Wowpedia
Mr Pavlenka (discussion | contributions)
Balise : Éditeur visuel
Mr Pavlenka (discussion | contributions)
Balise : Éditeur visuel
Ligne 14 : Ligne 14 :
   
 
|Renault Mograine}}La Croisade Écarlate (aujourd'hui connue sous le nom de Fraternité Écarlate ou simplement la Croisade) est une secte religieuse fanatique qui a fait sécession avec l'ordre des chevaliers de la Main d'argent. La croisade voue son existence à l'éradication des morts-vivants sur les anciennes terres du royaume de Lordaeron. Adversaire majeur des Réprouvés et du Fléau, la croisade est devenue synonyme de corruption et d'extrémisme, et plusieurs quêtes dans les Clairières de Tirisfal impliquent des attaques contre les troupes, les chefs et les forteresses écarlates. La croisade écarlate maintient plusieurs bastions dans les anciennes terres de Lordaeron, à savoir le monastère écarlate, et jusqu'au cataclysme -Atreval, la Main de Tyr, le bastion écarlate fortifié de Stratholme, et plusieurs petits camps et tours de reconnaissance répartis dans toute la région du nord Lordaeron, avant d’être quasiment anéantie durant la troisième invasion de la Légion Ardente.
 
|Renault Mograine}}La Croisade Écarlate (aujourd'hui connue sous le nom de Fraternité Écarlate ou simplement la Croisade) est une secte religieuse fanatique qui a fait sécession avec l'ordre des chevaliers de la Main d'argent. La croisade voue son existence à l'éradication des morts-vivants sur les anciennes terres du royaume de Lordaeron. Adversaire majeur des Réprouvés et du Fléau, la croisade est devenue synonyme de corruption et d'extrémisme, et plusieurs quêtes dans les Clairières de Tirisfal impliquent des attaques contre les troupes, les chefs et les forteresses écarlates. La croisade écarlate maintient plusieurs bastions dans les anciennes terres de Lordaeron, à savoir le monastère écarlate, et jusqu'au cataclysme -Atreval, la Main de Tyr, le bastion écarlate fortifié de Stratholme, et plusieurs petits camps et tours de reconnaissance répartis dans toute la région du nord Lordaeron, avant d’être quasiment anéantie durant la troisième invasion de la Légion Ardente.
  +
  +
La croisade vit le jour après la destruction du royaume de Lordaeron. Après l'attaque de l'Enclave écarlate par les chevaliers de la mort du Roi Liche, la Croisade écarlate s'est rebaptisée l'Assaut écarlate et a opéré en Norfendre, bien que certains membres de la Croisade d'origine n'aient pas été transférés au sein de l'Assaut.
  +
  +
Depuis la chute du roi-liche, la Croisade écarlate a connu une certaine descente aux enfers, perdant bon nombre de ses possessions dans les Maleterres en voie de récupération au profit de la Croisade d'Argent, et nombre de ses membres survivants, ironiquement, au profit des réprouvés.Lors de la troisième invasion de la Légion ardente, les troupes restantes de la Croisade écarlate se sont regroupés au monastère sous le commandement du Haut Commandant Bonenfant, ils ont cependant rapidement été assaillis par les Chevaliers de la Lame d'ébène qui les ont écrasés, afin de ressusciter Sally Blanchetete en tant que membre des quatres cavaliers.
  +
  +
Dès la fin de la Quatrième Guerre, la « Fraternité Écarlate » a été formée, marquant une résurgence de l'idéologie écarlate. Ses membres se sont déclarés fidèles à la Maison Menethil et politiquement opposés à l'Alliance, qu'ils considèrent comme étant dirigée par un traître.
  +
  +
== Histoire ==
  +
  +
=== Troisième Guerre ===
  +
Ceux qui deviendront plus tard les fondateurs de la Croisade se sont rencontrés à Austrivage pendant la Troisième Guerre, où ils ont purifiés un cristal noir qui allait devenir le noyau de l'épée sacrée : le Porte-cendres. À ce moment-là, une faction avait commencé à se développer au sein des Chevaliers de la Main d'Argent, en grande partie dirigée par un paladin de la Main d'Argent du nom d'Abbendis. Cette faction était intolérante envers ce qu'elle considérait comme les « races inférieures ».
  +
  +
Les croisés écarlate ont commencés à se regrouper à Atreval après une offre de Taelan Fordring de faire de la cité le nouveau QG écarlate.A ce moment la, les membres de la croisade avaient faits sécession avec la Main d'Argent. Porte-cendres en main, le généralissime Alexandros Mograine, lui, mena les chevaliers de la Main d'Argent encore en vie à travers Lordaeron afin d'éradiquer les morts-vivants. Lui et son arme rentrèrent bientôt dans la légende, devenant le cauchemars des morts-vivants.
  +
  +
=== Le Porte-Cendre ===
  +
{{Comic-section}}
  +
Après la mort de Terenas et d'Uther, assasinés par Arthas, le plus gros des troupes de la Croisade se rassembla de nouveau à Atreval pour déterminer s'ils devaient poursuivre et éliminer Arthas ou se battre pour reprendre Lordaeron des mains du Fléau. Leur réunion se termina par la décision de Saidan Dathroan de concentrer leurs efforts sur Stratholme et Andorhal pour arrêter la propagation de l'épidémie qui avait ravagé le royaume.
  +
  +
Au cours d'un assaut sur Stratholme, Saidan Dathrohan s'est séparé et s'est perdu pendant l'attaque.Ses confrères écarlates étaient fous de joie quand il réapparut enfin, mais aucun d'eux n'aurait pu imaginer la vérité : en effet, pendant son absence, il avait été tué, et son corps fut possédé par le seigneur de l'effroi Balnazzar.
  +
  +
Les forces restantes de la Main d'Argent réussirent à conclure une alliance avec les communautés de la Main de Tyr tout en établissant une base avancée dans un ancien monastère non loin de Lordaeron, la capitale.Cependant, des dissensions ont commencés à apparaître au sein de la direction de la résistance humaine. Maxwell Tyrosus a en effet suggéré qu'afin de reprendre leurs villes déchues, l'ordre devrait recruter parmi les elfes de la nuit de Kalimdor et les nains et les gnomes de Khaz Modan. D'autres dirigeants éminents tels que le haut général Abbendis n'étaient pas d'accord, considérant que le sort de Lordaeron était entre les mains des hommes.
  +
  +
Quand Alexandros Mograine a montré sa volonté d'attaquer les Réprouvés, Balnazzar a commencé à manipuler les écarlates pour servir ses propres intérets. Avec son frère Varimathras, il conçut un plan pour éliminer deux éléments particulièrement dangereux pour eux: Mograine et son épée Porte Cendre En tant que Saïdan Dathrohan, il noua une forte relation avec Renault, le fils d'Alexandros, jouant sur son désir de reconnaissance, jusqu'à ce qu'il parvienne finalement à le convaincre de trahir son père. Renault conduisit son père et le grand inquisiteur Fairbanks à Stratholme, où ils furent attaqués par le Fléau. Bien qu'Alexandros se soit battu avec bravoure, éliminant de nombreuses hordes de morts-vivants, il a finalement laissé tomber l'arme légendaire, que Renault utilisa pour poignarder son père dans le dos avant de s'enfuir. Fairbanks, qui avait été enterré sous les cadavres et laissé pour mort, retourna au monastère écarlate et a essaya de dire aux autres croisés ce qui s'était passé. Saidan Dathrohan a affirmé qu'il avait été contaminé par des morts-vivants, et il fut éxécuté. Cependant, après l'éxécution de Fairbanks, certains écarlates ont pensés que la croisade avait dévié de ses objectifs et de ses valeurs d'autrefois, et ont formés leur propre ordre : l'Aube d'Argent, acceuillant aussi bien les humains que les membres des autres races. Ceux qui restèrent fidèles à la Croisade gardèrent leur nom initial.
  +
  +
Un jour, le frère cadet de Renault, Darion, qui avait rejoint l'Aube d'Argent, entra dans la chapelle du Monastère Écarlate. Renault a d'abord supposé qu'il était venu rejoindre la Croisade écarlate, jusqu'à ce qu'il voit ce qu'il transportait : Porte-cendres. Furieux, il se mit à battre sauvagement Darion, ne remarquant pas qu'une étrange ombre émergeait de la lame. L'ombre s'est fusionnée sous la forme d'Alexandros Mograine et, après avoir accusé son fils de trahison et de meurtre, l'a tué. Darion a pris le Porte-cendres et est parti, et peu de temps après, Taelan Fordring a été nommé commandant du monastère.
  +
  +
Le grand général Abbendis fut plus tard mortellement blessé par des morts-vivants et mourut dans les bras de sa fille, Brigitte Abbendis, en défendant Atreval. Les renforts du monastère dirigés par la haute inquisitrice Blanchetete ont cependant réussis à sauver la ville.
  +
  +
=== Un feu purificateur ===
  +
{{Comic-section}}
  +
En l'an 24, la Croisade écarlate patrouillait dans les villages de Lordaeron, vérifiant qu'ils n'étaient pas investis par la peste. Lors d'une de ces patrouilles, Saidan et Sir Thomas ont conduits un groupe de croisés dans un village, qui a été jugé corrompu par le Grand Croisé. Ainsi, les écarlates massacrèrent les citadins.
  +
  +
Plus tard, les croisés ont attaqués une colonie au nord des larmes de Dalson dans les Maleterres de l'Ouest qui abritait la famille de Sir Thomas. À son insu, la famille de Thomas a été tuée, et il finit par devenir fou de chagrin en apprenant la tristesse. Les autres croisés l'ont finalement ramenés au monastère Écarlate. Saidan a ensuite convaincu Thomas de rejoindre les croisés dans une attaque contre le Fléau pendant Sainsaint. Bien qu'il ait tué de nombreux membres du Fléau, Thomas a, dans sa folie, également tué ses camarades croisés. En tant que tel, la Croisade a été forcée de l'abbatre. Les croisés ramenèrent cependant sa dépouille au Monastère.
  +
  +
=== World of Warcraft ===
  +
{{Wow-section}}
  +
La croisade a apparemment établi sa propre Église pour persuader les gens de se joindre à eux.
  +
  +
Un jour, des rumeurs ont courus qu'un pestiféré se cachait autour d'un village. La Croisade écarlate a veillé à ce que chaque habitant soit brulé vif sur un grand bucher, dans une exécution collective. Parmi les villageois se trouvait la famille du paladin Thorval, qui aspirait à traquer les croisés.
  +
  +
En raison de ses origines en tant que survivants regroupés de la Main d'Argent, la Croisade Écarlate comptait des membres parmi les citoyens et les races de toute l'Alliance de Lordaeron, y compris les hauts elfes de Quel'Thalas, les nains des montagnes d'Alterac et les citoyens humains de Hurlevent, Alterac , Kul Tiras et Dalaran. Cependant, leur opinion sur le monde extérieur a changée, et ils ont commencés à considérer les races non-humaines comme impures.Des non-humains étaient toujours recrutés, mais seulement après avoir été confrontés à de dangereuses épreuves. On soupçonnait en outre que l'organisation avait des liens avec de riches familles intolérantes qui les soutenaient.
  +
  +
La Croisade a continué à s'accrocher à ses possessions dispersées, obsédée par l'éradication des morts-vivants et la reconquête de Lordaeron. Les croisés sont devenus intolérants envers toutes les races non humaines, quelle que soit leur alliance ou leur affiliation. Ils ont commencés à croire que tous les étrangers étaient des porteurs potentiels de la peste des morts-vivants et devaient être détruits.Le monastère écarlate a été converti en un bastion de la croisade écarlate par le commandant écarlate Mograine, qui commandait une grande garnison de guerriers fanatiquement dévoués, et la grande inquisitrice Sally Blanchetete, la véritable maîtresse de la forteresse. Cependant, après la mort mystérieuse du commandant Mograine, il a finalement été remplacé par le haut commandant Bonenfant.
  +
  +
À un moment donné après la formation de la croisade, le monastère écarlate a été attaqué par le Fléau à trois reprises La Croisade a également tenté une attaque contre la base du Fléau en Norfendre et a construit une flotte spécialement à cet effet. La tentative échoua, bien que les croisés atteignirent l'embouchure du glacier de la Couronne de glace. Il y eut de nombreuses victimes parmi les hauts gradés de la Croisade, y compris le premier et unique Grand Amiral, le grand général et le chef assassin.
  +
<br />

Version du 22 septembre 2021 à 17:57

Neutral Croisade écarlate
Scarlet Crusade logo.png
Chef principalAucun
Race(s)HumainHumain Humain
Classes de personnagePaladin, Chevalier, Prêtre, Guerrier ect...
CapitaleMonastère Écarlate
Base d'opérationPalissade écarlate, Poste de garde de la Croisade (anciennement : Main de Tyr, Stratholme, Atreval...)
Théâtre des opérationsRoyaumes de l'Est (anciennement Kalimdor et Norfendre)
Langue(s) principale(s)Commun, Nain, Thalassien
StatutDissoute, certains anciens membres continuent de lutter sous la bannière de la fraternité écarlate
Ne le voyez-vous pas, frères et sœurs ? Il n'y a qu'une seule façon d'éliminer le Fléau d'Azeroth. La Croisade Écarlate vous offre la protection que vous désirez si désespérément, et si vous vous engagez envers nous, nous atteindrons sûrement notre but ultime. Défiez-nous, et vous serez éradiquer dans un éclat de lumière dorée comme vous n'en avez jamais vu...

— Renault Mograine

La Croisade Écarlate (aujourd'hui connue sous le nom de Fraternité Écarlate ou simplement la Croisade) est une secte religieuse fanatique qui a fait sécession avec l'ordre des chevaliers de la Main d'argent. La croisade voue son existence à l'éradication des morts-vivants sur les anciennes terres du royaume de Lordaeron. Adversaire majeur des Réprouvés et du Fléau, la croisade est devenue synonyme de corruption et d'extrémisme, et plusieurs quêtes dans les Clairières de Tirisfal impliquent des attaques contre les troupes, les chefs et les forteresses écarlates. La croisade écarlate maintient plusieurs bastions dans les anciennes terres de Lordaeron, à savoir le monastère écarlate, et jusqu'au cataclysme -Atreval, la Main de Tyr, le bastion écarlate fortifié de Stratholme, et plusieurs petits camps et tours de reconnaissance répartis dans toute la région du nord Lordaeron, avant d’être quasiment anéantie durant la troisième invasion de la Légion Ardente.

La croisade vit le jour après la destruction du royaume de Lordaeron. Après l'attaque de l'Enclave écarlate par les chevaliers de la mort du Roi Liche, la Croisade écarlate s'est rebaptisée l'Assaut écarlate et a opéré en Norfendre, bien que certains membres de la Croisade d'origine n'aient pas été transférés au sein de l'Assaut.

Depuis la chute du roi-liche, la Croisade écarlate a connu une certaine descente aux enfers, perdant bon nombre de ses possessions dans les Maleterres en voie de récupération au profit de la Croisade d'Argent, et nombre de ses membres survivants, ironiquement, au profit des réprouvés.Lors de la troisième invasion de la Légion ardente, les troupes restantes de la Croisade écarlate se sont regroupés au monastère sous le commandement du Haut Commandant Bonenfant, ils ont cependant rapidement été assaillis par les Chevaliers de la Lame d'ébène qui les ont écrasés, afin de ressusciter Sally Blanchetete en tant que membre des quatres cavaliers.

Dès la fin de la Quatrième Guerre, la « Fraternité Écarlate » a été formée, marquant une résurgence de l'idéologie écarlate. Ses membres se sont déclarés fidèles à la Maison Menethil et politiquement opposés à l'Alliance, qu'ils considèrent comme étant dirigée par un traître.

Histoire

Troisième Guerre

Ceux qui deviendront plus tard les fondateurs de la Croisade se sont rencontrés à Austrivage pendant la Troisième Guerre, où ils ont purifiés un cristal noir qui allait devenir le noyau de l'épée sacrée : le Porte-cendres. À ce moment-là, une faction avait commencé à se développer au sein des Chevaliers de la Main d'Argent, en grande partie dirigée par un paladin de la Main d'Argent du nom d'Abbendis. Cette faction était intolérante envers ce qu'elle considérait comme les « races inférieures ».

Les croisés écarlate ont commencés à se regrouper à Atreval après une offre de Taelan Fordring de faire de la cité le nouveau QG écarlate.A ce moment la, les membres de la croisade avaient faits sécession avec la Main d'Argent. Porte-cendres en main, le généralissime Alexandros Mograine, lui, mena les chevaliers de la Main d'Argent encore en vie à travers Lordaeron afin d'éradiquer les morts-vivants. Lui et son arme rentrèrent bientôt dans la légende, devenant le cauchemars des morts-vivants.

Le Porte-Cendre

WoW-comic-logo-16x68.png Le contenu de cette section est exclusif aux comics World of Warcraft.

Après la mort de Terenas et d'Uther, assasinés par Arthas, le plus gros des troupes de la Croisade se rassembla de nouveau à Atreval pour déterminer s'ils devaient poursuivre et éliminer Arthas ou se battre pour reprendre Lordaeron des mains du Fléau. Leur réunion se termina par la décision de Saidan Dathroan de concentrer leurs efforts sur Stratholme et Andorhal pour arrêter la propagation de l'épidémie qui avait ravagé le royaume.

Au cours d'un assaut sur Stratholme, Saidan Dathrohan s'est séparé et s'est perdu pendant l'attaque.Ses confrères écarlates étaient fous de joie quand il réapparut enfin, mais aucun d'eux n'aurait pu imaginer la vérité : en effet, pendant son absence, il avait été tué, et son corps fut possédé par le seigneur de l'effroi Balnazzar.

Les forces restantes de la Main d'Argent réussirent à conclure une alliance avec les communautés de la Main de Tyr tout en établissant une base avancée dans un ancien monastère non loin de Lordaeron, la capitale.Cependant, des dissensions ont commencés à apparaître au sein de la direction de la résistance humaine. Maxwell Tyrosus a en effet suggéré qu'afin de reprendre leurs villes déchues, l'ordre devrait recruter parmi les elfes de la nuit de Kalimdor et les nains et les gnomes de Khaz Modan. D'autres dirigeants éminents tels que le haut général Abbendis n'étaient pas d'accord, considérant que le sort de Lordaeron était entre les mains des hommes.

Quand Alexandros Mograine a montré sa volonté d'attaquer les Réprouvés, Balnazzar a commencé à manipuler les écarlates pour servir ses propres intérets. Avec son frère Varimathras, il conçut un plan pour éliminer deux éléments particulièrement dangereux pour eux: Mograine et son épée Porte Cendre En tant que Saïdan Dathrohan, il noua une forte relation avec Renault, le fils d'Alexandros, jouant sur son désir de reconnaissance, jusqu'à ce qu'il parvienne finalement à le convaincre de trahir son père. Renault conduisit son père et le grand inquisiteur Fairbanks à Stratholme, où ils furent attaqués par le Fléau. Bien qu'Alexandros se soit battu avec bravoure, éliminant de nombreuses hordes de morts-vivants, il a finalement laissé tomber l'arme légendaire, que Renault utilisa pour poignarder son père dans le dos avant de s'enfuir. Fairbanks, qui avait été enterré sous les cadavres et laissé pour mort, retourna au monastère écarlate et a essaya de dire aux autres croisés ce qui s'était passé. Saidan Dathrohan a affirmé qu'il avait été contaminé par des morts-vivants, et il fut éxécuté. Cependant, après l'éxécution de Fairbanks, certains écarlates ont pensés que la croisade avait dévié de ses objectifs et de ses valeurs d'autrefois, et ont formés leur propre ordre : l'Aube d'Argent, acceuillant aussi bien les humains que les membres des autres races. Ceux qui restèrent fidèles à la Croisade gardèrent leur nom initial.

Un jour, le frère cadet de Renault, Darion, qui avait rejoint l'Aube d'Argent, entra dans la chapelle du Monastère Écarlate. Renault a d'abord supposé qu'il était venu rejoindre la Croisade écarlate, jusqu'à ce qu'il voit ce qu'il transportait : Porte-cendres. Furieux, il se mit à battre sauvagement Darion, ne remarquant pas qu'une étrange ombre émergeait de la lame. L'ombre s'est fusionnée sous la forme d'Alexandros Mograine et, après avoir accusé son fils de trahison et de meurtre, l'a tué. Darion a pris le Porte-cendres et est parti, et peu de temps après, Taelan Fordring a été nommé commandant du monastère.

Le grand général Abbendis fut plus tard mortellement blessé par des morts-vivants et mourut dans les bras de sa fille, Brigitte Abbendis, en défendant Atreval. Les renforts du monastère dirigés par la haute inquisitrice Blanchetete ont cependant réussis à sauver la ville.

Un feu purificateur

WoW-comic-logo-16x68.png Le contenu de cette section est exclusif aux comics World of Warcraft.

En l'an 24, la Croisade écarlate patrouillait dans les villages de Lordaeron, vérifiant qu'ils n'étaient pas investis par la peste. Lors d'une de ces patrouilles, Saidan et Sir Thomas ont conduits un groupe de croisés dans un village, qui a été jugé corrompu par le Grand Croisé. Ainsi, les écarlates massacrèrent les citadins.

Plus tard, les croisés ont attaqués une colonie au nord des larmes de Dalson dans les Maleterres de l'Ouest qui abritait la famille de Sir Thomas. À son insu, la famille de Thomas a été tuée, et il finit par devenir fou de chagrin en apprenant la tristesse. Les autres croisés l'ont finalement ramenés au monastère Écarlate. Saidan a ensuite convaincu Thomas de rejoindre les croisés dans une attaque contre le Fléau pendant Sainsaint. Bien qu'il ait tué de nombreux membres du Fléau, Thomas a, dans sa folie, également tué ses camarades croisés. En tant que tel, la Croisade a été forcée de l'abbatre. Les croisés ramenèrent cependant sa dépouille au Monastère.

World of Warcraft

WoW Icon 16x16.gif Le contenu de cette section est exclusif à World of Warcraft.

La croisade a apparemment établi sa propre Église pour persuader les gens de se joindre à eux.

Un jour, des rumeurs ont courus qu'un pestiféré se cachait autour d'un village. La Croisade écarlate a veillé à ce que chaque habitant soit brulé vif sur un grand bucher, dans une exécution collective. Parmi les villageois se trouvait la famille du paladin Thorval, qui aspirait à traquer les croisés.

En raison de ses origines en tant que survivants regroupés de la Main d'Argent, la Croisade Écarlate comptait des membres parmi les citoyens et les races de toute l'Alliance de Lordaeron, y compris les hauts elfes de Quel'Thalas, les nains des montagnes d'Alterac et les citoyens humains de Hurlevent, Alterac , Kul Tiras et Dalaran. Cependant, leur opinion sur le monde extérieur a changée, et ils ont commencés à considérer les races non-humaines comme impures.Des non-humains étaient toujours recrutés, mais seulement après avoir été confrontés à de dangereuses épreuves. On soupçonnait en outre que l'organisation avait des liens avec de riches familles intolérantes qui les soutenaient.

La Croisade a continué à s'accrocher à ses possessions dispersées, obsédée par l'éradication des morts-vivants et la reconquête de Lordaeron. Les croisés sont devenus intolérants envers toutes les races non humaines, quelle que soit leur alliance ou leur affiliation. Ils ont commencés à croire que tous les étrangers étaient des porteurs potentiels de la peste des morts-vivants et devaient être détruits.Le monastère écarlate a été converti en un bastion de la croisade écarlate par le commandant écarlate Mograine, qui commandait une grande garnison de guerriers fanatiquement dévoués, et la grande inquisitrice Sally Blanchetete, la véritable maîtresse de la forteresse. Cependant, après la mort mystérieuse du commandant Mograine, il a finalement été remplacé par le haut commandant Bonenfant.

À un moment donné après la formation de la croisade, le monastère écarlate a été attaqué par le Fléau à trois reprises La Croisade a également tenté une attaque contre la base du Fléau en Norfendre et a construit une flotte spécialement à cet effet. La tentative échoua, bien que les croisés atteignirent l'embouchure du glacier de la Couronne de glace. Il y eut de nombreuses victimes parmi les hauts gradés de la Croisade, y compris le premier et unique Grand Amiral, le grand général et le chef assassin.