant en royaumes séparés : Gilnéas à l'ouest, Alterac, Dalaran et Lordaeron au nord-ouest, Kul Tiras au sud-ouest et Hurlevent à l'extrême sud. Strom lui-même a été rebaptisé Stromgarde et est resté un royaume considérablement puissant.

L'Alliance de Lordaeron

Des millénaires plus tard, le désastre a frappé lorsque la Horde orque est apparue sur Azeroth, réduisant Hurlevent en ruines pendant la Première Guerre entre les orcs et les humains.Les survivants de la ville, dont le jeune prince Varian Wrynn, s'enfuirent à Lordaeron, où les dirigeants des sept royaumes décidèrent de s'unifier à nouveau dans l'Alliance de Lordaeron. Réunis, ils réussirent à vaincre la Horde pendant la Seconde Guerre.

Les dirigeants des sept royaumes humains et les représentants de Khaz Modan et Quel'Thalas se réunissent pour former l'Alliance de Lordaeron.

Cependant, les tensions se sont accrues entre les royaumes, car les coûts de maintien de l'Alliance et de ses troupes ont augmentés beaucoup plus que prévu à l'origine. Ne voulant pas payer les impôts, les rois de Gilnéas et de Stromgarde choisirent de retirer leurs royaumes suite à la libération des orcs des camps d'internement.Au moment de la Troisième Guerre, la plupart des mages humains et hauts elfes se sont inclinés devant la souveraineté de Dalaran et du Kirin Tor.Un autre désastre est survenu lorsque le royaume de Lordaeron a été décimé par une mystérieuse peste qui a tué des milliers d'humains et les a ressuscités en serviteurs morts-vivants du roi-liche. Même le prince de Lordaeron, Arthas Menethil, a été manipulé par le roi-liche, conduisant Arthas à tuer son propre père et à diriger le Fléau pour éradiquer l'humanité dans son royaume.Finalement, Arthas se rendit au Norfendre, où il fusionna avec son maître. Pendant les cinq années suivantes, le roi-liche resta au Norfendre, complotant et constituant ses armées.

Les restes de l'Alliance à Lordaeron se sont regroupés pour former la résistance de l'Alliance afin de reprendre leurs terres perdues. Sous le commandement du Grand Maréchal Garithos, la résistance de l'Alliance a réussi à reprendre Dalaran.Cependant, la dure direction fanatique de Garithos a forcé les elfes de sang à déserter son armée et quelque temps plus tard, la résistance de l'Alliance était contrôlée mentalement par les Insurgés du Seigneur de l'effroi. La résistance de l'Alliance a été libérée de l'influence des seigneurs de l'effroi par les forces de Sylvanas Coursevent (plus tard connu sous le nom des Réprouvés)et ensemble, ils ont travaillés pour abattre le dernier seigneur de l'effroi, Balnazzar, et reprendre les ruines de Lordaeron. Au lieu de quitter Lordaeron comme Sylvanas l'avait promis, Sylvanas trahit Garithos et le fit tuer, lui et ses hommes ; prenant ainsi les Ruines de Lordaeron pour elle-même.

Après la troisième guerre

La cité de Hurlevent est devenu l'un des derniers bastions de la civilisation humaine.

Avec la récente invasion de la Légion ardente, qui a laissé le nord du royaume de Lordaeron en ruines, Hurlevent est désormais le bastion le plus puissant de la civilisation humaine. Depuis lors, l'Alliance a été réorganisée et a gagné de nouveaux alliés au cours des années suivantes, les humains de Hurlevent étant résolus à maintenir l'honneur et la puissance de l'humanité. Suivant les exemples héroïques du légendaire Sir Lothar et du roi Llane, les chevaliers et guerriers de Hurlevent sont considérés comme les guerriers les plus féroces et les plus courageux du pays.

Malgré les pertes dévastatrices de la Troisième Guerre, l'humanité a toujours prospéré dans la plupart des royaumes humains restants. Même à Lordaeron, qui a subi le plus gros de la dévastation, il y avait encore des poches d'humanité qui se battaient pour récupérer leurs terres perdues. Cependant, certains de ces humains sont entrés en conflit avec les Réprouvés, qu'ils considéraient comme des hérésies. De nombreux humains considèrent les morts-vivants comme offensants pour leur mode de vie, tandis que d'autres les soupçonnent encore d'être des agents du Fléau.Le fait que les Réprouvés aient uni leurs forces à celles de la Horde, un ennemi de longue date de l'Alliance, et que les fanatiques humains de Lordaeron, tels que la Croisade écarlate, soient devenus obsédés par l'éradication des morts-vivants et la reconquête de leur patrie n'arrangeaient rien.

La principale menace pour les humains autre que le Fléau était les Réprouvés, qui poursuivaient leurs tentatives d'expansion vers le sud des clairières de Tirisfal jusqu'à Arathi. Cependant, la présence humaine dans la région est restée forte avec les restes de Lordaeron et de Stromgarde, faisant de la région d'Hillsbrad l'un des principaux champs de bataille d'Azeroth.

Les Chevaliers de la Main d'Argent à Lordaeron, sous le commandement de Saidan Dathrohan et d'Alexandros Mograine, qui brandissait le Porte-cendres, tentèrent de reprendre les Maleterres aux morts-vivants. Bien qu'ils aient trouvés un certain succès, l'ordre connut un grand déclin après que le généralissime Mograine soit tombé aux mains du Fléau. L'ordre sacré a commencé à changer. Certains membres ont quittés la Main d'Argent pour former la Croisade Ecarlate et sont devenus plus fanatiques dans leurs méthodes de destruction de tous les morts-vivants, ainsi que dans le mépris de toutes les races non humaines. D'autres paladins, dégoûtés par le fanatisme des croisés écarlates, formèrent l'Aube d'argent, qui adopta une approche moins extrême et accepta des membres de toutes les races d'Azeroth dans leurs rangs.

[./https://wowpedia.fandom.com/wiki/Alexandros_Mograine Alexandros Mograine] combattant le fléau.

Un jour, le roi Varian Wrynn disparut alors qu'il se rendait à une réunion diplomatique secrète. Pendant l'absence du roi, Anduin Wrynn a été couronné roi, bien que le pouvoir réel soit resté entre les mains du régent Bolvar Fordragon jusqu'à ce que Varian soit de retour ou qu'Anduin atteigne l'âge de l'ascension. Le royaume de Hurlevent a été maintenu dans un état de chaos et de troubles politiques en raison de la corruption créée par Katrana Prestor et la Maison des Nobles. Les villes de Sombre-Comté, Comté du Lac, Comté de l'or, Austrivage et (dans une moindre mesure) le port de Menethil - qui sont toutes sous la protection et le leadership d'Hurlevent - ont dû compter davantage sur leur propre milice locale pour repousser les menaces locales tandis que les hauts dignitaires de l'Alliance étaient dans le désarroi.

Sous la direction vigilante de la jeune mage Jaina Portvaillant, anciennement de Kul Tiras, l'expédition humaine qui a fui la destruction de Lordaeron s'est associée aux elfes de la nuit et à la Horde afin de vaincre le démon Archimonde et bannir la Légion ardente pendant la Troisième Guerre. Par la suite, l'expédition a établi une nouvelle base en Kalimdor appelée Theramore, qui est devenue un membre éminent de l'Alliance et a gardé des liens étroits avec la capitale. Jaina Portvaillant espérait mener Theramore vers un avenir prospère et aider à réunir à nouveau les lointains royaumes humains. La nation marchande de Kul Tiras a quitté l'Alliance après que leurs demandes de venger la mort de l'amiral suprême Daelin Portvaillant soit restée sans réponse. Les habitants de Kul Tiras se sont furieusement isolés du reste de l'Alliance, mais n'étaient pas en colère contre tous les dirigeants de cette dernière. Au lieu de cela, ils nourrissaient une haine amère uniquement envers Jaina Portvaillant pour avoir trahi sa famille et avoir permis à la Horde d'abattre son père.La cité-État de Dalaran, avec ses puissants mages, a conservé un certain contrôle sur Hillsbrad et la forêt des Pins argentés, mais s'est principalement isolée derrière un vaste dôme magique autour du cœur de leur ville. Il restait également une enclave humaine dans les hautes terres d'Arathi, les vestiges du royaume de Stromgarde. Après l'assassinat de Thoras Trollemort, Stromgarde a été envahie par le Syndicat, les trolls des forêts et les ogres. La Horde s'est également établie dans les terres contestées et se bat pour les ressources du bassin d'Arathi. Les restes de Stromgarde ont rejoint l'Alliance afin de débarrasser son royaume des intrus et de restaurer le royaume à son ancienne gloire. La rumeur disait que le royaume autrefois allié de Gilnéas était toujours florissant et peuplé d'humains, mais aucun mot n'a été entendu d'eux depuis des années. Eux aussi se sont isolés du monde après s'être barricadés derrière le mur de Grisetete.

Burning Crusade

TBC Le contenu de cette section est exclusif à The Burning Crusade.

Le bastion de l'Honneur, base des opérations des fils de Lothar en Outreterre.

Les forces humaines de Hurlevent et du reste de l'Alliance ont travaillés ensemble pour repousser une invasion surprise en provenance du Portail des Ténèbres ré-ouvert aux côtés des forces de la Horde et de l'Aube d'Argent. Après que les forces combinées d'Azeroth aient traversé la Porte des

Ténèbres et pénétré dans le monde brisé de l'Outreterre, les forces de l'Alliance ont été surprises de trouver les survivants de l'Expédition de l'Alliance, toujours en alerte des années après la fermeture du portail et leur mort présumée. Basés dans leur forteresse vieille de plusieurs décennies et se faisant appeler les Fils de Lothar, ces survivants ont été rejoints par les armées de Hurlevent et de Forgefer. Parmi ces survivants se trouvait l'humain héroïque, Danath Trollemort, qui a été profondément affligé lorsqu'il a entendu parler du sort de Lordaeron, et a juré de revenir un jour pour redonner à sa Stromgarde natale son ancienne gloire.

Wrath of the Lich King

WotLK Le contenu de cette section est exclusif à Wrath of the Lich King.

L'appel de la Croisade.

Avec la libération du royaume de Hurlevent de l'emprise d'Onyxia grâce aux efforts de nombreux héros de l'Alliance, le roi Varian Wrynn a retrouvé son trône légitime et a rétabli l'ordre sur ses terres. Le roi Wrynn supervisa Hurlevent avec le soutien de la Maison des Nobles. La paix nouvellement trouvée par l'humanité ne durera pas longtemps. Peu de temps après l'arrêt de la démoniaque Légion Ardente au Puits de soleil, une menace ancienne et

familière a émergé. Répandant une fois de plus son horrible fléau à travers des céréales contaminées, le Fléau mort-vivant, dirigé par le tyran roi-liche, dirigea son regard vers l'humanité, infiltrant des caisses infectées dans la Baie du butin et les laissant être expédié dans tout Azeroth. Cette nouvelle invasion a abouti à des attaques contre les villages humains d'Austrivage et de Comté de l'Or, et finalement, par une attaque audacieuse contre Hurlevent elle-même. Le moment de venger le royaume humain déchu de Lordaeron était arrivé. Sachant que la menace du Fléau était aussi réelle que pendant la Troisième Guerre, les chefs humains Varian Wrynn, Jaina Portvaillant, Tirion Fordring et Rhonin ont menés un assaut sur la patrie gelée du Fléau. Les forces de l'Alliance ont attaqués les forces du roi-liche de la toundra boréale et du fjord hurlant, se frayant finalement un chemin vers Angrathar, le portail du courroux et paralysant la nécropole du Fléau de Naxxramas. La tragédie a cependant frappé l'Alliance lors de la bataille du portail du courroux. Alors que le commandant de l'Alliance, Bolvar Fordragon, se moquait du traître Arthas Menethil, un groupe de militants réprouvés est apparu en amont, dirigé par le Grand Apothicaire Putressin, et a lancé des barils de peste sur les armées de l'Alliance et de la Horde, entraînant la mort apparente de Bolvar et celle de centaines d'humains.